04
Octobre
2006
|
02:00
Asia/Baku

Moteurs de nouvelle technologie pour le Mitsubishi Fuso Canter

Moteurs de nouvelle technologie pour le Mitsubishi Fuso Canter

  • Nouveaux Moteurs diesel Common Rail, turbocompresseur à géométrie variable, catalyseur/filtre à particules

  • Nouvelle gamme de puissances au programme

  • Nombreuses améliorations par rapport au modèle de l'année dernière

 

Fonctionnalité, polyvalence, rentabilité, fiabilité, confort et sécurité : tels sont les critères qui ont guidé le développement du nouveau Canter Mitsubishi Fuso de la 7ème génération. En pleine entrée en vigueur des normes antipollution Euro 4, le Mitsubishi Fuso Canter modèle 2006 enrichit ses moteurs de nouveautés technologiques et affiche de nouvelles améliorations qui soulignent encore ses qualités.

Le client a ainsi désormais le choix entre quatre blocs diesel Common Rail de conception nouvelle dotés d'un système de recyclage des gaz d'échappement (EGR) avec refroidissement et d'un catalyseur/filtre à particules. Ces moteurs modernes sont encore plus économiques. Par ailleurs, le turbocompresseur à géométrie variable réduit les rejets polluants, améliore le temps de réponse, notamment à bas régime, et contribue à élargir la plage de régime sur laquelle le couple optimal est disponible.

Le Canter de petit tonnage a toujours bénéficié de moteurs performants et résistants sur le long terme. La gamme de motorisations s'est étoffée vers le haut et vers le bas. Le Canter de 3,5 t de P.T.A.C. accueille ainsi un nouveau moteur de 3 litres développant une puissance de 81 kW (110 ch). Le couple maximal, disponible à 1 700 tr/min, s'élève à 255 Nm. Le modèle de 3,5 t de P.T.A.C. simple cabine « classic » est aujourd'hui également proposé dans une version de puissance de 107 kW (145 ch). Le couple maximal atteint 362 Nm à 1 700 tr/min. Ce moteur est également proposé sur les versions de 6,5 t et de 7,5 t de P.T.A.C à simple et double cabine.

Un moteur particulièrement puissant, d'une cylindrée de 4,9 litres, fera sont apparition début 2007 sur les modèles de 6,5 t et de 7,5 t de P.T.A.C. Celui-ci délivrera 132 kW (180 ch) et mobilise un potentiel de reprises maximal de 530 Nm dès 1 600 tr/min. Tous les modèles Canter qu'il anime sont équipés de série d'un système électrique de 24 V (contre 12 V sur les autres moteurs).

La motorisation de 92kW (125 ch) équipe toujours les versions 3,5 t et 5.5 t de P.T.A.C son couple de 294 Nm reste inchangé et culmine à 1700 tr/min.

Boîtes de vitesses mécaniques à cinq ou six rapports

Sur le Canter de 81 kW (110 ch) et de 92 kW (125 ch), la force motrice est transmise par l'intermédiaire d'une boîte de vitesses mécanique à cinq rapports, dotée d'un carter léger en aluminium. Sur ces motorisations, la grille de boîte a été modifiée en 2005 : la première est maintenant placée à l'avant gauche, à côté de la marche arrière, un emplacement qui l'identifie clairement comme rapport de démarrage. Autre avantage de cette nouvelle disposition : le court chemin en ligne droite de la première à la seconde limite au maximum les interruptions de la force motrice, un atout essentiel dans la phase d'accélération suivant le démarrage, surtout quand les conditions sont difficiles, par exemple sur les applications chantiers.

Lorsqu'il est associé aux motorisations les plus puissantes de 107 kW (145 ch) et de 132 kW (180 ch)(janvier 2007), le Canter est équipé de série d'une boîte de vitesses mécanique à six rapports, également avec carter aluminium.

Diverses modifications viennent renforcer encore les principaux atouts du Canter. Ainsi, la longueur des intervalles de maintenace a été portée à 30 000 km - un chiffre qui se traduit par une meilleure rentabilité et qui excède dans bien des cas le kilométrage annuel d'un Mitsubishi Fuso Canter. Les rétroviseurs ont fait l'objet de quelques retouches par rapport au modèle de l'année dernière. Avec leur angle de vision élargi, ils contribuent à renforcer la sécurité de conduite, au même titre que les nouveaux appuie-tête réglables. Le Canter de 7,5 t de P.T.A.C. est d'ores et déjà le champion de son segment en termes de charge utile. Fort de ses moteurs de nouvelle technologie et d'une charge utile maximale de 4920 kg (empattement de 2 750 mm)

