11
Août
2003
|
02:00
Asia/Baku

Pour les applications les plus difficiles: Nouvel Actros BTP sur la ligne de départ

  • Quatre cabines au choix
  • Nouveau à l'extérieur et à l'intérieur
  • Large éventail de motorisations en sept niveaux de puissance, de 235 kW (320 ch) à 425 kW (578 ch)
  • Véhicules à 2, 3 et 4 essieux livrables dans toutes les configurations d'essieux
  • Freinage Telligent désormais de série sur les véhicules BTP

Après le lancement réussi du nouvel Actros routier Mercedes-Benz au printemps 2003, DaimlerChrysler a renouvelé successivement la vaste gamme de véhicules de chantiers et d'engins spéciaux de la famille Actros. Les camions-benne, bennes à transmission intégrale, porte-malaxeurs, tracteurs et châssis spéciaux existent en versions à deux, trois et quatre essieux et sept niveaux de puissance allant de 235 kW (320 ch) à 425 kW (578 ch). Les configurations d'essieux proposées vont du camion à deux essieux "4x2", dont seul l'essieu arrière est moteur, au "8x8/4", un véhicule quatre essieux à transmission intégrale et deux essieux avant directeurs.

Sur le plan du PTAC, les nouveaux véhicules Actros BTP sont disponibles dans toutes les versions courantes, du 18 tonnes à deux essieux au gros porteur à quatre essieux de 41 tonnes. Les bennes et bennes carrière de la catégorie sont principalement affectées à des missions de transport hors routes. Entre les deux extrémités de 18 et 41 tonnes se rangent les véhicules à trois essieux 6x2 et 6x4, qui sont également livrables en différentes versions capables d'accepter les surcharges de 25 à 33 tonnes. A cela s'ajoutent des tracteurs à deux ou trois essieux – entre autres avec essieu directeur à monte simple 6x2/4 – ainsi que des camions à trois essieux destinés essentiellement aux transports routiers en version 6x2 ainsi qu'à la distribution de matériaux de construction en version 6x2/4 avec "essieu tiré Telligent" à roues directrices. Pour finir, il existe aussi des véhicules 6x2 avec essieu tiré à monte jumelée.

Des cabines dans un nouvel habit intérieur et extérieur

Les nouvelles cabines offrent un espace intérieur confortable et sont équipées méthodiquement pour répondre aux besoins des chauffeurs travaillant dans les différents domaines d'application. Le grand nombre de versions de cabine adaptées aux conditions d'utilisation des nouveaux Actros BTP commence avec la cabine moyenne M de série (longueur extérieure 1 950 mm). La cabine courte S (longueur extérieure 1 700 mm) est idéale pour toutes les missions nécessitant une longueur de chargement maximale. Equipé de la cabine profonde L d'une longueur de 2 277 mm, l'Actros devient apte au transport de matériaux de construction sur de longues distances puisque le chauffeur peut y passer la nuit. Cette dernière est également proposée avec un toit surélevé, offrant ainsi une hauteur intérieure de 1 920 mm. Pour les applications spéciales telles que les pompes à béton, les cabines M et L sont par ailleurs disponibles avec un toit surbaissé.

Le point commun de toutes les cabines est leur face avant entièrement redessinée. Le "visage" du nouvel Actros affiche des lignes claires. La calandre présente une structure non moins limpide faisant appel à de larges lamelles. Quel que soit le type de cabine choisi, la calandre, les optiques et la zone du pare-chocs sont désormais uniformes. Sous les grands caches en plastique transparent, les nouveaux projecteurs principaux à surface complexe sont flanqués de phares longue portée au rayonnement intense. Directement au-dessous des nouveaux blocs optiques, les antibrouillards disponibles en option assurent un large faisceau lumineux pour un éclairage plus efficace par mauvais temps.

