Stuttgart / Düsseldorf ,
12
Décembre
2019
|
15:37
Asia/Baku

L’usine de Düsseldorf lance la production du eSprinter

Résumé

·La production des eSprinter inaugure une nouvelle ère à Düsseldorf

·Düsseldorf est le centre de compétence pour la production des Sprinter électriques

·Production optimale en 2019 malgré les changements

·Deux phases préparatoires de nouveaux produits en 21 mois et 330 millions d’euros d’investissements

« Ces prochaines années, les moteurs électriques seront de plus en plus répandus et deviendront un pilier puissant de notre portefeuille de produits, qui, par-dessus tout, régira le secteur commercial urbain. »
Marcus Breitschwerdt, directeur monde de Mercedes-Benz Vans

Le Sprinter, qui a créé un segment à lui tout seul, passe à l’étape suivante et s’apprête à franchir le pas du 100 % électrique. Le 12 décembre 2019, l’usine Mercedes-Benz de Düsseldorf a célébré le démarrage de la production du eSprinter lors d’un événement rassemblant de nombreux salariés et personnalités. Armin Laschet, le ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et Thomas Geisel, le maire de Düsseldorf, étaient présents pour saluer l’engagement de Mercedes-Benz à Düsseldorf. Armin Willy, directeur de l’usine de Düsseldorf, les a accueillis, ainsi que Marcus Breitschwerdt, directeur de Mercedes-Benz Vans et Ingo Ettischer, directeur de l’exploitation de Mercedes-Benz Vans.

Le constructeur stuttgartois produit ses utilitaires au succès mondial à Düsseldorf depuis 1962. L’usine a poursuivi son développement pour devenir récemment le leader de la production de Sprinter dans le monde entier, servant de modèle aux autres sites. La mise en place de technologies et méthodes de production novatrices et leurs tests systématiques constitue un avantage pour l’ensemble du réseau de production de Mercedes-Benz Vans.

200 000 nouveaux Sprinter fabriqués à Düsseldorf depuis 2018

À ce jour, plus de 4,6 millions de véhicules ont été produits à Düsseldorf. Depuis 2018, la production du nouveau Sprinter se fait également là. Plus de 200 000 unités ont déjà quitté la chaîne d’assemblage et été mis en service partout dans le monde. La production du eSprinter à Düsseldorf marque un nouveau départ pour l’usine, ainsi que pour le constructeur dans son ensemble. Ces dernières années, bien avant la production du nouveau Sprinter et des nouvelles variantes de motorisation, Mercedes-Benz Vans a investi un total d’environ 330 millions d’euros dans l’expansion technique de la production. Désormais, la fabrication des véhicules à motorisation traditionnelle et de ceux entièrement électriques se fera sur une même chaîne de production. Le résultat ? Une flexibilité immense et la possibilité de répondre à la fois aux exigences des clients et du marché. Outre les investissements complets dans les systèmes de production, l’usine a investi considérablement dans la formation de base et avancée de ses propres employés. Depuis que la décision a été prise de construire l’eSprinter à Düsseldorf, l’usine est devenue le centre de compétences pour la production de véhicules à moteur électrique et a développé l’expertise requise. À ce jour, plus de 2 400 employés ont été formés à la manipulation et l’assemblage des technologies à haute tension.

Une production durable pour une rentabilité durable

Mercedes-Benz Vans mise sur la durabilité, non seulement dans les produits qu’ils électrifient en permanence et continuent à optimiser, mais aussi en particulier dans sa propre production. L’objectif est de rendre toute la production d’utilitaires neutre en CO2 d’ici 2022. Différentes mesures ont été mises en place dans le cadre de la stratégie de production verte : l’usine de Düsseldorf est désormais passée à l’achat d’une énergie verte et à partir de 2022, l’énergie électrique devra provenir de sources renouvelables à 100 % uniquement. Le bilan carbone du transport au sein de l’usine a également fait l’objet de mesures : désormais, de nouveaux systèmes de mobilité, comme des navettes d’usine à la demande, sont actuellement mis en place à Düsseldorf. De plus, depuis 2012, l’usine de Düsseldorf est une usine sans papier et se fie de plus en plus aux véhicules dotés de pile à combustible à guidage automatique. Toutes ces mesures se complètent entre elles et favorisent la réalisation rapide de l’ensemble des objectifs ambitieux fixés par l’usine elle-même, afin d’apporter une contribution durable à la protection du climat.

