19
Octobre
2018
|
17:47
Asia/Baku

Les supermarchés de Hambourg sont désormais livrés en camion électrique

Résumé
  • Livraisons quotidiennes aux supermarchés du centre-ville de Hambourg

  • Aucune émission locale et travail en silence !

  • Des trajets quotidiens d’environ 100 kilomètres – une seule charge de batterie nécessaire !

  • Un exemplaire de l’innovante flotte d’eActros

Mannheim – Mercedes-Benz Trucks vient de livrer un nouvel exemplaire de son eActros tout électrique à fins de tests “clients” à l’entreprise Meyer-Logistik. Durant un an, l’entreprise, basée à Friedrichsdorf (Land de Hesse), va tester un camion de 25 tonnes équipé d’une caisse frigorifique afin de livrer des produits frais, au départ de son entrepôt vers différents supermarchés du centre de Hambourg. La charge utile est de 10 tonnes. La tournée quotidienne prévue est d’environ 100 kilomètres et sera réalisée par un seul conducteur, dans un premier temps. Pas besoin de recharge pour cette tournée : l’autonomie de l’ eActros est supérieure à 200 kilomètres. C’est jeudi dernier 18 octobre que Meyer-Logistika a reçu les clés de ce camion dans les locaux de Stelle, l’une des plus grandes chaines de supermarchés d’Allemagne, près de Hambourg.

Meyer-Logistik est l’un des vingt clients de divers secteurs à intégrer à sa flotte un de ces camions électriques de gros tonnage. Chacun de ces clients triés sur le volet dispose d’un de ces camions de 18 à 25 tonnes afin de tester au quotidien leur utilisation. L’idée est de pouvoir livrer en centre-ville sans émission et sans bruit dès 2021 avec un camion électrique de gros tonnage construit en série – avec un produit aussi viable économiquement qu’un camion de même type roulant au gazole. Ce test se déroulera sur deux années en deux phases, chacune avec dix clients.

Le premier eActros de cette flotte - baptisée “flotte innovante” - est en service depuis septembre dernier. Le reste de cette première vague de dix unités sera mise en service d’ici à la fin de l’année. Tous ces clients-tests œuvrent en zone urbaine et utilisent leur eActros en lieu et place de leurs habituels camions gazole – dans une large palette de tâches et secteurs. Cette palette s’entend de la construction à l’industrie. Les variantes de carrosserie utilisées vont ainsi de la caisse frigo à la benne bâchée.

Ces tests sont des étapes importantes vers la production en série

Oliver Kraft, en charge des Grands Comptes chez Mercedes-Benz Trucks Allemagne : "Les tests pratiques avec l’eActros sont une étape importante sur le chemin de la production. Chaque client apporte une importante contribution au développement avant production en utilisant l’eActros dans ses activités quotidiennes. Nos experts sont à leur disposition 24 h/24. Nous avons briefé ces clients de manière précise avant le début de chaque test. Ce qui inclut un travail en commun sur leurs besoins, sur le choix du type de camion affecté au test, tout comme sur celui de la carrosserie. Avant le début du test, nos experts ont aussi coaché chauffeurs et clients."

"Nous sommes aujourd’hui ravi d’avoir Meyer-Logistik comme client testeur de l’eActros, et nous espérons en avoir un excellent retour," précise Oliver Kraft.

Pour Meyer-Logistik, les concepts d’énergie alternative sont importants

Matthias Strehl, Directeur de Meyer-Logistik : "En tant qu’entreprise distribuant de la nourriture dans les supermarchés en centre urbain, nous souhaitons l’impact de notre travail le moins nocif possible pour l’être humain. L’usage d’énergies alternatives est de longue date dans les gênes de l’entreprise. Nous sommes donc ravis de tester l’eActros à Hambourg. Nous pensons que le camion électrique est la solution idéale pour la livraison du dernier kilomètre – pour l’approvisionnement des supermarchés par exemple. Leur absence d’émissions et leur silence de fonctionnement sont des points essentiels : ils réduisent l’impact des livraisons sur la vie des habitants."

Schmitz Cargobull : unité de refroidissement électrique

La caisse frigo utilisée par Meyer-Logistik sur son eActros est un modèle de type "W.KO COOL" signé du carrossier Schmitz Cargobull. Son isolation est parfaite pour la livraison de denrées périssables. Cette caisse robuste est aussi adptée à ce travail quotidien. Le système de refroidissement totalement électrique “zéro émission” est parfaitement calibré pour les livraisons urbaines." L’électromobilité pour les véhicules industriels est un sujet important qui ouvre de nouvelles opportunités" précise Jörg Irsfeld, en charge de IKAM chez Schmitz Cargobull.

L’eActros : une architecture spécialement conçue pour l’électricité

Le châssis de l’Actros est utilisé pour l’eActros. L’architecture du véhicule a été spécialement configurée pour s’adapter à la motorisation électrique, avec de nombreux composants spéciaux. L’essieu moteur, par exemple, est dérivé du système ZF AVE 130 utilisé sur les bus à propulsion électrique ou hydrogène de Mercedes-Benz, dans une version adaptée aux besoins de l’eActros. Le système utilise ainsi deux moteurs électriques installés dans les moyeux. Chacun d’eux propose une puissance de 126 kW/172 ch, et un couple de 485 Nm chacun. Ce qui équivaut à 11 000 Nm pour chacun, proposant des performances similaires à celles d’un camion gazole. Le poids maximum supportable par l’essieu moteur est de 11,5 tonnes. L’énergie est distillée par des batteries lithium-ion de 240 kWh. Le temps de charge est de 2 à 11 heures, selon le système utilisé (à 150 et 20 kW).

Daimler s’intéresse aux véhicules commerciaux à propulsion électrique

Daimler s’intéresse à l’énergie électrique pour ses camions depuis 2010, et propose depuis l’an passé un modèle de camion électrique construit en série : il s’agit du camion léger Fuso eCanter. Le premier bus eCitaro 100 % électrique va être livré à la fin de cette année, et sera mis en service dans la foulée.

Avec l’aide du projet "Concept ELV²"

Le développement et les tests de ce camion de distribution urbaine lourde 100 % électrique sont soutenus par diverses entités des ministères fédéraux allemands de l’environnement et de l’économie et de l’énergie à travers le projet "Concept ELV²".