20
Juillet
2010
|
02:00
Asia/Baku

Le nouveau Vito E-CELL de Mercedes-Benz : zéro émissions pour traverser la ville

  • Une première : le premier utilitaire équipé d'usine avec entraînement électrique alimenté par batteries

  • Zéro émissions et silence pour traverser les zones écosensibles

  • Autonomie : 130 km, grand volume de chargement, charge utile élevée

  • Moteur électrique puissant avec capacité de traction élevée

  • Batterie haute capacité aux ions lithium pour la conduite

  • Des techniques sophistiquées de recharge réduisent les émissions de CO2 et les coûts

  • Service après-vente de la qualité habituelle apporté par des collaborateurs spécialisés

Avec le premier fourgon équipé d'usine par un entraînement électrique alimenté par batteries, Mercedes-Benz ouvre un nouveau chapitre de la technique d'entraînement pour les utilitaires légers. Avec sa motorisation zéro émissions, le Vito E-CELL de Mercedes-Benz convient de manière idéale aux trajets en centre-ville, ainsi que dans les zones particulièrement écosensibles. Le Vito E-CELL est silencieux et ne rejette aucune émission. Ses utilisateurs peuvent profiter sans réserves de ses atouts en termes de volume de chargement et de charge utile. Le Vito E-CELL démarre cette année avec une petite série de 100 véhicules, dont la fabrication est déjà lancée, et 2 000 exemplaires supplémentaires sont déjà prévus à partir de 2011.

Zéro émissions et silence pour traverser les zones écosensibles

Les livraisons dans le centre-ville et les zones piétonnes, la traversée de zones soumises à de sévères conditions d'accès, les trajets internes à l'entreprise dans des halles, les accès de garages souterrains : avec son entraînement purement électrique, le Vito E-CELL zéro émissions et très silencieux de Mercedes-Benz apporte la réponse adaptée aux missions de livraison dans les zones écosensibles. Le Vito E-CELL n'est pas seulement adapté à assumer des missions de transport dans des zones fragiles en termes de gaz d'échappement, mais aussi dans les zones protégées en termes de bruit, telles que les sites de cure ou les zones résidentielles faisant l'objet d'une interdiction de circulation nocturne.

Dans les métropoles à forte population d'Europe et du monde, touchées par l'augmentation de la pollution, les responsables réagissent de plus en plus par des limitations d'accès aux véhicules, que ces limitations soient basées sur les émissions sous la forme de zones à accès limité par écopastille, ou bien sur la durée du séjour. En règle générale, les véhicules zéro émissions à entraînement électrique ne sont pas concernés par ces limitations. C'est pourquoi le Vito E-CELL convient parfaitement aux trajets dans les zones écosensibles, pour les entreprises privées ou publiques, de même que pour le secteur tertiaire, qu'il s'agisse de messageries, d'acheminement postal, de sociétés d'entretien ou d'autres prestataires de services.

De plus, il existe déjà de nombreuses incitations à l'acquisition de véhicules zéro émissions. Ces subventions sont disponibles sous des formes très différentes dans de nombreux pays. Leur spectre va de la subvention directe de l'achat proprement dit aux remises significatives accordées pour les péages routiers, la taxation fiscale du véhicule ou les autorisations d'accès.

À cela s'ajoute le fait que le Vito E-CELL est largement moins coûteux en termes de consommation. Si l'on compare le prix actuel du gazole à celui de l'électricité, on obtient une différence de quatre à sept fois plus favorable. En clair, pour le même trajet, un Vito à motorisation thermique coûte de quatre à sept fois plus cher qu'un Vito E-CELL dont les batteries ont été chargées avec le courant de nuit, bon marché.

Dans les zones fortement peuplées, l'avenir appartient au moteur électrique

Les experts sont unanimes : les véhicules à entraînement électrique sont l'avenir dans les zones à forte densité de population et d'infrastructure, subissant la pollution par les gaz d'échappement et le bruit. Incitations supplémentaires : la prise de conscience environnementale de plus en plus large des entreprises et l'effet publicitaire des motorisations « propres ».