Flexibilité et adaptabilité aux différents profils d’utilisation

L’eSprinter de Mercedes-Benz est destiné à couvrir la plus large gamme possible d’utilisations dans le domaine de la mobilité urbaine. En conséquence, il est initialement proposé en version fourgon doté d’un toit surélevé et d’un poids brut autorisé de 3 500 kg. Son volume de chargement maximal est de 10,5 m3, le même que pour le Sprinter doté d’un moteur à combustion. Tout comme le moteur diesel d'entrée de gamme, le moteur électrique du eSprinter délivre aux roues avant une puissance de 85 kW et un couple atteignant 300 Newtons-mètres.

La flexibilité de la charge utile, ainsi que du concept de batterie, permet en plus de s’adapter aux différents besoins pour une utilisation pratique, le client pouvant choisir entre trois ou quatre unités de batterie. Doté d’une capacité de batterie de 55 kWh, son autonomie estimée est de 168 kilomètres[1], [2], avec une charge utile maximale de 891 kg. Une seconde option de batterie prend en compte d’autres priorités dans les paramètres d’utilisation : trois unités de batterie au lieu de quatre avec une capacité de 35 kWh permettent de bénéficier d’une autonomie d’environ 115 kilomètres1, 2. La charge utile maximale augmente de 140 kg environ, passant à 1 040 kg. La fonction de charge rapide intégrée offre davantage de flexibilité ; 80 % de l’énergie de la batterie peut être rechargée en 30 minutes. La vitesse maximale peut être configurée selon la tâche à accomplir : la vitesse de pointe peut être fixée à 80 km/h, 100 km/h ou même 120 km/h, si la vitesse est essentielle.

Citations

Armin Laschet, ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie

« Le secteur de l’automobile est un pilier central de notre économie et n’a pas son pareil dans les autres industries pour représenter l’innovation. Rien qu’en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, 200 000 personnes travaillent dans environ 800 entreprises. Un tiers de tous les fournisseurs automobiles allemands est basé chez nous. Pour rendre durable cette chaîne de valeur, nous devons encourager la transformation de l’industrie. C’est pourquoi le gouvernement du Land a pour objectif de faire de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie un pionnier, un acteur et un catalyseur de l’électromobilité. Afin de mettre en place un changement durable en termes de circulation et d’une protection du climat plus efficace, nous voulons faire de notre Land le fournisseur et marché principal de l’électromobilité dans toute la chaîne de valeur. Pour ce faire, nous prenons différentes mesures, allant des recherches sur la production des éléments de batterie en Rhénanie-du-Nord-Westphalie à des solutions innovantes proposées par des fournisseurs en passant par la production de véhicules durables, comme l’eSprinter. Le fait que Mercedes-Benz ait produit le Sprinter électrique à Düsseldorf, sa plus grande usine d’utilitaires au monde, renforce ce site et est un autre exemple de la mobilité électrique innovante « made in Rhénanie-du-Nord-Westphalie ». Cette décision est parfaitement en ligne avec nos objectifs de maintenir le secteur de l’automobile compétitif du futur. »

Thomas Geisel, maire de Düsseldorf, capitale du Land :

« L’usine Mercedes-Benz de Düsseldorf est l’un des employeurs les plus importants de notre région et, pendant des années, a été une garantie de l’attrait de notre ville. J’apprécie grandement la décision de construire l’eSprinter ici et je devine combien cette décision protégera le futur du site. »

Marcus Breitschwerdt, directeur de Mercedes-Benz Vans:

« Nous continuons sur la même voie : le début de production de notre eSprinter marque un tournant supplémentaire sur notre parcours vers l’électrification. Ces prochaines années, les moteurs électriques seront de plus en plus répandus et deviendront un pilier puissant de notre portefeuille de produits, qui, par-dessus tout, régira le secteur commercial urbain. »

« Le changement de nos produits et de notre production est essentiel pour nous en tant que constructeur. Pour mettre en place cette mesure, nous développons nos usines et investissons, même dans des temps économiquement difficiles, afin de créer la base de notre succès économique à venir. »

« À cet égard, il est crucial que nous restions flexibles dans la production, tandis que les exigences des clients et du marché continuent d’évoluer. »

Ingo Ettischer, directeur de l'exploitation de Mercedes-Benz Vans :

« Le moteur électrique est une technologie majeure pour la mobilité du futur et aujourd’hui, nous sommes déjà préparés à apporter cette technologie sur la route. Düsseldorf est d’une importance centrale pour notre production et en conséquence, c’est pour cela que nous y avons assez délibérément commencé la production du eSprinter. »

« Pour l’intégration de la production des eSprinter, nous avons considérablement mis à niveau l’usine. En tout, nous avons effectué les modifications en un an et investi plusieurs millions d’euros, une indication assez claire de notre engagement envers le site. »

Docteur Armin Willy, directeur de l’usine de Düsseldorf :