A l'intérieur, la cabine des Actros BTP a été complètement revisitée. Pour commencer, l'accès par des portes qui s'ouvrent à plus de 90° se veut extrêmement convivial. Un grand bac de rangement sur les contre-portes peut accueillir des bouteilles en polyuréthanne de 1,5 l. Sur l'habillage de bas de glace de la porte trône une buse d'aération dont le rôle est de maintenir sèches les vitres latérales et de former un rideau d'air tempéré entre la glace et l'épaule du conducteur. Juste derrière cette buse orientable se trouve un pavé de touches regroupant toutes les commandes relatives aux vitres, au verrouillage et au réglage des rétroviseurs. Cet emplacement s'avère particulièrement judicieux d'un point de vue ergonomique. En effet, dans le nouvel Actros, les vitres sont ouvertes et refermées par des servomoteurs, les rétroviseurs se réglant électriquement (dégivrage manuel ou automatique, au choix).

Tableau de bord: le conducteur avant tout

La nouvelle planche de bord des Actros BTP est également un modèle en matière d'ergonomie puisqu'elle forme avec tous ses éléments de commande un arc de cercle autour du personnage principal. Dans le champ visuel direct du conducteur se trouve un combiné d'instruments moderne avec deux grands cadrans ronds à affichage analogique pour les deux paramètres de contrôle les plus importants dans la pratique: la vitesse et le régime moteur. Un "piège à lumière" empêche les reflets, ce qui améliore considérablement la lisibilité. A droite et à gauche des cadrans principaux, la réserve de carburant et la pression de réserve du système de freinage sont également représentées sur le mode analogique dans des demi-cercles. Les compteurs kilométriques total et journalier, l'horloge et l'indicateur de température extérieure figurent également en permanence dans le champ de vision du conducteur.
Entre ces renseignements permanents se trouve un écran réservé aux messages alphanumériques: les informations y figurent donc en clair. En temps normal, ce visuel central n'intervient qu'à la demande du conducteur, par exemple lorsqu'il souhaite connaître sa consommation actuelle ou l'autonomie restante en litres ou en kilomètres. Ou changer de station radio. Si toutefois le circuit électronique de contrôle du véhicule détecte un défaut mineur (texte en jaune) ou majeur (texte en rouge), l'Actros en informe évidemment son conducteur par le biais du visuel.

Des commandes implicites

Toutes les commandes du nouvel Actros sont conçues pour être parfaitement implicites. Le commutateur rotatif prévu pour les fonctions d'éclairage est placé à gauche du volant, tout comme les manettes des clignotants et des essuie-glace. Le levier du frein de stationnement se trouve désormais à droite du volant, sur la planche de bord. Du même côté sont regroupés et disposés systématiquement, suivant leur fréquence d'utilisation, les commutateurs pour d'autres fonctions de commande du nouvel Actros Mercedes-Benz. Des boutons rotatifs permettent par exemple d'actionner la ventilation, le chauffage et la climatisation ou le blocage de différentiel. De nombreux commutateurs à bascule et touches sont prévus pour les fonctions telles que les projecteurs de travail, l'éclairage intérieur ou le store.

Passer les vitesses d'un simple geste du poignet

Dans les nouveaux Actros BTP, les changements de rapport sont encore plus faciles qu'avant. Le nouveau levier sélecteur de la boîte Telligent de série est monté sur une console relevable solidaire du siège. Coudée légèrement vers la droite, la manette reprend l'angle naturel formé par la main et le poignet, le passage des rapports se faisant d'un simple geste du poignet. Le catalogue propose également une commande de boîte hydaulique-pneumatique.
Les nouveaux sièges de l'Actros Mercedes-Benz ont reçu le label de qualité de l'organisme "Gesunder Rücken e.V.” pour la prévention des dorsalgies. Les appuie-tête et les ceintures de sécurité trois points à enrouleur, encore plus agréables à porter, sont intégrés au siège, le coussin pour les cuisses et les bords de l'assise ayant été revus pour encore plus de confort. Toutes ces améliorations contribuent à réduire la fatigue sur les longs trajets. Par ailleurs, le siège conducteur à suspension pneumatique monté de série  offre de nombreux réglages supplémentaires. La version de siège passager proposée de série sur les nouveaux Actros BTP est le siège fonctionnel, qui présente une assise relevable permettant d'agrandir l'espace devant la planche de bord.