Autre moteur du développement des véhicules à entraînement électrique : la préservation des ressources limitées que sont le pétrole, ainsi que le vœu de la classe politique d'une plus grande indépendance en termes d'approvisionnement énergétique.

Pionnier de l'automobile, Mercedes-Benz a pour ambition d'assurer et de développer de manière durable également la mobilité de demain grâce à des technologies innovantes. Au centre de ses efforts : les technologies d'entraînement écoresponsables, regroupées chez Mercedes-Benz sous le vocable BlueEFFICIENCY. L'objectif déclaré : la conduite zéro émission. Et cet objectif, les fourgons Mercedes-Benz s'en rapprochent d'un bon pas avec le Vito E-CELL.

Jamais deux sans trois : un utilitaire avec entraînement gazole, gaz, et électrique alimenté par batteries

Le Vito E-CELL vient compléter la large gamme des utilitaires écophiles de la marque à l'étoile pour former un trio propre de véhicules permettant d'assurer presque toutes les missions imaginables, depuis les courts trajets spécialisés au trafic longue distance, en passant par les trajets mixtes. Après les moteurs thermiques, qui connaissent un développement et un perfectionnement permanent, sont venus s'ajouter les moteurs au gaz naturel et au gaz liquide qui, à leur tour, ont précédé l'entraînement purement électrique d'aujourd'hui.

Mercedes-Benz s'appuie sur un énorme réservoir d'expériences précieuses

Le Vito E-CELL s'appuie sur le vaste trésor d'expériences précieuses que Mercedes-Benz a accumulé au fil des décennies dans le domaine des entraînements électriques. En 1972 déjà, Mercedes-Benz a développé un premier fourgon électrique avec le LE 306. Bien vite, le 307 E de Mercedes-Benz représente un premier essai à grande échelle. Suivirent le 308 E et le Sprinter à moteur électrique, qui sont toujours utilisés dans des conditions réelles, entre autres sur l'île d'Helgoland, en Mer du Nord.

Le passage à la fabrication en série a cependant toujours échoué en raison de l'insuffisance de la technologie de batteries. Celle-ci limitait, avec une autonomie réduite, tant la charge utile que l'autonomie de conduite de telle manière qu'une utilisation professionnelle à grande échelle de ces modèles était encore illusoire.

Les batteries modernes à ions lithium toutefois, avec leur puissance élevée, assistée par des stratégies de recharge intelligentes et de conduite innovantes, ouvrent aujourd'hui des champs d'application encore impensables dans le passé. Par sa recherche et grâce à des coopérations avec des entreprises partenaires, le groupe automobile force le développement de nouveaux types d'accumulateurs électriques. Et le Vito E-CELL en profitera aussi dans le cadre de la fabrication en série.

Vito E-CELL : aucune limitation du volume de chargement et de la charge utile

Avec une autonomie d'environ 130 km, le Vito E-CELL satisfait à la majorité des exigences posées par les clients à un utilitaire devant accomplir entre environ 50 et 80 km par jour, plus une réserve généreusement dimensionnée. Simultanément, le volume de chargement du fourgon peut être utilisé sans réserves. De même, le Vito E-CELL s'avère être un véritable utilitaire avec une charge utile d'environ 900 kg, selon son équipement. Grâce à une vitesse de pointe de 80 km/h, il est également le partenaire idéal pour les courts trajets hors centre-ville, tels qu'on les rencontre souvent dans les zones urbaines étendues et leur périphérie.

À l'extérieur, le Vito E-CELL se distingue de ses frères à moteurs thermiques uniquement par sa décoration, la carrosserie restant inchangée. Même la prise de recharge électrique est placée à l'endroit habituel de la tubulure de réservoir, derrière un volet, sur le côté gauche du fourgon, dans la partie inférieure du pied de toit. La garde au sol et l'angle de franchissement de pente sont pratiquement restés identiques à ceux du Vito équipé du moteur thermique. Ainsi, ce Vito convient sans la moindre réserve aussi aux zones présentant des rampes et des accès pentus.

