25
Novembre
2008
|
01:00
Asia/Baku

Mitsubishi Fuso au Salon international du véhicule industriel (IAA) 2008

Canter Fuso : le camion de faible tonnage
de tous les records en Europe

  • Record de ventes pour le Canter en Europe

  • Le Canter européen est fabriqué au Portugal

  • Allemagne : l'histoire d'une réussite

  • Charge utile et rentabilité maximales

  • Quatre versions de cabine, design sans fioritures

  • Le premier camion à cabine avancée équipé d'un levier de type joystick

  • Un cadre en échelle stable

  • Le Canter Eco Hybrid : l'un des camions de faible tonnage les plus écologiques au monde

Haute rentabilité, grande solidité et incroyable maniabilité ne sont que trois des nombreuses qualités remarquables du Canter Fuso, qui séduit des clients de plus en plus nombreux en Europe. Proposée sur le Vieux Continent depuis l'été 2006, la forme actuelle de ce camion de faible tonnage s'y est vendue à 10 200 unités l'année dernière. Le nouveau record ainsi établi a pu l'être grâce à une gamme calibrée exactement pour le segment des camions de gamme légère : P.T.A.C. de 3,5 t à 7,5 t, quatre gammes de puissance, nombreuses versions d'empattement et de cabine dont la peu encombrante cabine avancée et le robuste châssis, ainsi que des motorisations efficaces – le Canter a tout pour convaincre, et propose une alternative de plus en plus appréciée sur le segment de 3,5 t à 7,5 t de P.T.A.C.

Le Canter européen est fabriqué au Portugal

Une fabrication européenne pour une envergure internationale : le concept du Canter est développé au Japon et adapté aux exigences spécifiques des clients d'Europe. Depuis 28 ans, les Canter destinés au marché européen sont assemblés à Tramagal, au Portugal, à quelque 150 km au nord de Lisbonne – un site qui assure l'approvisionnement de plus de 30 marchés.

Plus de la moitié des pièces utilisées à Tramagal proviennent de fournisseurs européens. Les véhicules montés au Portugal sont construits pour durer : tous les éléments en tôle exposés à la corrosion sont galvanisés – soit plus de 60 % des composants de la cabine.

Distribution par Mercedes-Benz depuis un an en Allemagne

Depuis juin 2007, le réseau de vente en Allemagne bénéficie d'une professionnalisation accrue. Le réseau existant de vente et de SAV de Fuso a été intégré au processus, et a vu sa puissance d'action nettement renforcée grâce aux nombreuses succursales et distributeurs Mercedes-Benz. Les meilleures conditions sont ainsi réunies pour que les ventes continuent de progresser – d'autant plus que l'accent est désormais mis sur les véhicules complets et qu'il est possible de proposer, en association avec l'offre CharterWay, un large programme de solutions professionnelles. Les premiers résultats sont déjà visibles : un taux de croissance de 50 %, et des ventes qui dépassent pour la première fois les 1 000 exemplaires en Allemagne.

Fuso possède également un réseau de vente dense en Europe, s'appuyant sur des partenaires de distribution solides. La marque a ainsi pu, en 2008, lancer ses modèles pour la première fois en Hongrie, en Bulgarie, en Slovénie, en Croatie, en Bosnie ainsi qu'en Serbie et au Monténégro. Au total, le Canter peut être pris en charge dans quelque 900 points de service européens, désormais répartis dans 33 pays.

Moteurs à injection directe Common Rail

Le Canter, spécialiste du faible tonnage, possède les meilleurs atouts pour conquérir l'Europe. Les acquéreurs du Canter ont le choix entre quatre motorisations diesel à injection directe Common Rail avec système de recyclage des gaz d'échappement, interrefroidissement et filtre à particules. Les moteurs sont équipés d'un turbocompresseur à géométrie réglable. L'ensemble permet d'obtenir une réduction de la consommation de carburant et des émissions polluantes, une amélioration de la réponse, notamment à bas régime, et un couple plus important sur une plage de régimes plus large.

