08
Novembre
2017
|
15:25
Asia/Baku

Unimog rail/route, quoi de mieux dans un parking à wagons ?

Résumé
  • Unimog rail/route, l’outil adéquat pour trier les wagons

  • Parking ferroviaire : le métier unique de SGM !

Morsbach/Montigny-le-Bretonneux – C’est un terrain de quelques centaines d’hectares, strié d’une trentaine de kilomètres de voies ferrées à Morsbach (Moselle), non loin de Forbach. C’est là qu’hier les Houillères de Lorraine stockaient leurs wagons chargés de coke, le charbon combustible, avant livraison dans l’Europe entière. Et c’est aujourd’hui le terrain de jeu de l’Unimog rail/route de la SGM, la Société de Garage de Morsbach. Equipé par la société CMAR, spécialiste du genre, cet U 423 a trois caractéristiques : deux attaches - avant et arrière -, une paire de bouteilles d’air afin de gonfler rapidement les circuits de freinage des wagons – on remplit pour les libérer et les faire rouler, on vide pour les freiner et stopper – et donc accélerer le travail, et une conductrice hors pair, Tatiana Gorgol, propriétaire avec son mari de la SGM. Et du travail, il y en a ! On pousse, on tire, on trie, on créé des rames de dizaines de wagons chaque semaine : l’Unimog, sa motricité proverbiale et sa facilité de mouvement – s’enrailler ou sortir des rails ne demande qu’une grosse minute – est donc l’outil et le compagnon idéal pour ce travail original et unique en France.

Parking ferroviaire

Créée en 2010, la SGM réalise en effet un travail unique en France : garer et stocker des wagons ! Et c’est vrai que sur les 30 kilomètres de voies exploités par l’entreprise – 12 autres sont en construction -, la SGM peut garer plus de 1 500 wagons de diverses tailles. Via un logiciel maison, ces wagons de diverses formes et tailles – du porte-voitures au plateau, de la citerne à la trémie pour le vrac, de 8 à 60 mètres de long – sont tracés, permettant de constituer des rames selon la demande des clients, propriétaires des wagons – les frimes Ermewa, STVA, VTG, etc. La SGM s’occupe aussi de stocker des wagons – et quelques voitures voyageurs – de la SNCF, souvent en vue d’un ferraillage futur, dont s’occupe aussi l’entreprise. De Morsbach arrivent et partent ainsi une moyenne de deux rames complètes par semaine. Un métier unique, développé par la famille Gorgol, et dont l’Unimog U 523 est le fer de lance… aux côtés d’un plus ancien Unimog 1600, équipé quant à lui par le carrossier allemand Zagro.