Un moteur électrique puissant avec capacité de traction élevée

Au lieu des moteurs quatre et six cylindres du Vito et de leurs composants auxiliaires correspondants, le capot moteur du Vito E-CELL recouvre le moteur électrique et ses périphériques. Le moteur électrique, un moteur synchrone à excitation permanente, développe une puissance permanente de 60 kW et une puissance maximale de 70 kW. Son couple maximal s'élève à 280 Nm.

Comme les moteurs électriques offrent leur couple moteur maximal dès le début, en raison de leur conception, le Vito E-CELL présente des performances de conduite dynamiques comparables à celles que l'on connaît des moteurs diesel modernes. Au vu du domaine d'application caractéristique du Vito E-CELL, et dans la perspective de la plus grande autonomie possible des batteries, la vitesse de pointe du fourgon est limitée à 80 km/h.

La transmission de puissance est assurée par une boîte de vitesses entraînant les roues avant. Ce module efficace a lui aussi été développé pour le Vito E-CELL.

Vito E-CELL : le seul Vito à traction avant

À la différence des autres modèles de la famille Vito, l'entraînement s'effectue sur les roues avant, pour économiser l'espace nécessaire au logement des batteries. À l'exception de la reprise de quelques rares composants de châssis du Vito 4x4, la traction avant a spécialement été développée pour le Vito E-CELL.

Sous le capot, outre le moteur électrique, on trouve d'autres composants tels que l'électronique de puissance, le convertisseur et le chargeur réseau. Le câblage 12 V lui aussi est un nouveau développement.

Des batteries haute capacité aux ions lithium pour la conduite

Les batteries sont placées sous le plancher de chargement, là où sur le Vito sont d'ordinaire disposés l'arbre de transmission et le réservoir de carburant. Ces accumulateurs électriques sont des batteries modernes aux ions lithium, particulièrement puissantes et performantes, à densité de flux énergétique élevée et présentant une tension nominale de 360 volts. La capacité totale des batteries s'élève à 36 kWh, dont 32 kWh sont disponibles pour la conduite. Comparée aux autres véhicules à motorisation électrique, cette proportion d'environ 90 pour cent est excellente.

Le parc de batteries du Vito E-CELL se compose de 16 modules comprenant en tout 192 cellules. Chacune de ces cellules est surveillée par un système de gestion de batterie. Pour éviter les pertes électriques inutiles, ainsi que les risques engendrés par des personnes non autorisées intervenant sur les véhicules, un système de sécurité (« Watchdog ») coupe le réseau haut-voltage en cas de non-utilisation.

Des composants électriques avec refroidissement par eau

Les batteries, le moteur électrique, le convertisseur et les autres composants électriques de l'entraînement sont refroidis par eau. À la différence d'un moteur thermique, un moteur électrique atteint sa plus haute efficacité non pas aux alentours de 100 degrés, mais à environ 30 degrés centigrades. Et pour bénéficier de conditions agréables pour le conducteur également en hiver, malgré ces températures comparativement basses, le Vito E-CELL dispose d'un chauffage d'appoint. Il est raccordé au réseau haut-voltage et au circuit de chauffage de série intégré dans le tableau de bord.

Des batteries pleinement rechargées au bout de six heures maximum

L'alimentation électrique des batteries est assurée par des points de recharge mis à la disposition des clients pilotes par les deux fournisseurs d'énergie EnBW et Vattenfall. Ces partenaires de coopération dans les régions de Berlin (Vattenfall) et de Stuttgart (EnBW) participent à l'essai pilote. Les points de recharge sont installés au sein des terrains des parcs automobiles participant à l'essai. La prise du Vito E-CELL est reliée par un câble standard à sept brins avec le point de recharge.

Les batteries du Vito E-CELL sont rechargées sur un réseau 380/400 volts. Les chargeurs embarqués délivrent 6,1 kW. Selon l'état de charge des batteries, la recharge dure maximum six heures pour une batterie entièrement déchargée.