Certaines forces du Canter restent inchangées. Sa fonctionnalité transparaît tout particulièrement dans le volume de chargement et le nombre de places disponibles. Grâce au concept de cabine avancée, le volume utile réalisable est le plus important qui existe parmi les véhicules d'une longueur hors-tout comparable. La cabine classic en version double peut accueillir jusqu'à 7 personnes (6 places sur la version 3.5 t de P.T.A.C). La polyvalence est assurée par les quatre versions de cabine, les quatre catégories de tonnage couvrant un éventail de 3,5 à 7,5 tonnes, et les sept empattements disponibles, partant de 2 500 mm et atteignant 4 470 mm, également dotée d'un cadre particulièrement large. Avec la cabine Small et la cabine classic, en version simple ou double offrant jusqu'à sept places, le nouveau Canter répond à de multiples profils et se retrouve aussi bien dans la branche du transport et de la livraison, que dans le BTP, chez les horticulteurs et dans les services communaux.

Premier camion à cabine avancée avec changement de vitesses par joystick

Le Canter présente par ailleurs une véritable particularité : lors de sa commercialisation au Japon, il était le premier camion à cabine avancée à proposer un joystick intégré dans la planche de bord pour les changements de vitesses. Ce levier compact est bien accessible et peu encombrant, ce qui libère de la place pour traverser la cabine. La position du levier de frein à main, à droite du siège conducteur, est tout aussi remarquable.

Grande liberté de mouvement dans la cabine

A l'extérieur comme à l'intérieur, la cabine avancée basculable du nouveau Canter Mitsubishi Fuso a été entièrement remaniée en 2005 et est placée sous le signe du confort. Elle est aujourd'hui nettement plus profonde, plus haute, et sensiblement élargie dans sa partie supérieure. Le pare-brise est plus vertical, ce qui permet d'obtenir une habitabilité supérieure à la moyenne. Autres facteurs de confort : les nouveaux sièges suspendus de marque Isri, le double siège passagers installé de série et les multiples rangements dont un pour les documents dans la planche de bord, dotée pour sa part de nouveaux instruments bien lisibles. En option, d'autres rangements sont également disponibles au niveau du pavillon.

Système de sécurité Mitsubishi Fuso RISE

La sécurité a également joué un rôle central lors du développement. Sous l'appellation Mitsubishi Fuso RISE (Realized Impact Safety Evolution), les ingénieurs ont mis au point un nouveau système de sécurité pour la cabine. Celui-ci recouvre notamment un dispositif de protection contre les collisions latérales composé de deux longerons disposés en diagonale dans les portières, d'un cadre de plancher renforcé, d'une planche de bord capable d'absorber l'énergie d'impact, et de longerons de châssis déformables dans le sens de la longueur en cas de collision frontale.

A bord du Canter Mitsubishi Fuso, les freins à disque aux quatre roues font partie de l'équipement de série, de même que l'antiblocage de roues ABS à partir de 3,5 t de P.T.A.C. En deçà, celui-ci est disponible en option.

Un châssis et des essieux robustes

La rentabilité et la fiabilité sont notamment illustrées par de nouveaux moteurs diesel Common Rail, par des boîtes de vitesses mécaniques résistantes à cinq et six rapports, par un cadre-échelle et des essieux robustes, avec monte jumelée à l'arrière. Les coûts d'entretien sont également modestes. Le comportement dynamique et le confort routier des véhicules profitent des nouveaux ressorts paraboliques nettement plus longs montés sur l'essieu avant. L'excellente résistance du Canter permet à Mitsubishi Fuso d'accorder une garantie intégrale de trois ans ou 100 000 km.

En dehors de sa robustesse, le Canter Mitsubishi Fuso possède une autre qualité propre : une énorme maniabilité. Il la doit non seulement à sa cabine avancée, mais aussi à son rayon de braquage époustouflant, compris entre 10,6 et 17,0 mètres, selon la version d'empattement.

Composants accessibles pour l'entretien et les réparations

Grâce à la position avancée de la cabine basculante, tous les organes mécaniques sont aisément accessibles pour l'entretien et les réparations. Le basculement de la cabine demande peu d'efforts et, pour des raisons de sécurité, le mécanisme est toujours disposé du côté opposé à la route, que le volant soit placé à gauche ou à droite. La bonne accessibilité des points de contrôle fait partie des atouts du Canter Mitsubishi Fuso. Le conducteur peut pratiquement contrôler « au passage » le niveau du liquide de refroidissement. Tous les autres niveaux peuvent être vérifiés depuis l'intérieur de la cabine. Pour contrôler le niveau l'huile moteur, le chauffeur n'a même pas à quitter son siège puisqu'il lui suffit d'appuyer sur une touche.

