15
Juin
2015
|
05:00
Asia/Baku

Les deux premiers Unimog Euro VI CCF pour le SDIS 40

Montigny-le-Bretonneux Officiellement commercialisé l'an passé alors que la norme Euro VI devenait obligatoire, l'Unimog U5023 a bénéficié de nombreuses modifications techniques. Outre un système d'échappement avec SCR et filtre à particules lui permettant de répondre à cette nouvelle norme, la plus importante des nouveautés est le recul d'un mètre du moteur OM 934 (170 kW/231 ch). De quoi améliorer le comportement du véhicule sans rogner une once de ses extraordinaires capacités en hors piste grâce – entre autres – à des ponts portiques et à une garde au sol de 58 centimètres. Autant de qualités qui ont poussé le Service Départemental d'Incendie des Landes (SDIS 40) à passer commande de deux exemplaires affectés depuis quelques semaines à la caserne de Saint-Julien-en-Born, petite commune de bord de mer située à quelques encâblures au sud de Mimizan. Ces deux Unimog UHE Euro VI sont aujourd'hui les tous premiers en service dans un corps de sapeurs-pompiers en Europe.

Adaptés à la méthode lutte du sud-ouest

Pour réaliser la carrosserie CCF (camion citerne pour feux de forêts), le SDIS des Landes a, une nouvelle fois, fait confiance au carrossier bordelais Massias. Au programme, une tonne à eau de 5 400 litres, une pompe actionnée par un moteur indépendant, une trappe sur le toit, une lance installée sur le toit de l'Unimog – commandée depuis l'habitacle - et un système d'autoprotection – obligatoire depuis 2004 – doté d'une réserve d'eau de 400 litres. Cette carrosserie CCF est taillée pour la méthode de lutte contre les incendies du sud-ouest de la France. Là, on attaque directement le feu avec une doublette de camions, quitte à aller à son contact direct.

Le SDIS 40 – département qui accueille l'un des plus grands massifs forestiers de France – est un client régulier d'Unimog. Sa flotte comprend aujourd'hui plus de 80 unités en service actif, en grande majorité des U 5000 carrossés par Massias. Les deux Unimog U5023 récemment réceptionnés complètent cette large flotte. Ce sont évidemment les deux premiers gréés en Euro VI.