Paris,
14
Septembre
2017
|
00:00
Asia/Baku

Lever de rideau : le nouveau minibus Mercedes-Benz Sprinter City 45

Résumé

Qui dit minibus en Europe pense d'abord à Mercedes-Benz. Conçus sur plate-forme Sprinter, les minibus à l'étoile proposent un large éventail de concepts sur mesure. En service de ligne, sur les trajets interurbains, lors des voyages touristiques ou pour le transport de personnes à mobilité réduite, les quatre gammes et 17 modèles proposés par Daimler Buses sur le segment permettent à chacun de trouver la solution qui lui convient. Le nouveau Sprinter City 45 en fournit un bon exemple : proposé jusqu'à présent uniquement en version à direction à droite, il sort désormais de l'usine minibus/minicars de Dortmund équipé d'une direction à gauche, à destination du continent européen et d'autres régions du globe.

Sprinter City 45 : gain de 400 mm en longueur

Dans ce programme très étoffé de minibus, la série Sprinter City est la spécialiste du service régulier. Elle offre à ses passagers le confort d'un plancher surbaissé entre les essieux (Sprinter City 35, 45, 65, 65 K) ou sur l'intégralité du compartiment passagers (Sprinter City 77).

Comme le Sprinter City 35, le nouveau Sprinter City 45 repose sur un Sprinter fourgon dans la version d'empattement la plus longue (4325 mm). Toutefois, il s'agit ici de l'exécution avec porte-à-faux arrière long. Le Sprinter 45 dépasse ainsi son homologue plus compact de 400 mm très exactement, pour atteindre 7,36 m. L'empattement étant identique, le diamètre de braquage reste inchangé à 15,3 m seulement. Avec sa taille fine (largeur 1,99 m), le Sprinter City 45 se révèle étonnamment agile. Sa maniabilité fait merveille dans les rues étroites des vieilles villes, dans les rues latérales ou dans les zones résidentielles.

Le nouveau Sprinter City 45 est ainsi adapté aux lignes peu fréquentées en périphérie urbaine, aux affectations le week-end ou la nuit, à des périodes où la demande est moins importante de même que pour le service de ligne dans les zones rurales ou les petites agglomérations.

Une rangée de trois places supplémentaire

Le Sprinter City 45 présente le grand avantage de son porte-à faux plus long qui permet de loger une quatrième rangée de sièges sur l'estrade arrière, dans l'espace passagers. Dans cette zone, le nombre de places assises passe ainsi de dix à 13. La zone à plancher plat entre les essieux accueille jusqu'à 9 personnes debout. Les entreprises de transport peuvent également envisager d'y implanter jusqu'à quatre sièges rabattables et une plate-forme pour fauteuils roulants.

Les passagers entrent par une porte louvoyante extérieure à deux battants entièrement vitrée. La hauteur d'accès dans la zone à plancher surbaissé est de seulement 270 mm au-dessus de la chaussée, ceci sans équipements techniques auxiliaires tels qu'un système d'agenouillement. Une rampe d'accès escamotable est disponible pour les personnes en fauteuil roulant.

Compte tenu de la capacité de transport accrue, il est avantageux d'opter pour la plate-forme Mercedes-Benz Sprinter de 5,3 t de P.T.A.C. disponible en option afin de disposer de réserves de charge utile pour les passagers et les options.

Girouette de destination grand format, équipement professionnel, comme un autobus

A l'extérieur, le nouveau Sprinter City 45 se distingue par sa girouette de destination grand format au-dessus du pare-brise et par sa paroi arrière d'autobus. L'espace passagers joue la carte du professionnalisme avec un pavillon d'autobus intégrant sur les côtés droit et gauche des gaines de climatisation, un éclairage LED et un système de signalisation des arrêts. Les passagers prennent place sur des sièges « City Star Eco » à la fois légers et fonctionnels. L'assise et le dossier sont capitonnés. Les voyageurs salueront la présence de la climatisation de série, avec chauffage additionnel à air chaud, chauffage à eau chaude avec fonction de chauffage autonome et chauffage par convecteurs dans l'espace passagers.

Le chauffeur du Sprinter City 45 n'a pas été oublié, loin s'en faut. Il bénéficie de série d'un siège confort à suspension pneumatique, d'un volant à double réglage et de rétroviseurs extérieurs chauffants à commande électrique.

Tout aussi remarquable, le moteur qui anime ce minibus est le puissant quatre cylindres turbodiesel Mercedes-Benz OM 651 qui développe 105 kW (143 ch) de série et 120 kW (163 ch) en option. Les deux variantes sont associées à la boîte de vitesses automatique à 7 rapports 7G-Tronic Plus, gage d'un confort de marche et d'une rentabilité élevés.

A propos d'EvoBus France

Pour plus d’informations : www.d.ai/LBusworld2017

Plus de photos disponibles sous : https://media.daimler-france.fr/media-library/