15
Septembre
2003
|
02:00
Asia/Baku

Transmission automatisée pour l'Unimog Mercedes-Benz

  • Passage confortable des rapports sans recours à la pédale d'embrayage grâce à la boîte manuelle automatisée à commande électronique "AutomaticShift"
  • AutomaticShift est proposée dès à présent sur les modèles des deux lignes de produits Unimog
  • Avantages: rentabilité et augmentation de la sécurité au poste de travail, grand confort d'utilisation et faible usure des composants

    Mercedes-Benz propose désormais la boîte manuelle automatisée "AutomaticShift" pour les porte-outils tout-terrains Unimog U 400 et U 500 et les châssis à haute mobilité de la gamme U 3000 à U 5000, grands spécialistes des missions hors route. Le client peut commander cet équipement optionnel, qui permet des changements de vitesses sûrs et confortables sans actionner la pédale d'embrayage, pour 2 850 euros seulement – un prix largement inférieur à celui d'une boîte automatique classique pour véhicules industriels. Autre avantage non négligeable: AutomaticShift réduit les sollicitations exercées sur les composants de la chaîne cinématique et de l'embrayage, tout en diminuant les coûts d'exploitation et la consommation de carburant. En effet, l'usure de l'embrayage est minimale et le cerveau électronique du système initie toujours les changements de rapports dans la plage de régime la mieux adaptée.

    Le système "AutomaticShift" fonctionne via un bus de données CAN, selon le même principe que la boîte automatisée à commande électronique (EAS) déjà mise en œuvre sur les poids-lourds de la gamme Actros Mercedes-Benz. Le dispositif assume de manière automatique toutes les fonctions du changement de vitesse et prend ainsi en charge de façon autonome le débrayage et l'embrayage au démarrage et à l'arrêt du véhicule ainsi que toutes les opérations normalement effectuées par le chauffeur lors du passage d'un rapport (actionnement de la pédale d'embrayage et du levier de la boîte). AutomaticShift épargne ainsi de nombreux efforts au conducteur et se révèle particulièrement appréciable dans les missions requérant des passages de rapports fréquents. Le chauffeur peut alors se concentrer pleinement sur sa tâche principale: la conduite. Autre facteur de sécurité essentiel: ses mains ne quittent plus le volant. Il conserve toutefois la possibilité d'intervenir à tout moment en mode manuel.

    Avec la boîte AutomaticShift, le chauffeur n'actionne plus que deux pédales pendant la conduite: la pédale d'accélérateur et la pédale de frein. Le commutateur du transmetteur situé sous la commande de vitesses électro-pneumatique EPS permet de choisir entre une loi de passage automatisée (position "A") ou manuelle (position "M"). C'est un avantage décisif lors de l'utilisation d'outils et pendant les missions sur terrain difficile. En effet, le dégagement du véhicule embourbé demeure tout aussi facile. Au démarrage, le régime moteur de ralenti est maintenu par l'électronique à 700 tr/min environ. Dès lors que la transmission de la force est effective, le couple et le régime moteur sont automatiquement ajustés en fonction de la course de la pédale d'accélérateur. La fonction kick-down est également disponible pour bénéficier d'une puissance maximale dans une plage de régime donnée. Autre atout du système: AutomaticShift affiche pratiquement 200 kg de moins sur la balance que les autres boîtes de vitesses automatiques destinées aux véhicules industriels. Ce gain de poids se répercute favorablement sur la charge utile de l'Unimog.

    En mode automatique, le système choisit le rapport idéal sur la base de paramètres tels que la charge, l'état de service du moteur et la position de la pédale d'accélérateur. Les données relatives à la déclivité du terrain et au frein moteur (activé/désactivé) sont également prises en compte ici. Le système assure ensuite le passage des vitesses de manière autonome. La pédale d'embrayage devient ainsi superflue et les erreurs de commande au démarrage, à l'arrêt du véhicule ou lors des manœuvres et des changement de rapports rapides font désormais partie du passé. Associé au dispositif de série EQR ("Electronic Quick Reverse"), qui permet d'inverser rapidement le sens de marche dans les situations délicates, le système autorise des manœuvres souples et confortables vers l'avant ou l'arrière. Le changement de direction se fait alors sans aucune interruption: jusqu'à une vitesse de 6 km/h, dès lors que le module EQR a été activé et que le chauffeur a sélectionné la direction (avance/recul) au moyen du commutateur à bascule, le processus est géré de manière entièrement automatique.

    Lorsque le véhicule est utilisé en tant que porte-outils, il est possible, grâce à la boîte AutomaticShift, de changer de rapport à tout moment, même à régime moteur constant.

    En mode manuel, la sélection des vitesses se fait de manière classique au moyen du levier de la boîte EPS: le chauffeur choisit le rapport à enclencher et le système se charge ensuite de valider son ordre et d'actionner l'embrayage. Le conducteur peut intervenir manuellement à tout moment, même en mode automatique. Lorsqu'il actionne le commutateur de régulation du régime de service, le mode manuel s'enclenche automatiquement. Le même phénomène se produit, lorsque l'arbre de prise de force, le groupe de travail ou le groupe de vitesses lentes de la boîte sont utilisés. Pour des raisons de sécurité, lors des missions tout-terrains ou des interventions en tant que véhicule d'incendie – en particulier en montagne ou sur des terrains à forte déclivité -, l'Unimog roule en mode manuel et sans ABS de manière à éviter tout changement de vitesse intempestif ou toute interruption inopinée de la transmission cinématique.

    A bord des modèles Unimog équipés de la boîte AutomaticShift, le chauffeur peut aussi opter pour un mode de passage des rapports plus conventionnel avec commande de vitesses électro-pneumatique (EPS) et pédale classique. Une pédale d'embrayage déverrouillable et rabattable est intégrée au plancher sur la gauche de la cabine. Elle est destinée aux interventions pour lesquelles le chauffeur souhaite désolidariser ou verrouiller l'embrayage (franchissement de talus ou attelage d'outils en forte pente par exemple).