Le Canter de 3,5 t de P.T.A.C. peut être animé par des moteurs de 3 l de cylindrée développant 81 kW (110 ch), 92 kW (125 ch) ou 107 kW (145 ch). Ces moteurs peuvent également équiper les modèles de 6,5 t et 7,5 t.

Pour ces deux dernières versions de tonnage, le Canter est également disponible avec un bloc particulièrement puissant de 132 kW (180 ch) et 4,9 l de cylindrée affichant un couple maxi de 530 Nm à 1 600 tr/min. Tous les Canter dotés de cette motorisation reçoivent de série un système électrique de 24 V, contre 12 V pour tous les autres modèles.

Toutes les motorisations se caractérisent par une courbe de couple offrant des reprises importantes dès les plages de régime inférieures. Environ deux tiers du couple maxi sont ainsi disponibles dès 900 tr/min, garantissant une grande élasticité et une bonne motricité.

Boîtes de vitesses cinq ou six rapports

Sur les modèles de 81 kW (110 ch) et 92 kW (125 ch) de puissance, la transmission de la force motrice est assurée par une boîte mécanique cinq rapports. Les Canter dotés des motorisations plus puissantes de 107 kW (145 ch) et 132 kW (180 ch) bénéficient de boîtes mécaniques six rapports – avec nouvelle géométrie de passage depuis le printemps 2008. Trois rapports de pont maximum sont disponibles selon les modèles. L'essieu moteur arrière de base est équipé de pneus jumelés pour une meilleure motricité et une meilleure tenue de route. Les charges autorisées sur les essieux affichent un niveau élevé, ce qui autorise des charges ponctuelles également importantes. En-dehors des routes publiques, le Canter peut même circuler sur des terrains peu praticables, grâce au différentiel livrable en option.

La longévité caractérise depuis toujours le concept du Canter. La chaîne cinématique a été prévue pour parcourir un minimum de 300 000 km. L'ensemble des composants bénéficient d'une garantie usine valable dans toute l'Europe pendant 3 ans ou 100 000 km, illustrant la confiance du constructeur dans la technologie du Canter. La cabine avancée basculante permet d'accéder facilement à tous les organes mécaniques pour les interventions de maintenance ou les réparations.

Charge utile et rentabilité maximales

Avec 30 000 km, l'intervalle de vidange de l'huile moteur contribue à la bonne rentabilité du Canter.

Grâce à ses puissants moteurs allégés, le Canter s'avère encore plus avantageux en termes de charge utile : avec un P.T.A.C. de 7,5 t, la capacité de charge du train de roulement atteint un maximum de 4 920 kg. Et le Canter possède de nombreux autres points forts remarquables, notamment sa grande fonctionnalité, dont témoignent entre autres la diversité des modèles et l'utilisation de l'espace. Le concept de cabine avancée permet de bénéficier d'un volume de chargement maximum sur un espace restreint. Quatre versions de cabine, quatre catégories de tonnage (3,5 t à 7,5 t), ainsi que sept versions d'empattement de 2 500 mm jusqu'au plus grand modèle, avec un entraxe de 4 470 mm et une largeur intérieure du cadre particulièrement importante, témoignent de la polyvalence du Canter.

Quatre versions de cabine, design sans fioritures

Le Canter Fuso actuel se caractérise par un design d'une fonctionnalité affirmée et ne s'embarrassant pas de fioritures. Au premier coup d'œil, on remarque principale­ment les grands projecteurs trapézoïdaux avec clignotants intégrés encadrant une imposante grille de calandre en forme de V. Le vaste pare-brise, les fenêtres des portières descendant bas et les nouveaux rétroviseurs extérieurs à champ de vision élargi offrent une excellente visibilité panoramique, complétée par la grande vitre arrière.

Fait unique dans cette catégorie de véhicules, la cabine du Canter est disponible en quatre versions. L'étroite cabine standard (désignée par la lettre « S » dans la nomenclature) mesure 1 695 mm de large et convient particulièrement aux affectations nécessitant une grande agilité. Spécialement développée pour l'Europe, la cabine confort (type « C »), plus grande, mesure 1 995 m de large et offre une grande liberté de mouvement dans l'habitacle. Ces deux cabines sont disponibles en version simple ou double. Les cabines simples présentent chacune trois places. Les cabines doubles de base comportent quatre portes et peuvent accueillir six (type S et modèles C de 3,5 t) ou sept personnes (type C pour les modèles de 6,5 t et 7,5 t).