Chauffage auxiliaire intégré

L'Actros est le premier véhicule BTP lourd à être équipé d'un système de chauffage et de ventilation contrôlé par air. La principale différence de ce système par rapport à l'habituelle régulation par eau réside dans le fait que la température souhaitée pour l'habitacle n'est plus réglée par l'admission d'un volume d'eau plus ou moins important dans l'échangeur thermique mais par l'ajout d'air frais à un flux d'air chaud toujours constant. Ce principe permet d'obtenir la température souhaitée plus rapidement et plus précisément qu'avec une régulation du débit d'eau et d'adopter une commande automatique de température vraiment efficace.

Le nouveau système de climatisation avec filtre à pollens et à poussières de série et filtre à charbons actifs optionnel intègre, en partie de série selon le type de cabine, un climatiseur dépendant du moteur, de sorte que l'on obtient, à ce niveau d'équipement maximum, une véritable climatisation automatique à régulation très sensible. Les éléments de cette climatisation automatique sont pilotés par un calculateur multiplexé via un bus de données CAN. La nouveauté de ce système réside dans l'intégration du chauffage auxiliaire au système de conduits de ventilation du nouvel Actros. En effet, le chauffage auxiliaire utilise les diffuseurs d'air de série dans l'ensemble de la cabine et est en même temps assisté par la soufflante du chauffage normal.
Concept de rangements modulaire

Des possibilités de rangement multiples font partie des caractéristiques les plus importantes que doit présenter une cabine bien adaptée à la pratique. Dans l'Actros, la réponse est un concept de rangements modulaire. Celui-ci englobe toutes les zones de la cabine depuis la planche de bord, y compris l'espace au-dessus du pare-brise, jusqu'aux portes et aux parois latérales en passant par la paroi arrière de la cabine ainsi que la zone entre les sièges, où la suppression du sélecteur de la boîte Telligent, qui se trouve maintenant directement sur le siège, a des répercussions tout aussi positives que le déplacement du robinet de frein de stationnement au tableau de bord. Un filtre à poussières grossières monté devant l'admission d'air frais assure l'épuration de l'air et contribue ainsi à la condition physiologique du conducteur dans les rudes conditions de travail sur les chantiers.

Des moteurs modernes encore plus musclés

Les organes retenus pour l'entraînement des véhicules sont des moteurs en V déjà connus de la série 500, mais dans des versions offrant encore plus de puissance et de couple. Leur technique nouvelle a déjà prouvé ses avantages en termes de consommation, de performances et de fiabilité dans l'Actros de 335 kW (456 ch) commercialisé depuis 2001. Le procédé de combustion optimisé de ce moteur est désormais appliqué à toutes les versions de puissance. Le moteur V6 OM 501 LA couvre, avec cinq niveaux de puissance, une plage comprise entre 235 kW (320 ch) et 335 kW (456 ch) pour un couple maxi allant de 1 650 à 2 200 Nm. Le gros huit cylindres en V est disponible en trois versions échelonnées entre 370 kW (503 ch) et 425 kW (578 ch) pour un couple maxi compris entre 2 400 et 2 700 Nm. Selon les modèles, la puissance nominale des moteurs V6 et V8 a augmenté de 5 à 20 kW (7 à 27 ch). Les couples maxi ont également été rehaussés (jusqu'à 150 Nm en plus). A ceci s'ajoute le rallongement des intervalles de maintenance sur toutes les nouvelles versions Actros: comme précédemment, la fréquence des visites d'entretien est pilotée par le système de maintenance Telligent selon une optique globale. Enfin, la longévité des moteurs a été encore améliorée dans son ensemble.

Les niveaux de puissance étant différents, les désignations de type changent pour toute la nouvelle gamme Actros BTP. La nomenclature actuelle (en prenant l'exemple d'un 33 tonnes) pour un véhicule équipé du six cylindres de 12 litres est la suivante: 3332 – 3336 – 3341 – 3344 – 3346. Les nouveaux Actros BTP animés par le V8 de 16 l portent désormais les désignations suivantes: 3350, 3354 et 3358.

