16
Mai
2007
|
02:00
Asia/Baku

Les 10 ans de la Classe M : Première à l'usine de Tuscaloosa en 1997

Les 10 ans de la Classe M : Première à l'usine de  Tuscaloosa en 1997

  • La Classe M de Mercedes-Benz est produite à Tuscaloosa aux USA, en Alabama, et est distribuée dans 135 pays

  • Plus de 570 000 unités de la Classe M première génération produites en 8 ans 

  • Depuis 2005, l'usine de Tuscaloosa produit la nouvelle génération de la Classe M ainsi que la Classe R, et la Classe GL depuis 2006

Tuscaloosa. Le 21 mai 1997, Mercedes-Benz présentait la première génération de la Classe M à l'usine américaine de Tuscaloosa, en  Alabama, site de production du SUV de la série W 163. La moitié de la production a été écoulée sur le marché américain, l'autre moitié étant destine aux autres marchés. Depuis 2005, la seconde génération de la Classe M (W 164) est elle aussi produite en Alabama, la capacité de production ayant été augmentée afin d'assurer également la production de la Classe R (W 251) et, depuis 2006, de la Classe GL (X 164). Tuscaloosa est le premier site de production construit hors Allemagne pour la division voitures particulières de Mercedes-Benz.

La décision de produire aux Etats-Unis

La décision de construire une usine Mercedes-Benz aux USA remonte à 1993. Le chantier débuta en 1995, la livraison de l'usine ayant lieu deux ans plus tard. Cette usine fut construite dans le but d'assurer la production d'une toute nouvelle gamme dans la palette de voitures particulières Mercedes-Benz. En janvier 1996, la marque à l'étoile dévoilait le concept AA Vision lors du Salon de Detroit. Ce concept-car comportait les gènes principaux de la future Classe M et fut élu meilleur concept-car du salon ("Best of Show"). Cette étude fit sa première apparition en Europe trois mois plus tard au Salon de Genève, où le nom du futur modèle de série fut dévoilé : la Classe M.

Le premier modèle sortit de la chaîne de Tuscaloosa le jour de l'inauguration de l'usine, le 21 mai 1997, en présence de 5 000 invités. Le nouveau site de production s'étendait sur 810 000 m2,  dont 93 000 m2 couverts, et se composait d'une unité de montage de carrosserie, d'une unité de peinture, d'un centre de formation et d'un centre d'accueil pour les clients. L'investissement total de Daimler-Benz se montait à 300 million de dollars.

En 1999, Mercedes-Benz consentit à un nouvel investissement de 80 millions de dollars dans l'extension de la capacité de production du site de Tuscaloosa, et la Classe M recevait le "World Car Award” – distinction récompensant le concept de la voiture idéale pensée à l'échelle globale. En Août 2000, DaimlerChrysler décida de porter la capacité de l'usine à 160 000 unités, ce qui représenta un nouvel investissement de 600 millions de dollars. L'extension de l'usine anticipait l'arrivée en production en 2005 de la nouvelle génération de la Classe M, mais aussi du Grand Sports Tourer de Mercedes-Benz, la Classe R, lancée cette même année, et enfin de la Classe GL, lancée en 2006. En dix ans, le site de production de Tuscaloosa s'est imposé comme une unité d'excellence dans la qualité de fabrication au sein de la division voitures particulières de la marque à l'étoile. "Mercedes Quality – made in the USA”, tel est le leitmotiv des véhicules Mercedes-Benz sortant de l'Alabama. Et pour l'anecdote, la parfaite complémentarité du nouveau monde et du vieux continent est démontrée par le jumelage existant entre la ville de Tuscaloosa et celle de Schorndorf en Allemagne, où Gottlieb Daimler est né en 1834.

La Classe M : histoire d'un succès

L'année 1997 fut une année faste pour les voitures particulières Mercedes-Benz: outre le lancement de son premier SUV, la marque de Stuttgart lançait également le coupé CLK et la révolutionnaire Classe A. Ultra confortable, la Classe M était à la fois adaptée pour la route et pour la conduite sur tous les terrains. La suspension à quatre roues indépendantes était une première dans cette catégorie de véhicules. Le nouveau véhicule associait le confort et la sécurité d'une voiture particulière Mercedes-Benz à la compétence tout-terrain d'un 4x4, sans oublier l'habitabilité et la modularité d'un SUV.

Le modèle fut d'abord lance aux USA, en septembre 1997, et le succès ne se fit pas attendre, l'usine ayant rapidement du mal à satisfaire la demande. L'arrivée sur le marché européen eut lieu en mars 1998. La Classe M était disponible en deux version essence: le ML 320 à moteur V6 (218 ch/160 kW) et le ML 230, équipé d'un quatre cylindres (150 ch/110 kW), réservé au marché européen. Le top modèle de la gamme, le ML 430 à moteur V8  (270 ch/199 kW) fut lancé en 1998 et fut couronné un an plus tard par la surpuissante 55 AMG (347 ch / 255 kW). Cette même année apparaissait la première motorisation diesel sur la Classe M, avec le ML 270 CDI, équipé d'un 5 cylindres common-rail (163 ch / 120 kW) et qui devint rapidement le best-seller de la gamme en Europe.

Fin 1999, le cap des 100 000 unités commercialisées était dépassé. Lors du face-lift du modèle courant 2001, le ML 500 (292 ch / 215 kW) remplaça le ML 430, tandis que le nouveau maître de la gamme diesel se présentait sous la forme du ML 400 CDI, doté d'un V8 common-rail de 250 ch (184 kW). La production de la version quatres cylindres ML 230 était arrêtée. Au total, plus de 570 000 unités de la première génération de la Classe M sont sorti des chaînes de l'usine de Tuscaloosa. Et entre 1999 et 2002, un volume additionnel de 77 100 véhicules ont été produits spécifiquement pour l'Europe à l'usine Magna Steyr de Graz, en Autriche. A ce jour, la Classe M est commercialisée dans 135 pays à travers le monde.