Canter version Europe: 26 ans de production au Portugal

Pour alimenter les marchés européens, le Canter Mitsubishi Fuso est fabriqué dans la ville de Tramagal, au Portugal, à 150 km environ au nord-est de Lisbonne. Tramagal produit le Canter depuis maintenant 26 ans (démarrage en 1980). Jusqu'à ce jour, quelque 120 000 Canter y ont été construits. L'usine emploie quelque 430 collaborateurs.

Plus de la moitié des pièces provient de sous-traitants européens (70 environ) qui fournissent notamment les essieux avant et arrière, le châssis, le système de refroidissement, le chauffage, les sièges, les vitres, les faisceaux de câbles et les pièces en matière synthétique de la cabine. Le moteur, la boîte de vitesses, le système de freinage et les pièces en tôle emboutie arrivent en revanche du Japon. La fabrication portugaise répond aux normes ISO. La qualité produite à Tramagal s'inscrit sur le long terme : 57 % environ des tôles composant le nouveau Canter Mitsubishi Fuso sont en effet galvanisées. La protection couvre ainsi l'ensemble des zones menacées par la corrosion.

Mitsubishi Fuso – l'un des plus grands constructeurs de véhicules industriels en Asie

Le nouveau Canter Mitsubishi Fuso est construit et commercialisé sous la responsabilité de Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation (dit Mitsubishi Fuso), l'un des plus grands constructeurs de véhicules industriels d'Asie. Cette entreprise opérant à l'échelle mondiale est, par tradition, le leader du marché japonais. Actuellement, sa pénétration sur certains marchés asiatiques dépasse nettement la barre des 50 % (comme en Indonésie ou à Taiwan). D'autre part, Mitsubishi Fuso exporte vers l'Amérique du Nord et du Sud, l'Europe, l'Afrique, l'Océanie ainsi que dans les pays du Proche et du Moyen Orient. En 2005, les ventes se sont chiffrées à 178 900 véhicules, dont près de 119 900 (67 %) en dehors du Japon. Mitsubishi Fuso emploie plus de 18 000 personnes. Le programme de production se compose de camions des gammes légère (Canter), moyenne (Fighter) et lourde (Super Great), mais comprend également des minibus ainsi que des autobus/autocars de grande taille. Ces dernières années, le Canter est arrivé nettement en tête du palmarès des ventes, avec une part de près de 75 % de la fabrication.

Une entité à part entière de DaimlerChrysler Truck Group

L'entreprise existe sous sa dénomination actuelle depuis janvier 2003. Au même moment, Mitsubishi Motors Corporation (MMC) accorde son autonomie à la branche Véhicules industriels particulièrement performante. En mars de la même année, la société DaimlerChrysler AG acquiert une participation de 43 %, devient actionnaire principal et reprend la direction des opérations industrielles. Cette part a été portée à 65 % au printemps 2004 et à 85 % au printemps 2005. Depuis le 31 mars 2004, la division Mitsubishi Fuso est entièrement consolidée et forme un département produit intégré au sein de DaimlerChrysler Truck Group.

Sites de production répartis dans plus de dix pays

Le principal site de Mitsubishi Fuso au Japon est l'usine de Kawasaki, près de Tokyo. C'est là que sont produits les camions de petits, moyens et gros tonnages, ainsi que les moteurs de camions et d'autobus/autocars. Kawasaki abrite également le centre de recherche et de développement. Nei-gun est le siège de Mitsubishi Fuso Bus Manufacturing Co. Ltd. La fabrication des autobus et autocars y est localisée. La production des autobus de petit tonnage se trouve à Oye, les composants des boîtes de vitesses sont fabriqués à Nakatsu. La piste d'essai de Mitsubishi Fuso se trouve à Kitsuregawa. En dehors du Japon, Mitsubishi Fuso possède des sites de production dans plus de dix pays.

Longue tradition, grande force d'innovation

Mitsubishi Fuso jouit d'une longue tradition. L'entreprise a construit son premier véhicule industriel (l'omnibus B 46), il y a plus de 70 ans, en 1932. Aujourd'hui encore, Mitsubishi Fuso possède la force d'innovation indispensable pour convaincre et présente régulièrement des nouveautés du plus haut intérêt.

La commercialisation du Canter Eco Hybrid au Japon cet été apportera un nouvel exemple de la force d'innovation de la marque. D'une puissance de 35 kW/200 Nm, ce moteur hybride permet d'obtenir une réduction des émissions de particules de l'ordre de 90 % et une diminution des NOx de 66 %. Le système de freinage à régénération intégré au moteur hybride contribue par ailleurs à réaliser des économies de carburant pouvant aller jusqu'à 40%.

ContactInt

Hervé Poquet, Téléphone +33 139235422

herve.poquet@daimler.com

Pour tous renseignements et actualités concernant les véhicules industriels du groupe Daimler et Mitsubishi Fuso, consultez le site Internet : www.media.daimler.com