En outre, en cas de besoin, le Vito E-CELL peut être raccordé avec un câble électrique supplémentaire sur le réseau électrique 230 V avec un connecteur de sécurité habituel. Ceci peut s'avérer nécessaire si le fourgon ne se trouve pas à proximité du point de recharge pendant la nuit. Dans ce cas, la durée de recharge sera toutefois doublée.

Des techniques sophistiquées de recharge réduisent les émissions de CO2 et les coûts

L'un des piliers du concept du Vito E-CELL sont les techniques de rechargement intelligentes pour réduire les émissions de CO2 et les coûts. Ainsi, les durées de recharge nécessaires seront définies avec le client, en fonction des missions prévues.

Dans sa dotation de série, le Vito E-CELL dispose d'un module SCCU (pour Smart Charge Communication Unit) qui permet une recharge du véhicule, pilotée de manière intelligente. Ce module assure que, pendant la période définie, la recharge a précisément lieu lorsque le fournisseur d'énergie correspondant met le « courant vert » à disposition pendant la nuit. Ceci réduit encore considérablement les émissions de CO2 dans le bilan énergétique global du Vito E-CELL dans une perspective « Well to Wheel », indépendamment du statut zéro émission du véhicule lui-même pendant la marche.

De même, les chargeurs peuvent être préréglés de manière individuelle par le conducteur, sur le volant multifonctions et le combiné d'instrument, pour fonctionner pendant des périodes au cours desquelles l'on dispose non seulement d'un courant produit de manière écophile, mais aussi bon marché. Cette configuration peut également être opérée par le gestionnaire logistique depuis son ordinateur. De plus, le SCCU permet la recharge en parallèle de plusieurs véhicules au sein d'une même entreprise, sans surcharger le réseau électrique.

Indépendamment de cela, la recharge des batteries au point de recharge ou sur une prise électrique au sein de l'entreprise ouvre des perspectives fascinantes : les trajets fastidieux jusqu'à la station-service sont supprimés et, avec une planification ingénieuse des tournées, ni le conducteur, ni le responsable du parc automobile n'ont alors besoin de réfléchir à l'alimentation énergétique des véhicules.

Le répartiteur peut gérer les tournées du Vito E-CELL en fonction du niveau de charge des batteries

La capacité d'utilisation des véhicules en fonction du niveau de charge des batteries peut elle aussi être calculée. De la sorte, un répartiteur pourra appeler sur son écran le niveau de charge, et ainsi l'autonomie encore disponible du Vito E-CELL, et définir exactement en fonction de la destination correspondante si le fourgon considéré peut effectuer une tournée supplémentaire ou pas.

Toutes ces possibilités sophistiquées de commande permettent d'abord de sauvegarder l'environnement et, simultanément, d'optimiser de manière individuelle l'utilité pour le client et les missions dans les entreprises les plus différentes. Dans le même temps, ces commandes complexes réduisent le plus possible les contraintes infligées aux batteries, accroissant ainsi leur longévité.

La récupération : transformation de l'énergie de freinage en courant électrique

Afin d'augmenter leur autonomie, les batteries du Vito E-CELL sont en plus rechargées par récupération pendant la marche, c'est-à-dire par la transformation de l'énergie de freinage en électricité. La récupération n'a pas lieu seulement lorsque la pédale de frein est activée, mais également en mode « décélération » et lorsque le conducteur relève le pied de l'accélérateur. Tout ceci a lieu en interactivité avec le nouveau système ESP®.

La base : le Vito à châssis long

Le Vito E-CELL est réalisé sur la base du Vito châssis long à toit normal de Mercedes-Benz. L'empattement généreux de 3 200 mm offre l'espace libre nécessaire sous le plancher pour accueillir les batteries de traction. Surprise agréable : avec un PTAC de 3 050 kg, le Vito E-CELL offre une charge utile élevée d'environ 900 kg.

Cette grande capacité de transport résulte d'une part de l'utilisation de batteries ions lithium compactes et légères, présentant une grande densité de flux énergétique par rapport aux accumulateurs conventionnels. Mais d'autre part, elle est aussi le fruit de l'intégration conséquente de l'entraînement électrique dès le début dans le châssis nu.