Le premier camion à cabine avancée équipé d'un levier de type joystick

Le poste de conduite du Canter Fuso abrite une véritable curiosité : le Canter est en effet le premier camion à cabine avancée à être équipé d'un joystick. Ce levier de vitesses court offre une bonne prise en main tout en prenant un minimum de place sur le tableau de bord, laissant ainsi le champ libre pour traverser la cabine.

Système de sécurité pour la cabine

Le système de sécurité de la cabine, appelé Fuso RISE (Realized Impact Safety Evolution), englobe un dispositif de protection contre les chocs latéraux sur les portes, un cadre renforcé au niveau du plancher de la cabine, un support de tableau de bord capable d'absorber l'énergie d'impact, une colonne de direction de sécurité, ainsi que des longerons de châssis déformables dans le sens de la longueur en cas de choc frontal. Les larges rétroviseurs extérieurs et les appuie-tête réglables contribuent également à la grande sécurité de la cabine. Le Canter peut être équipé en option d'airbags conducteur et passager avant.

Au niveau du train de roulement également, la sécurité est un élément essentiel du Canter. Ainsi, tous les modèles sont équipés de série d'un système de freinage hydraulique et de freins à disque à toutes les roues. La dotation de série des modèles d'un poids supérieur à 3,5 t comprend par ailleurs le système antiblocage de roues (ABS). Les modèles de 3,5 t peuvent disposer ou non de l'ABS, selon les exigences du marché concerné. Toutes les versions de Canter possèdent un frein moteur de série.

Un cadre en échelle stable

L'épine dorsale du Canter Fuso est un cadre en échelle extrêmement stable, intégrale­ment droit de l'arrière vers l'avant. Ce type de conception est très apprécié des carrossiers. Sur la plus longue version d'empattement du Canter (4 470 mm), le cadre présente en outre une largeur intérieure plus importante, ce qui augmente la résistance à la torsion et la stabilité.

Les modèles d'un P.T.A.C. de 3,5 t à 6,5 t sont chaussés de jantes 16 pouces, 17,5 pouces pour ceux de 7,5 t. Tous les modèles sont dotés de barres stabili­satrices à l'avant et à l'arrière qui restreignent les mouvements de roulis. Outre sa robustesse, le Canter se caractérise également par sa très grande maniabilité, qu'il doit notamment à ses proportions réduites, mais aussi à son diamètre de braquage étonnamment restreint qui peut afficher, selon l'empattement, de 10,6 m à 17 m.

Le Canter Eco Hybrid : l'un des camions de faible tonnage les plus écologiques au monde

Fuso ne possède pas seulement une longue tradition. L'entreprise a également toujours su rester convaincante grâce à des innovations qui créaient l'événement, comme par exemple les motorisations hybrides. Fuso abrite ainsi le « Global Hybrid Center » (centre international pour les motorisations hybrides) de Daimler Trucks. La puissance d'innovation de la marque ainsi que la solidité du concept du Canter sont illustrées par le Canter Eco Hybrid, l'un des camions de faible tonnage les plus écologiques au monde, lancé sur le marché japonais dès juillet 2006. Ce modèle est le premier véhicule de sa catégorie à répondre aux sévères normes antipollution entrées en vigueur en août 2007 au Japon. A ce jour, il a été produit et vendu à plus de 300 exemplaires.

La pièce maîtresse de la motorisation diesel-électrique de ce véhicule hybride parallèle est un moteur turbodiesel de 3 l de cylindrée développant une puissance de 92 kW (125 ch) et un couple maxi de 294 Nm, et équipé d'un filtre à particules et d'un système de recyclage des gaz d'échappement. Il est associé à un moteur électrique développant 35 kW pour un couple de 200 Nm, qui joue un rôle d'alternateur lors des freinages. L'ensemble est complété par une puissante batterie lithium-ions et la boîte mécanique automatisée Inomat-II de Fuso.