Transmission automatique Telligent livrable pour toutes les versions

Les nouveaux camions Actros BTP sont équipés de série de boîte à 16 rapports en version à prise directe (G 211/G 231) et surmultipliée (G 210/G 240/G 260). Elles sont associées de série à la commande de boîte Telligent. Ainsi, le nouvel Actros BTP est le seul camion dans ce segment de marché à proposer au chauffeur une commande de boîte indirecte quel que soit le type d'affectation. A tous ceux qui préfèrent les techniques traditionnelles, le catalogue propose une commande hydraulique-pneumatique avec grille en double H.

La transmission automatique Telligent, qui soulage le conducteur opérant sur de courtes distances et en terrain lourd et qui ménage efficacement le matériel, sera livrable en option pour tous les Actros BTP lourds à partir du début de l'année 2004. La principale évolution par rapport à la version précédente  est que l'actionneur de l'embrayage de série fonctionne désormais sur le mode pneumatique (démarrage et passage des rapports). Sur le nouvel Actros, la transmission automatique Telligent est désormais un vrai "système à deux pédales". La pédale d'urgence, qui était encore présente jusqu'à maintenant dans l'Actros pour l'actionnement hydraulique de la pédale, est supprimée. De toute façon, elle n'était jamais mise à contribution.

Les véhicules à transmission intégrale de la gamme Actros BTP reçoivent les boîtes de transfert des types VG 1 700 et VG 2 400 . Un refroidissement d'huile séparé n'est pas nécessaire pour les applications standard. Proposant un vaste choix de prises de force, l'Actros se présente comme un véhicule de chantier véritablement adapté à la pratique. L'offre comprend des prises de force sur moteur ainsi que des prises de force dépendant de la boîte de vitesses. Une prise de force sur moteur spéciale avec accouplement élastique est prévue pour les porte-malaxeurs.

Autre point fort technique qui procure des avantages concrets dans les transports d'approche lourds et sur les chantiers: l'assistant de démarrage (anti-recul). Ce dispositif facilite considérablement les démarrages en côte. L'intervention s'opère par un pilotage électronique ultra rapide des valves pneumatiques des freins de roue. Après chaque actionnement de la pédale de frein, le véhicule étant immobilisé, la pression de freinage est maintenue pendant environ une seconde après relâchement de la pédale pour empêcher le véhicule de reculer. Cette courte temporisation de la pression de freinage permet de démarrer aisément en côte.

Le système de freinage des camions Actros BTP est adapté aux missions des différents types de véhicules. Les camions-benne sont munis de freins à disque à l'avant et de freins à tambour à l'arrière tandis que les véhicules à transmission intégrale, principalement affectés aux utilisations lourdes sur chantier, sont dotés de freins à tambour à toutes les roues. Le freinage Telligent avec régulation électronique et temps de réponse plus courts fait toujours partie de la dotation de série. Avantage supplémentaire: usure régulière des garnitures de frein du même essieu, ce qui réduit le nombre de séjours à l'atelier.

Message d'alerte actif en cas de menace de sollicitation excessive

Le message d'alerte actif émis si le frein de service du véhicule tracteur risque d'être sollicité outre mesure constitue un nouvel élément du système de freinage Telligent. Le conducteur est alors invité à adapter son style de conduite en conséquence pour mieux exploiter les performances du(des) frein(s) d'endurance (soupape de décharge constante et volet sur échappement de série, ralentisseur hydraulique en option). Sur l'Actros, le frein d'endurance travaille en interaction avec le freinage Telligent. En d'autres termes: en appuyant sur la pédale de frein, le conducteur active aussi bien le frein de service que le(s) frein(s) d'endurance. L'objectif poursuivi par l'association de tous les dispositifs de ralentissement présents sur le véhicule est de réduire davantage encore l'usure du frein de service en faisant appel, pour une partie de la puissance de freinage demandée, aux freins d'endurance sans usure.