Le Vito E-CELL est disponible en version conduite à gauche ou conduite à droite.

Une dotation de série complète dédiée à la pratique

La dotation d'équipements du Vito E-CELL n'a pas souffert des efforts entrepris pour obtenir la plus grande charge utile. Au-delà de la dotation de série complète, et outre le chauffage d'appoint déjà évoqué, les 100 Vito E-CELL disposent d'un siège confort chauffant pour le conducteur, du volant multifonctions, de rétroviseurs latéraux chauffants à réglage électrique, d'une banquette biplace côté passager, de deux portes coulissantes, ainsi que d'un hayon arrière et du pack d'équipements « CARGO ».

Une caméra de recul avec moniteur intégré dans le système COMAND du conducteur, ainsi que l'avertisseur de marche arrière, garantissent que le conducteur, lors des manœuvres, détecte à temps la présence d'obstacles éventuels ou de passants qui n'auraient pas entendu s'approcher le Vito E-CELL très silencieux.

Le niveau maximum de sécurité active et passive

Le Vito E-CELL offre le même niveau exemplaire de sécurité que tous les autres modèles à moteur thermique. En cas de collision, les batteries sont protégées par un élément antichoc. L'activation de la commande l'airbag coupe automatiquement le système haut-voltage. De nombreux crash tests ont permis au Vito E-CELL de démontrer de manière impressionnante son standard de sécurité élevé. En cas d'accident d'un Vito E-CELL, les secours disposent d'un guide spécial d'intervention.

En termes de sécurité active également, le standard du Vito E-CELL est identique à celui des autres Vito à moteur thermique. C'est ainsi qu'il dispose par exemple, comme tous les autres modèles de cette famille, du programme électronique de stabilité ESP offrant toutes les fonctions habituelles, ainsi que d'un airbag pour le conducteur et d'un double airbag pour les passagers avant.

Mercedes-Benz garantit aussi la sécurité en termes d'exploitation grâce à une large série d'essais. A cette fin, plus d'une douzaine de Vito E-CELL ont subi de longs essais sur route, tant sur des terrains fermés au public que sur le réseau routier normal. Qu'il ait affronté les rigueurs hivernales de Scandinavie ou la fournaise estivale de l'Espagne, le Vito E-CELL a toujours fait la preuve de sa capacité à affronter les épreuves du quotidien, dès la première phase d'essais.

Le Vito E-CELL est produit sur la ligne d'assemblage normale du Vito

À la différence des autres utilitaires à moteur électrique, Mercedes-Benz est le premier fabricant automobile à assembler le Vito E-CELL en même temps que les autres modèles de cette famille, sur les mêmes lignes de production de son usine de Vitoria. Une preuve supplémentaire s'il en fallait que le Vito E-CELL n'est pas un véhicule expérimental, ni un prototype, mais bel et bien un utilitaire prêt à être produit en série.

En raison de la configuration de motorisation entièrement différente avec module de traction avant, parc de batteries placé sous le plancher de chargement ainsi que la suppression de nombreux composants, d'importantes modifications, ainsi que la formation de tous les collaborateurs participants, ont été rendues nécessaires au niveau de la production.

100 Vito E-CELL mis en service dans des flottes professionnelles dans deux villes allemandes

Entre les mois d'août et décembre de cette année, Mercedes-Benz livrera 100 Vito E-CELL. La moitié de ces véhicules ira à Berlin, l'autre à Stuttgart. Au début de l'année prochaine, d'autres exemplaires supplémentaires seront mis en service au Pays Basque espagnol, la patrie du Vito E-CELL. Les secteurs d'utilisation principaux sont ainsi concentrés sur deux zones urbaines à grande densité de population. Elles se distinguent l'une de l'autre non seulement en raison de leur taille, mais aussi de leur topographie. Ceci assure des conditions d'utilisation diverses et ainsi, des résultats supplémentaires.