Mode de fonctionnement dicté par la situation de conduite

Le Canter Eco Hybrid adapte son mode de fonctionnement à la situation de con­duite. Le moteur électrique est utilisé pour le démarrage. Son action est complétée par celle du moteur diesel pour permettre au véhicule d'accélérer fortement. Lorsque la vitesse est régulière, le véhicule est animé uniquement par le moteur diesel. Au freinage, le moteur électrique fait office d'alternateur et convertit l'énergie de freinage en énergie électrique. Le débrayage pendant le freinage améliore l'efficacité de ce processus. Enfin, lorsque le véhicule est au point mort, un système d'arrêt/démarrage coupe le moteur.

La technique innovante du Canter Eco Hybrid permet d'obtenir une réduction de 46 % des émissions de particules et de 41 % des émissions d'oxyde d'azote par rapport à des modèles à motorisation conventionnelle. De plus, grâce à la récupération de l'énergie de freinage, il est possible de réaliser jusqu'à 15 % d'économies de carburant.

Test grandeur nature en Grande-Bretagne

Le concept n'est pas exclusivement réservé au Japon : en Europe, la société Deutsche Post World Net (DPWN) est la première entreprise logistique à tester des motorisations hybrides en situation opérationnelle. Le test a débuté en Grande-Bretagne pour des activités de transport express. Au total, dix véhicules de 7,5 t de P.T.A.C. sont utilisés pour huit clients. Le test est prévu pour une durée de trois ans, et doit permettre de tirer les premières conclusions quant à l'utilisation du Canter Eco Hybrid dans les conditions des clients européens. Pour ses modèles destinés à l'Europe, Fuso mise sur une version plus puissante du moteur diesel de 3 l, développant 107 kW (145 ch) et un couple de 362 Nm, respectant la réglemen­tation européenne sur les émissions et conforme à la norme Euro 4. Le moteur électrique est identique à celui utilisé sur la version de série japonnaise.

Canter Eco-D : le camion du futur

L'avenir du Canter se dessine d'ores et déjà à travers l'étude baptisée Canter Eco‑D. Ce camion-benne futuriste à l'extérieur comme à l'intérieur rassemble de nombreuses innovations. Il est bien entendu animé par une motorisation hybride – y compris pour la superstructure (voir dossier de presse séparé sur le Canter Eco‑D).

Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation au Salon international du véhicule industriel (IAA) 2008

Mitsubishi Fuso présente tout l'éventail de la gamme du Canter sur son stand, situé dans le hall 16/E10. Les dix modèles exposés, équipés pour la plupart de super­structures caractéristiques, correspondent aux trois secteurs d'activité bâtiment/
horticulture paysagiste, véhicules communaux et ramassage-distribution.

Fuso présente deux Canter 3C13 de 3,5 t de P.T.A.C. et 92 kW (125 ch) de puissance – le premier avec un empattement court et une benne légère en alu­mi­nium du fabricant suisse Krapf, le second avec un plateau de marque Henschel monté sur un châssis à cabine double. Le 5S13 de 5,5 t de P.T.A.C. avec cabine standard offre une silhouette très élancée sur laquelle vient s'ajouter une benne déposable de marque Jotha encore plus fine.

Le Canter 7C15 de 107 kW (145 ch) et 7,5 t de P.T.A.C. est présenté en trois versions. La première, équipée d'une benne Meiller, offre une importante charge utile idéale pour le secteur du bâtiment. La charge utile du deuxième modèle, doté d'une caisse frigorifique Lamberet, est tout aussi importante. Enfin, le troisième 7C15 allie volume et charge utile grâce à une caisse de marque Junge et un empattement de 4 470 mm. Le modèle haut de gamme Canter 7C18, qui combine un P.T.A.C. de 7,5 t et une puissance de 132 kW (180 ch), bénéficie lui aussi d'une triple représentation. Ces trois modèles sont équipés respectivement d'une caisse pour le transport de boissons avec bâches latérales relevables de marque FSN, d'une benne Meiller avec grue de chargement Palfinger, et d'une superstructure à plateau coulissant Kübler pour le transport de voitures. Ce dernier modèle porte –comment pourrait-il en être autrement ? – un autre Canter, un châssis-cabine de type 5S13 d'un P.T.A.C. de 5,5 t.

