29
Octobre
2019
|
15:08
Asia/Baku

Une Classe V « flashy » pour étudier les accidents

Résumé

Stuttgart / Immendingen. Une Classe V customisée et bardée d’équipements de mesure est utilisée par le département Recherche Accidents (voitures particulières) toute l’année dans un rayon de 200 kilomètres autour de Stuttgart.

Fondé il y a 50 ans, le département Mercedes-Benz Accident Research est l'un des plus anciens du genre dans l'industrie automobile mondiale. Depuis lors, les équipes ont examiné et reconstitué plus de 4700 accidents de la circulation au total. La plupart des missions se déroulent dans un rayon d'environ 200 kilomètres autour de Sindelfingen, mais dans certains cas, la distance peut être beaucoup plus grande.

Une Classe V pour étudier les accidents VP

Un des véhicules de service actuel est depuis deux ans une Classe V, succédant à un Viano. Elle est facilement reconnaissable par sa rampe de toit lumineuse jaune qui est allumée pour sécuriser les lieux d’accident. Elle transporte les outils nécessaires pour un éventuel démontage partiel du véhicule afin d’analyser les causes de l'accident. Sont aussi compris un cric, une roue de mesure ainsi qu'un scanner laser 3D sur trépied pour passer au crible le lieu de l'accident. Les chercheurs disposent également d'un outil de diagnostic (pour lire les unités de contrôle de la Mercedes endommagée), d'un ordinateur-tablette pour renseigner les dommages au véhicule, de gilets de sécurité, d'un équipement photo avec tiges télescopiques pour les prises de vues aériennes, ainsi que de divers appareils de mesure et de test pour véhicules haute tension (hybrides ou électriques). Les experts sortent environ 100 fois par an étudier les accidents graves impliquant des voitures Mercedes-Benz ou smart dans un rayon d'environ 200 kilomètres autour de Sindelfingen, voir bien au-delà. Les connaissances acquises grâce à ce travail minutieux sont intégrées dans l'amélioration et la construction de nouveaux modèles. Un département similaire existe à la Division Camions depuis 1972. Il étudie les accidents impliquant des camions Mercedes-Benz dans toute l'Allemagne afin d'en tirer des mesures de sécurité active et passive.

Un Vito Mixto pour le service d’accidentologie Mercedes-Benz Vans

Coté véhicules utilitaires légers, la recherche sur les accidents causés ou dont sont victimes les utilitaires à l‘étoile existe également depuis les années 70, s’appuyant sur les départements d’accidentologie VP et VI mais sans être formalisée sous la forme d’un département dédié. Le service « Vans Accident Research » a été structuré à l'été 2015 et opère depuis le Van Technology Center au siège de Daimler AG à Stuttgart- Untertürkheim. De là, les ingénieurs enquêtent sur certains accidents impliquant des utilitaires Mercedes-Benz. Les résultats sont directement intégrés dans le développement du véhicule et rendent ainsi les VUL Mercedes encore plus sûrs. Parce que la procédure d’enquête comprend à la fois l’étude du véhicule endommagé mais aussi celle du lieu de l'accident, le service Vans Accident Research use d’un Vito Mixto comme véhicule de service, qui offre beaucoup d'espace pour l'équipement requis. La soute derrière la cloison de séparation contient tout ce qui est nécessaire à l'analyse des accidents, de la roue de mesure à l'inclinomètre, en passant par les gilets de sécurité et l'appareil photo. Si l’équipe doit se rendre en avion sur un lieu d’accident, le matériel stocké sur les étagères est facilement retiré et placé dans des boîtes à outils empilables compactes pouvant passer en cabine. Dans le cadre de la stratégie « Mercedes-Benz Vans goes global », le service Van Accident Research envisage d'étendre son rayon d’action à d’autres variantes de véhicules comme par exemple les véhicules conduite à droite ou les utilitaires vendus sur le marché nord-américain.

Lien vers le communiqué complet (en anglais) :

https://media.daimler.com/marsMediaSite/ko/en/44758943

 

Contact:

RP Vans Mercedes-Benz France: Francs Michel: 01.30.05.86.65 / francis.michel@daimler.com