« Nous sommes fiers de construire le nouveau eSprinter et c’est donc un élément important de la mobilité du futur dans notre usine. Ces dernières années, nous avons démontré notre efficacité et notre capacité à intégrer des technologies et des méthodes avancées dans notre production de manière rapide et efficace. Je crois sincèrement que, dans les prochaines années, l’eSprinter deviendra l’un des produits les plus importants et qu’il nous aidera donc largement, ici à Düsseldorf, à rester une usine solide dans l’organisation Mercedes-Benz. » « La possibilité de pouvoir construire toutes les variantes de motorisation dans une seule et même usine et sur une seule chaîne de production nous aidera à rester compétitif et à répondre de manière flexible aux désirs et exigences de nos clients. »

À propos de l’usine Mercedes-Benz de Düsseldorf

L’usine Mercedes-Benz de Düsseldorf, établie en 1962, est la plus grande usine d’utilitaires de Daimler AG. La zone de production d’environ 188 000 mètres carrés (atelier carrosserie, atelier peinture et assemblage) englobe la fabrication de tous les Sprinter fourgon. La production du nouveau Sprinter y a débuté en mars 2018. En tout, à ce jour, bien plus de 4 millions d’utilitaires ont été produits à Düsseldorf. En tant qu’usine principale pour la production mondiale des Sprinter, Düsseldorf joue un rôle clé dans le réseau de production international de Mercedes-Benz Vans. Avec plus de 6 600 employés et environ 145 formateurs, l’usine est l’un des plus grands employeurs et formateurs du secteur dans la région.

Contacts:

Silke Walters, +49 (0)176 30 90 93 08, silke.walters@daimler.com

Oliver Fenzl, +49 (0)176 30 92 50 25, oliver.fenzl@daimler.com

Des informations supplémentaires sur Mercedes-Benz sont disponibles à l’adresse www.mercedes-benz.com.Les informations destinées à la presse et les services numériques pour les journalistes et les intermédiaires sont accessibles sur notreplateforme média en ligne Mercedes me à l’adresse media.mercedes-benz.com, ainsi que sur notresite média international Daimler à l’adresse media.daimler.com. Découvrez-en plus sur les sujets actuels et les événements en lien avec Mercedes-Benz Cars & Vans sur notre page Twitter @MB_Press à l’adresse www.twitter.com/MB_Press.

 

A propos de Mercedes-Benz AG

Mercedes-Benz AG est responsable des activités internationales de Mercedes-Benz Cars et Mercedes-Benz Vans, comptant 175 000 employés dans le monde entier. Ola Källenius est président du Conseil d’administration de Mercedes-Benz AG. L’entreprise axe ses efforts sur le développement, la production et la vente de voitures de tourisme, d’utilitaires et de services. De plus, avec ses innovations avant-gardistes, l’entreprise s’efforce d’être un chef de file dans les domaines de la connectivité, de la conduite autonome et des propulsions alternatives. Le portefeuille de produits englobe la marque Mercedes-Benz avec les sous-marques Mercedes-AMG, Mercedes-Maybach et Mercedes me, ainsi que la marque smart et la marque de technologies et de produits EQ pour la mobilité électrique. Mercedes-Benz AG est l’un des plus grands fabricants de véhicules de tourisme haut de gamme. En 2018, la marque a vendu plus de 2,3 millions de voitures et plus de 420 000 utilitaires. Dans ses deux divisions commerciales, Mercedes-Benz AG continue d’étendre son réseau de production international avec plus de 40 sites de production sur quatre continents, tout en s’alignant pour répondre aux exigences de la mobilité électrique. Dans le même temps, l’entreprise développe son réseau de production de batteries international sur trois continents. Les mesures durables jouent un rôle décisif dans les deux divisions commerciales. Pour l’entreprise, le développement durable consiste à créer de la valeur pour toutes les parties prenantes de manière durable : clients, employés, investisseurs, partenaires commerciaux et la société dans son ensemble. Cette ambition s'appuie sur la stratégie d'entreprise durable de Daimler, dans laquelle l'entreprise assume la responsabilité des effets économiques, écologiques et sociaux de ses activités et prend en compte l'ensemble de la chaîne de valeur.

[1] Les informations sur la consommation d’énergie et l’autonomie ont été définies conformément à la Directive 692/2008/CE. La consommation d’énergie et l’autonomie dépendent de la configuration du véhicule, et en particulier de la restriction de la vitesse maximale choisie.

 

[2] De plus, l’autonomie réelle, dépendant du style de conduite, de la route et des conditions de circulation, de la température extérieure, de l’utilisation de la climatisation/du chauffage, etc., peut varier.