Fuso présente également sur son stand son étude de camion futuriste Canter Eco‑D à motorisation hybride et superstructure de type benne. De par son esthétique et sa technique, cette étude ouvre de nouvelles voies pour l'avenir des camions de faible tonnage (voir dossier de presse séparé sur le Canter Eco‑D).


Canter Eco-D Mitsubishi Fuso : une étude de
benne à propulsion hybride

  • Forme et fonction en parfaite symbiose

  • Benne fractionnée pour un déchargement contrôlé et prudent

  • Cabine à l'équipement futuriste

  • Propulsion hybride pour des émissions polluantes et sonores en baisse

  • La prise de force sur le moteur électrique soulève et abaisse la benne

Une forme parfaite, une foule d'innovations techniques, un poste de conduite fascinant et une propulsion hybride sobre et dépolluée : avec l'étude de camion Canter Eco-D, Mitsubishi Fuso fait la démonstration de son exceptionnel potentiel d'innovation et montre la voie qui conduit au camion léger de demain. Le Canter Eco-D est basé sur un châssis-cabine supportant une benne et affiche une charge utile de 3 000 kg.

Forme et fonction en parfaite symbiose

Avec ses lignes fluides, l'Eco-D allie à merveille forme et fonction. Le profil caractéristique du Canter Eco-D présente une cabine, une superstructure et un châssis en parfaite harmonie. Résolument esthétique, le Canter Eco-D est dans le même temps totalement à l'aise, grâce à son allure novatrice, dans le rude trafic de chantier et de transport courtes distances.

Les contours latéraux de la benne affichent une courbe ascendante de l'arrière vers l'avant. D'abord peu inclinée, cette ligne adopte progressivement un tracé plus énergique, jusqu'à ce que les parois latérales et la ridelle frontale atteignent la hauteur de la cabine. Cette silhouette des plus élégantes protège dans le même temps la paroi arrière de la cabine des dommages causés par le chargement ou par un outil transporté sur la surface de chargement.

Jupes latérales protectrices, dispositif de levage et d'abaissement très pratique

Le châssis est doté de jupes sur les côtés et à l'arrière. Celles-ci protègent des dégradations les composants de la chaîne cinématique tels que les batteries ou le réservoir de carburant montés sur les côtés du cadre. Les feux de gabarit sous forme de diodes LED bleues améliorent la perception du camion dans l'obscurité. Les passages de roue aux contours accentués ne laissent qu'un mince espace entre la carrosserie et la roue, ceci afin d'éviter que pierres et gravillons ayant pénétré pendant le trajet ne viennent dangereusement blesser les autres usagers de la route par projection. Le Canter Eco-D convient toutefois aussi parfaitement à une conduite sur les terrains impraticables des chantiers : il peut être relevé de 70 mm aux trains avant et arrière.

Benne fractionnée pour un déchargement contrôlé et prudent

L'homogénéité de la forme et de la fonction se reflète également dans la benne. La superstructure est ainsi fractionnée à l'horizontale. Au soulèvement de la benne, la ridelle arrière enregistre le poids et la nature du chargement avant d'ouvrir de façon ciblée les segments correspondants de la superstructure. Ce dispositif permet un contrôle précis et un déchargement prudent de la marchandise en vrac.

Une cabine à l'équipement futuriste

Résolument axée sur une fonctionnalité maximale, la cabine du Canter Eco-D dispose d'un équipement futuriste. Les portes sont ainsi fixées par l'arête arrière, ce qui facilite l'accès à la cabine avancée, en particulier dans les espaces exigus, où ce type de porte permet de monter à bord et de descendre aisément, même si l'angle d'ouverture est réduit.

L'aménagement intérieur de la cabine séduit par une foule de détails bien pensés. Un toit en verre surdimensionné confère une esthétique aérée et spacieuse à l'habitacle. Selon l'incidence de la lumière, des cristaux liquides assombrissent automatiquement le verre et empêchent un ensoleillement trop intensif, réduisant par là même l'échauffement de l'espace intérieur. En complément, des capteurs enregistrent la quantité de rayons infrarouges et ultraviolets incidents et évitent au chauffeur toute contrainte excessive grâce à un assombrissement anticipé. Dans le même temps, ce dispositif permet une climatisation finement dosée et efficace de la cabine pour une consommation d'énergie minimale.

