Paris,
04
Mars
2019
|
08:00
Asia/Baku

Le premier Citaro hybrid produit à Ligny-en-Barrois pour le groupe Resalp

Résumé

Le premier Citaro hybrid fabriqué à Ligny-en-Barrois est désormais en exploitation à l’Alpe d’Huez. D’une longueur de 10,63 m, ce Citaro K est parfaitement adapté pour assurer les navettes au centre de la station.

« C’est une volonté et une décision conjointe de la mairie de l’Alpe d’Huez, de l’office du tourisme, et de notre groupe d’opter pour un véhicule hybride. Outre les économies de carburant qu’il permet, il réduit sensiblement les émissions polluantes au centre de la station », déclare Nicolas Busca, gérant du groupe Resalp.

Avec 70 autocars-autobus, majoritairement Mercedes-Benz et Setra, la société Resalp, experte en mobilité d’altitude, assure de nombreuses navettes dans les stations de ski des Alpes, mais également des transferts entre les aéroports, les gares et les stations. Des lignes régulières entre les aéroports de Turin, Grenoble et Lyon à destination de Serre Chevalier Briançon et Montgenèvre, pour n’en citer que quelques-unes, complètent les multiples activités du groupe Resalp.

Pour François Badjily, directeur de l’office du tourisme de l’Alpe d’Huez, « Il s’agissait d’avoir le moins d’impact possible sur l’environnement tout en ayant un véhicule performant. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi le Citaro K hybride, qui offre par ailleurs un maximum de confort aux passagers en leur évitant de prendre leur voiture. A ma connaissance, c’est une première en France ».

Dans sa version hybride, le Citaro K est alimenté par un moteur thermique assisté par la force motrice d’un module hybride compact hautement efficace. Le moteur électrique de 14 kW récupère de l’énergie au freinage. Au démarrage, il assiste le moteur avec cette énergie. Ceci réduit la consommation de carburant jusqu’à 8,5 % en fonction de l’utilisation.

Ce résultat est aussi obtenu grâce à la nouvelle direction électro hydraulique, intelligent eco steering, de série sur le Citaro hybrid et de son essieu arrière spécifique. L’intelligent eco steering fonctionne selon les besoins et participe à la réduction de la consommation de carburant, en particulier en milieu urbain.

Désormais produit à Ligny-en-Barrois, le Citaro hybride fait partie de la montée en puissance de l’usine meusienne. Avec plus de 24 millions d’euros investis ces dix dernières années dans la transformation et l’optimisation de la production dont 3 rien qu’en 2018, le groupe Daimler s’appuie toujours plus sur l’expertise et la flexibilité de l’usine française de Ligny-en-Barrois. Si ces investissements ont contribué à rendre l’usine plus performante en 2017 et 2018, l’objectif 2019 est fixé : assembler sur les chaînes des véhicules équipés de modes d’entraînement alternatifs.

Ainsi, depuis la fin de l’année 2018, les Citaro hybrides sont arrivés sur les chaînes de production.

« Notre usine de Ligny-en-Barrois fait désormais partie des sites de production d’autobus-autocars les plus modernes d’Europe », déclare Joerg Wolf, le directeur du site. « Ici, la production s’intègre parfaitement dans le réseau européen de Daimler Buses et construit des autobus, des autocars périurbains, interurbains et scolaires de qualité équivalente à celle des sites de production partenaires de Mannheim, Neu-Ulm ou Istanbul. »