Les clients sont principalement des exploitants de flotte. Tant les gestionnaires de leurs parcs que leurs conducteurs seront instruits de manière intensive dans l'utilisation et l'exploitation du Vito E-CELL et soigneusement familiarisés à ses spécificités. Ceci ira jusqu'à la réalisation d'un manuel d'utilisation spécialement conçu pour le Vito E-CELL.

Un service après-vente de la qualité habituelle fourni par des collaborateurs spécialisés

À Berlin comme à Stuttgart, deux ateliers partenaires assurent le service après-vente du Vito E-CELL. Leurs collaborateurs seront formés de manière complète, tant en théorie qu'en pratique, dans le cadre d'un processus à plusieurs niveaux. En outre, pendant le démarrage de cette phase pilote, des experts SAV seront disponibles pour répondre aux questions imprévues qui pourraient surgir. De même, la centrale européenne d'appels d'urgence de Mercedes-Benz à Maastricht est préparée à recevoir des demandes.

Mercedes-Benz assure pour le Vito E-CELL un service après-vente qui présente la qualité connue. C'est ainsi que l'utilitaire traversera les processus d'atelier standardisés et sera par exemple contrôlé avec les systèmes de diagnostic existants. Une preuve supplémentaire de la conception dédiée à la pratique du Vito E-CELL, dans la perspective d'une fabrication en série.

Un modèle commercial innovant : des loyers mensuels d'utilisation au lieu d'un prix de vente

L'essai clients du Vito E-CELL est limité à quatre ans et à environ 80 000 km par véhicule ; ensuite, les 100 véhicules seront retournés à Mercedes-Benz. Les clients n'achètent pas eux-mêmes les utilitaires mais les louent et les financent par l'intermédiaire d'un loyer mensuel. Ce loyer comprend également le service après-vente complet pour le Vito E-CELL. Dans l'idéal, la flotte de 100 Vito E-CELL accomplira, au sein d'une douzaine de parcs automobiles, environ 8 millions de kilomètres dans le cadre de l'essai client. Il s'agit là d'une collection d'expériences unique en son genre qui bénéficiera aux efforts de développement de l'entraînement électrique dans le secteur des utilitaires légers.

Une aide officielle via des subventions publiques

Le projet Vito E-CELL bénéficie de différentes mesures d'aides publiques. C'est ainsi que les clients peuvent utiliser gratuitement le Vito E-CELL pendant plusieurs mois, au cours de la période de subvention. Ces moyens financiers sont mis à disposition par le gouvernement fédéral dans le cadre du second programme de soutien à la conjoncture. Dans ce contexte, le Ministère fédéral de l'Environnement et de la Protection de la Nature subventionne le développement et l'industrialisation du Vito E-CELL. Ceci englobe la fabrication et les tests réalisés par des véhicules d'essai, ainsi qu'un parc de 50 véhicules pour l'essai client à Berlin.

Si, à Berlin, l'intérêt se concentre sur les exploitants de grandes flottes, l'essai clients à Stuttgart concerne autant les artisans que les flottes commerciales. Ici, c'est le Ministère fédéral des Transports, de la Construction et du Développement urbain qui subventionne cet essai client dans le cadre du modèle régional « Mobilité électrique » de Stuttgart.

En Espagne, le gouvernement du Pays Basque subventionne la mise en place des installations de fabrication spécifiques dédiées à la production du Vito E-CELL.

Parallèlement à cette utilisation dans la pratique, Mercedes-Benz évalue toutes les données recueillies, telles que profil de trajet, autonomies et autres paramètres, pour pouvoir offrir une conception des véhicules à entraînement électrique taillée de manière encore plus précise à la mesure des exigences des clients.

Prochaine étape : la fabrication en série du Vito E-CELL est prête à démarrer

Mercedes-Benz veut assembler la petite série de 100 véhicules dans son usine de Vitoria, d'ici la fin de l'automne de cette année. Les prochaines étapes sont déjà définies : 2 000 exemplaires supplémentaires sont prévus à partir de 2011.