25
Mars
2010
|
04:00
Asia/Baku

smart fortwo électrique nouvelle génération

Zénitude et joie de vivre sont, il est vrai, deux objectifs déclarés de la nouvelle smart fortwo electric drive produite par l'usine française de Hambach depuis la mi-novembre 2009. Contrairement à la version précédente, la smart fortwo électrique de deuxième génération est dotée d'une batterie lithium-ion très performante logée entre les essieux, ce qui permet de conserver intégralement l'habitabilité de l'astucieuse biplace. L'arrière abrite un moteur électrique d'une puissance de 30 kW et de 120 Nm de couple, disponibles dès le démarrage. Ce bloc offre de belles accélérations et une agilité élevée. La smart fortwo electric drive peut être rechargée à partir d'une prise de courant domestique. En Alle-magne, une recharge complète coûte deux euros environ. Grâce à cette réserve d'énergie, elle peut parcourir près de 135 kilomètres, soit une autonomie amplement suffisante pour circuler en ville. Avec cette version électrique à émission zéro en local, smart propose une alternative intéressante pour assurer la mobilité en zone urbaine. Les premiers modèles smart fortwo electric drive ont été remis aux clients le 17 décembre dernier à Berlin. Ce véhicule écologique tendance fera prochainement son apparition dans d'autres métropoles européennes ainsi qu'aux Etats-Unis où il démontrera sans peine qu'il convient parfaitement à une utilisation quotidienne. La smart fortwo electric drive sera disponible pour tous à partir de 2012.

« En 1998, smart a révolutionné la mobilité urbaine avec la smart fortwo et son concept inédit. Aujourd'hui, smart fait à nouveau œuvre de pionnier en redéfinissant la mobilité urbaine localement dépolluée », déclare Marc Langenbrinck, responsable de la stratégie de la marque smart. « Nous sommes le premier constructeur à commercialiser un véhicule électrique de série. Avec la smart fortwo electric drive, Daimler est à la pointe dans le domaine de l'électromobilité. La smart fortwo electric drive constitue par ailleurs une évolution logique de la marque smart, dont la flotte est déjà la plus sobre qui existe. »

smart fortwo electric drive : un plaisir de conduire inédit

Avec la nouvelle smart fortwo electric drive produite depuis la mi-novembre 2009, la marque continue de poursuivre son ambitieux objectif, à savoir la production d'une citadine mature et séduisante qui ne rejette aucun gaz polluant en local – en clair : le véhicule zéro émission. C'est à Londres que smart a entamé, dès 2007, son programme de conduite sans émission dans les conditions de circulation difficiles d'une grande agglomération. Depuis, 100 smart fortwo electric drive de première génération sillonnent in vivo les rues de la capitale britannique. Les réactions sont d'ailleurs très positives et confirment le haut niveau de maturité de ce concept de véhicule.

smart a présenté en 2008 la smart fortwo electric drive de deuxième génération qui se caractérise par un moteur électrique perfectionné et une batterie lithium-ion innovante. Cette technologie offre des avantages déterminants par rapport aux autres types de batteries, notamment une puissance supérieure, des temps de charge réduits, une durée de vie plus longue et une extrême fiabilité. A ce propos, Marc Langenbrinck explique : « La smart fortwo electric drive de deuxième génération repose sur un concept reconnu et apprécié au caractère culte et sur des qualités environnementales innées. Son moteur électrique novateur alimenté par batterie en fait un véhicule idéal en ville puisqu'il allie agilité, sobriété et respect du climat. Grâce à elle, circuler en ville sans émettre de rejets polluants en local devient réalité. Désormais, on peut se faire plaisir au volant de sa voiture sans compromis. »

Réflexions sur le moteur électrique dès le tout premier concept

La smart fortwo electric drive est une vraie smart fortwo. Elle ne fait aucun compromis sur la sécurité, l'agilité, le confort et l'habitabilité, car le moteur électrique fait partie du concept smart depuis les toutes premières réflexions. Dès le début, les ingénieurs ont étudié les possibilités d'intégrer ultérieurement les composants nécessaires à un entraînement électrique. La batterie est ainsi logée dans le soubassement, entre les essieux, là où l'on trouve habituellement le réservoir. Résultat : le moteur électrique de la smart fortwo electric drive n'empiète nullement sur l'habitabilité du véhicule dont l'habitacle et le coffre ont exactement les même dimensions que sur une smart fortwo propulsée par un moteur thermique.

