06
Septembre
2013
|
02:00
Asia/Baku

Mercedes-Benz Vans fait évoluer sa stratégie pour la production du futur Sprinter

  • Pour Mercedes-Benz Vans, le segment des gros utilitaires reste un marché de croissance à long terme

  • Les sites de production allemands seront dédiés aux seuls utilitaires Mercedes-Benz

  • Le contrat de fabrication pour le compte de Volkswagen se terminera, comme prévu, fin 2016

Mercedes-Benz Vans est déjà en train de mettre en place les conditions qui vont lui permettre de relever les défis liés au changement de génération du gros utilitaire Mercedes, le Sprinter, d'ici quelques d'années. A cet effet, la stratégie de production du Sprinter va être réorganisée. Pour permettre à la division utilitaires de continuer à croître, celle-ci ne prolongera pas son accord de fabrication avec Volkswagen AG d'utilitaires à gros volume. Ce contrat prendra donc fin, comme prévu, fin 2016. Le Sprinter est l'utilitaire le plus vendu de la division Vans de Daimler, le « prénom » Sprinter désigfnant aussi en quelque sorte le segment des utilitaires gros volume. 150 000 Sprinter sont ainsi produits chaque année en moyenne.

Pour Volker Mornhinweg, Responsable de la division Mercedes-Benz Vans, « les deux partenaires ont chacun bénéficié de cette longue cooperation. Mais avec le prochain Sprinter, encore en développement, nous aurons au final besoin des capacités de production que nous avons jusqu'à présent affecté à la production d'utiliaires Volkswagen. Voilà pourquoi nos ouvriers produiront des utilitaires pour nos seules marques à l'avenir. »

Les marches les plus importants pour Mercedes-Benz Vans sont l'Europe, qui représente 60 % des ventes mondiales. Selon la stratégie de la division utilitaires, baptisée « Vans goes global » (« Des utilitaires pour toute la planête »), les marges de croissance en Amérique du Sud et en Asie, tout comme le marché Russe, ne cessent de progresser, tant au niveau des ventes que de la production. Par exemple, le Sprinter est également assemblé en Argentine (depuis 2007) et en Chine (depuis 2011).

Depuis juillet dernier, il est également fabriqué en Russie, en coopération avec le producteur local GAZ. En outre, nos utilitaires sont aussi assembles en CKD aux Etats-Unis depuis 2010. En conséquence, le système mondialisé de production du Sprinter est déjà en place, prêt à s'adapter à cette future croissance et à la production d'une nouvelle génération de véhicules.Le contrat de fabrication de gros utiliaires pour le compte de Volkswagen a été signé en 2005, au moment du changement de génération de Sprinter. Fin 2012, 280 000 exemplaires avaient été produit pour la marque de Wolfsburg dans les usines Mercedes-Benz de Düsseldorf et de Ludwigsfelde, en Allemagne.

Le contrat a été depuis l'origine prévu pour fonctionner jusqu'à fin 2016. Avec le Sprinter, Mercedes-Benz est leader sur le marché européen (EU 24) des utilitaires de moyen et gros volume, avec une pénétration de 18,1 % à fin 2012. En Amérique du Nord, les ventes d'utilitaires Mercedes-Benz croissent deux fois plus vite que l'ensemble du marché. Cette réussite est en partie due à la stratégie de marques : le Sprinter y est en effet vendu sous les labels Mercedes-Benz et Freightliner, la marque poids-lourds US bien connue et propriété de Daimler Trucks. L'an passé, les ventes de Sprinter ont augmenté de 19 %, pour atteindre 21 500 unités.C'est en avril dernier que la division Mercedes-Benz Vans a lancé la dernière évolution du Sprinter.

Ce modèle est depuis produit dans les usines de Düsseldorf et de Ludwigsfelde. Comme ses prédécesseurs, le nouveau venu apporte toute une série d'innovations sur son segment et reste la référence incontestée en matière de consommation. Il établit de nouveaux standards avec cinq nouveaux équipements de sécurité, des moteurs Euro 6 et une esthétique séduisante.

Plusieurs nouveaux systèmes d'assistance — dont certains en exclusivité mondiale sur le marché des utiliaires — aident à poursuivre la réduction des accidents : Crosswind Assist (de série), Collision Prevention Assist (option) et Blind Spot Assist (option).Au premier semestre 2013, la division Mercedes-Benz Vans a vendu 122 059 véhicuels dans le monde — en légère progression par rapport à l'an passé (120 547). Les marchés est-européens, l'Amérique du Sud et la Chine ont largement contribué à cette progression, tandis que la situation difficile dans de nombreux pays d'Europe de l'Ouest a mis les ventes à rude épreuve.

Pour 2013, Mercedes-Benz Vans vise cependant à dépasser ses résultats de l'an dernier, tant au niveau des ventes que du résultat opérationnel (EBIT).