Maintenance en fonction de l'affectation

Les avantages du système de maintenance Telligent propre à tous les Actros se font particulièrement remarquer dans les applications chantiers: les intervalles de maintenance qui devaient être respectés jusqu'à présent ont quasiment doublé. La fréquence des visites d'entretien peut être déterminée selon trois critères: selon la réserve d'usure de chaque point d'entretien considéré, regroupement selon les critères d'entretien ou suivant un échéancier idéal pour le parc-véhicules. Le client a le choix, car ce sont ses conditions de travail qui sont décisives. Des paliers et des suspensions ne demandant qu'un faible ou aucun entretien au niveau des ressorts et des essieux réduisent également l'ampleur des opérations de maintenance.

Nouveau concept électronique "KontAct"

Le nouveau concept de multiplexage électronique, appelé "KontAct", améliore encore la fiabilité des systèmes tout en offrant des fonctionnalités élargies. La mise en réseau des composants par l'intermédiaire de bus de données CAN se trouve désormais étendue à l'ensemble du véhicule et augmente ainsi les possibilités de diagnostic du camion. Les parties avant et arrière du véhicule possèdent chacune leur propre module de commande et leur propre bus CAN redondant, d'où une réduction sensible du nombre de câbles et de connecteurs. D'autre part, "KontAct"permet de réaliser des fonctions analogues à celles que l'on trouve dans les voitures, parmi lesquelles l'utilisation du téléphone ou de l'autoradio à l'aide de touches au volant.

Une épine dorsale éprouvée: châssis / suspension / essieux

Le cadre des Actros BTP est élastique en torsion et rigide à la flexion. Il est constitué de longerons et de traverses rivetés, en partie également vissés, et se passe d'éléments solitaires complexes. Des perçages uniformes au pas de 50 mm pour la fixation des traverses et des supports d'organes favorisent la standardisation. Ceci réduit les temps de carrossage et garantit ainsi une disponibilité rapide après la production du châssis.

La suspension acier, qui est le type de suspension le plus répandu sur les véhicules de chantier, fait toujours appel à des ressorts paraboliques de faible poids. Des barres stabilisatrices aux essieux avant et arrière stabilisent les mouvements dynamiques du véhicule. Pour des questions de poids, la barre stabilisatrice à l'essieu arrière est réalisée en tube.

Les versions suspension à lames/suspension pneumatique livrables pour les véhicules 4x2, 6x2, 6x2/4 et 6x4 augmentent le confort de suspension. Le bras anti-roulis combine les fonctions autrefois séparées de guidage de l'essieu et de stabilisation dans une seule et même pièce. Ceci permet de supprimer deux bras, deux supports de palier, deux barres articulées et un grand nombre de pièces de fixation. Grâce à des paliers moléculaires en caoutchouc à faible entretien, ce système de suspension réduit les coûts d'exploitation. De manière à être en adéquation avec les tailles de pneumatiques courantes, l'écartement entre les ressorts est aussi grand que possible et offre un bonne stabilité au roulis et, partant, un haut niveau de sécurité de conduite.

Compensation de la charge entre les essieux avant sur les modèles quatre essieux

Le système de compensation de la charge entre les essieux avant des modèles quatre essieux, qui a été adopté en série sur l'Actros BTP en 1997, a largement fait ses preuves. Alors que chaque irrégularité du sol et chaque obstacle signifiaient autrefois que le délestage de l'un des essieux entraînait automatiquement une surcharge de l'autre, le nouveau système de compensation de la charge entre les essieux supprime ce phénomène. Pour des obstacles jusqu'à 100 mm de haut, la charge sur les deux essieux avant est répartie uniformément par voie mécanique de manière à conserver un contact régulier au sol. Résultat: moins de sollicitations unilatérales et, par conséquent, usure moindre de tous les composants impliqués, mais aussi usure moindre des pneus, confort de roulage accru, motricité améliorée et, enfin, meilleur comportement au freinage et au braquage.