Un moteur puissant

Le moteur à aimant permanent de 30 kW de puissance implanté à l'arrière de la nouvelle smart fortwo electric drive offre une réponse directe et immédiate. Son couple puissant de 120 Nm est disponible avant même que la smart ne commence à avancer, ce qui se traduit par des démarrages surprenants eu égard à la puissance du véhicule. La smart fortwo electric drive accélère de 0 à 60 km/h en 6,5 secondes – soit aussi rapidement qu'un modèle essence qu'elle commence par distancer grâce à son démarrage immédiat. Comme l'exprime un participant de l'essai à grande échelle de Londres dans son compte-rendu après avoir circulé pendant un an dans les rues britanniques au volant de la smart fortwo electric drive de la première génération : « You can beat anything at the lights » – autrement dit : « Vous pouvez piler tout le monde au feu rouge ». La smart fortwo electric drive étant conçue pour se déplacer en ville, sa vitesse maximale est limitée à 100 km/h.

Compte tenu de la courbe de puissance du moteur électrique, un rapport de démultiplication fixe suffit. Résultat : pas besoin de passer les vitesses, ce qui constitue un gros avantage dans les rues encombrées de la ville. Pour les marches arrière, le sens de rotation du moteur est inversé. Les conducteurs de la smart fortwo electric drive qui se sont aguerris dans les rues de Londres expriment leur enthousiasme en ces termes : « Fantastic and easy to drive. You just get in, turn on and go » (C'est une voiture fantastique et facile à conduire. Tu t'installes, tu mets le contact et c'est parti !).

La smart fortwo electric drive de deuxième génération est alimentée par une batterie lithium-ion de 16,5 kWh fabriquée par la société Tesla Motors Inc. Elle peut être rechargée facilement n'importe où sur une prise électrique 220 V sécurisée en conséquence. La charge de la batterie permet de parcourir jusqu'à 135 kilomètres (nouveau cycle mixte européen). Une telle autonomie est largement suffisante pour la ville.Des études ont montré que la distance moyenne parcourue dans les zones urbanisées est de 30 à 40 kilomètres par jour.Le temps de charge correspondant n'est que de trois heures. Si le véhicule roule à 25-30 km/h, soit la vitesse moyenne habituelle en ville, la smart fortwo electric drive ne doit être rebranchée sur la prise qu'après quatre à cinq heures de trajet ininterrompu. Il suffit de brancher la batterie une nuit complète sur le secteur pour la recharger complètement.

Différences entre les générations

smart fortwo electric drive de première génération

smart fortwo electric drive de deuxième génération

Utilisation quotidienne à Londres depuis 2007

Production en petite série depuis fin 2009

Batterie : type Na NiCL (sodium/chlorure de nickel). Température de service : 280 °C. Il faut donc la chauffer et prévoir un boîtier d'isolation, un peu comme une bouteille thermos.

Batterie : type lithium-ion. Fonctionnement à température ambiante. La batterie lithium-ion permet de démarrer à froid jusqu'à une température de -25 °C. Davantage d'énergie exploitable dans un même volume. Dimensions de la batterie identiques à celles de la smart 450, d'où un gain d'autonomie (135 km au lieu de 100 km).

Puissance : 20 kW

Puissance : 20 kW et pic de puissance de 30 kW pendant 2 minutes environ. Le pic de puissance se mobilise par rétrogradage (kick down).

 

L'électronique optimise l'état de charge de la batterie et la consommation électrique

Un système de gestion spécial veille au bon fonctionnement de la batterie en contrôlant en permanence la tension, le courant et la température. Lorsqu'un de ces paramètres atteint un seuil prescrit (par exemple en côte, lorsque le pic de puissance (rétrogradage) est constamment sollicité), l'électronique réduit la puissance de manière pratiquement imperceptible pour éviter toute surcharge.

Le système électronique surveille également le processus de charge et commande l'affichage de la capacité. L'électronique de puissance du véhicule assure l'alimentation du réseau de bord en courant électrique par la batterie via un transformateur de courant CC/CC. Elle régule aussi le chauffage et la climatisation afin de limiter au maximum les contraintes pour la batterie. Les conducteurs astucieux peuvent ainsi préclimatiser leur smart fortwo electric drive à la maison tant que la smart est en recharge – une fonction de confort proposée en exclusivité par smart.

Un équipement complet

La nouvelle smart fortwo electric drive de deuxième génération repose sur la smart fortwo coupé/cabrio en version d'équipement haut de gamme. Elle comprend la climatisation avec contrôle automatique de la température et fonction de préclimatisation, mais aussi la smart radio 9, la direction assistée électrique, les lève-vitres électriques, les rétroviseurs extérieurs électriques dégivrants, un volant cuir à deux branches, un pommeau de levier de vitesses en cuir et des jantes en alliage léger à 12 branches. A côté de l'affichage de la batterie, un ampèremètre indique la consommation et l'énergie obtenue par récupération. Tous les modèles smart fortwo electric drive de deuxième génération sont rehaussés de peinture verte au niveau des jantes, des coques de rétroviseurs et des éléments de personnalisation. La cellule de sécurité tridion est recouverte d'un film adhésif de couleur verte. Signe distinctif du mode de propulsion écologique du véhicule, le monogramme « electric drive » est apposé à la base du rétroviseur et à l'arrière de la smart.