Visibilité maximale grâce aux montants avant à structure tubulaire

Entre autres qualités, le Canter Eco-D affiche aussi une excellente visibilité. Les phares et les feux arrière se composent de diodes LED ; parfaitement visibles, les clignotants latéraux sont intégrés à l'extrémité supérieure des passages de roue. Les vitres latérales et le pare-brise descendent très bas. Par ailleurs, la structure tubulaire des montants avant optimise la visibilité. Grâce à cette innovation et aux vastes surfaces vitrées, l'angle mort gênant la vision vers l'extérieur est con­si­dérable­ment réduit – un facteur de sécurité essentiel pour la conduite du camion dans la pratique. Outre l'antiblocage de roues ABS, l'équipement de sécurité active comprend le correcteur électronique de trajectoire ESP, qui constitue là aussi une innovation dans la catégorie des camions de petit tonnage.

Un toit léger et ultra-résistant en fibres de carbone

La sécurité passive n'est pas non plus en reste sur le Canter Eco-D. Le toit est en effet réalisé en fibres de verre, un matériau qui garantit un poids réduit et une solidité maximale. La sécurité a également été au cœur des préoccupations lors de la conception de la commande de la benne. L'élément de commande permettant le relevage et l'abaissement de la superstructure est disposé sur une console située sous le toit. Des caméras latérales dotées de capteurs CCD ultrasensibles remplacent les rétroviseurs extérieurs conventionnels et, conjuguées à une caméra arrière, garantissent une excellente visibilité sur les côtés et à l'arrière du camion. Cette troisième caméra est également utilisée comme caméra de recul. Les images sont retransmises sur les moniteurs de la cabine.

Le poste de conduite au design futuriste présente un aspect galbé. Des visuels informent le chauffeur de l'état du trafic, ainsi que de tous les états de service du Canter Eco-D. Des contacteurs situés sur la colonne de direction transmettent les ordres de passage lorsque le chauffeur intervient au niveau de la boîte automatique en passant manuellement les rapports.

Les différentes fonctions de la superstructure peuvent être en outre commandées via des poussoirs sur le côté du camion. Ces derniers sont sécurisés grâce à un système de reconnaissance des empreintes digitales et donc protégés contre les utilisations intempestives.

Propulsion hybride pour des émissions polluantes et sonores réduites

Grâce à sa propulsion hybride parallèle, le Canter Eco-D s'avère à la fois respectueux de l'environnement et particulièrement sobre. Ce concept de propulsion s'appuie sur les composants du très apprécié Canter Eco Hybrid, vendu à plus de 300 exemplaires depuis l'été 2006. La propulsion hybride assure cepen­dant ici diverses autres fonctions. Tout repose sur un moteur diesel à injection Common Rail de 3,0 litres de cylindrée dont la puissance s'élève à 92 kW (125 ch). Il est associé à un moteur électrique particulièrement compact. Ce dernier délivre 35 kW et sert en outre de générateur pour la recharge des batteries lithium-ion. Ce moteur est combiné à une boîte mécanique automatisée de type Inomat-II.

Le moteur électrique et le moteur diesel fonctionnent séparément ou de concert en fonction de la puissance requise. Ce camion dispose par ailleurs de la fonction Stop/Start. Celle-ci coupe le moteur diesel lorsque le véhicule est à l'arrêt. Le démarrage s'effectue en mode tout électrique pour éviter le dégagement de polluants et les nuisances sonores.

La prise de force sur le moteur électrique soulève et abaisse la benne

Sur le Canter Eco-D, le moteur électrique assure en outre la fonction d'une prise de force pour soulever et abaisser la benne. Cette fonction réduit considérablement les émissions polluantes et sonores en usage sur chantier. L'idée ouvre de multiples perspectives pour l'entraînement d'autres véhicules dotés de superstructures spéciales telles que les élévateurs et les systèmes de grue.