Des frais minimes

En Allemagne, les coûts d'exploitation de la smart electric drive se situent à environ 2 euros aux 100 kilomètres (voire moins selon le pays ou avec un tarif « heures creuses »). Cette somme ne correspond même pas à deux litres de super. Les frais de maintenance sont nettement inférieurs à ceux d'une smart à moteur thermique car la batterie, le moteur et les autres composants du système d'entraînement ne nécessitent pratiquement aucun entretien.

Au-delà de cet aspect, de nombreux facteurs contribuent à rendre l'électromobilité particulièrement attrayante pour les clients. Parmi eux, les allégements fiscaux et autres subventions accordées par l'Etat : à Monaco, par exemple, l'Etat accorde des avantages fiscaux pouvant atteindre 9 000 euros à chaque propriétaire d'une voiture électrique. D'autres pays ont mis en place des programmes de subventions en faveur de la mobilité durable. La France octroie un superbonus écologique de 5 000 euros pour tout achat d'un véhicule rejetant moins de 60 grammes de CO2 par kilomètre. La Chine et le Japon ont pour leur part annoncé des primes d'encouragement d'un montant équivalent à 6 500 et 11 000 euros.

La smart fortwo electric drive, présente dans certaines grandes métropoles d'Europe et des Etats-Unis

Depuis la fin de l'année 2009, la smart fortwo electric drive de deuxième
génération est livrée à des clients qui la conduiront pendant quatre ans ou 60 000 kilomètres sur la base d'un contrat de location. Les premiers véhi-cules ont été remis en décembre à Berlin où Daimler AG et le distributeur d'énergie RWE œuvrent à la création de conditions optimales pour la conduite locale dépolluée à bord de véhicules à propulsion électrique alimentés par batterie. Les deux groupes collaborent en effet dans le cadre du projet « e-mobility Berlin » qui bénéficie du soutien du gouvernement fédéral et de la ville de Berlin. L'un des champs d'action concerne la mise en place de bornes électriques de recharge assurant automatiquement une communication intelligente entre le véhicule électrique et le réseau énergétique afin que la batterie puisse être rechargée au moment ou l'électricité est au meilleur tarif. Cela étant, la smart fortwo electric drive peut également être rechargée sur n'importe quelle prise domestique 16 A sécurisée de type Schuko comme celles que l'on trouve couramment en Allemagne et dans d'autres pays.

Dès le premier semestre 2010, d'autres smart fortwo electric drive de nouvelle génération seront mises en service à Hambourg, Paris, Rome, Milan, Pise et Madrid, de même que dans le cadre d'autres projets en Europe. Une partie des modèles sera livrée dans différentes métropoles américaines au cours du second semestre.

Pour répondre à la vive demande qui se dessine dès aujourd'hui, la smart fortwo electric drive sera intégrée au programme smart standard à compter de l'année 2012. Elle sera alors produite en nombre important et commercialisée par l'intermédiaire du réseau de distributeurs smart. Cette troisième génération sera équipée d'une nouvelle batterie lithium-ion actuellement en cours de développement chez Daimler et Evonik. L'actuelle batterie lithium-ion fabriquée par Tesla est conforme à l'état momentané de la technique. Les développements actuels menés en auto-régie visent des progrès supplémentaires. Les deux types de batteries se distinguent essentiellement par leur architecture. La batterie Tesla comporte une multitude de cellules de forme cylindrique, tandis que le modèle développé par Daimler et Evonik se compose de modules de plaques plus volumineux, mais inférieurs en nombre. Cette conception garantit une plus forte densité énergétique (soit un gain d'autonomie) et une plus grande longévité.

En lançant la smart fortwo electric drive, la marque culte souligne son rôle de pionnier et franchit un nouveau pas vers une mobilité individuelle attractive affichant zéro émission en local dans les métropoles et les grands centres urbains. Comme le réaffirme M. Joachim Schmidt, Directeur Distribution et Marketing Mercedes-Benz Cars : « Globalement, nous accordons des perspectives favorables à l'électromobilité. Alors que nos concurrents en sont encore à présenter des show cars à propulsion électrique, smart a déjà en circulation depuis l'année dernière un modèle de série parfaitement fonctionnel. Ce fait souligne une fois de plus notre niveau de compétence technologique et de responsabilité. »