Montigny-le-Bretonneux (78),
02
Juillet
2018
|
17:11
Asia/Baku

Le nouveau Sprinter déjà carrossé

Les nouveaux Sprinter confiés à des carrossiers pointent leur tête, chez de fidèles faiseurs avec qui la marque à l’étoile travaille en étroite collaboration depuis de nombreuses années : Corsin et Cabreta. Les premières réalisations de Labbé, Gruau, JPM, Trouillet et Klubb France suivront les mois prochains.

« 100% pour vous » est le slogan du nouveau Sprinter. Cela traduit la très grande versatilité de ce véhicule, en particulier dans les versions châssis, destinées à être carrossées. Au total, fourgons et châssis confondus, plus de 1 700 variantes sont disponibles. Combinées aux 600 options et 100 peintures proposées, plus d’un million de configurations sont possibles. Tout est prévu d’usine pour faciliter le travail des carrossiers. Ainsi par exemple, les véhicules sont équipés d’usine d’éléments de fixation de carrosserie. Diverses options permettent en outre de faciliter le carrossage.

Pour le Sprinter propulsion équipé d’une caisse aluminium Corsin, un interrupteur permettant l’éclairage de la caisse peut être installé en option usine. Cela évite au carrossier de devoir l’installer ainsi que le câblage et présente un gain de temps appréciable. Dans le même esprit, les options usine prédisposition hayon et pré-câblage d’une caméra de recul sont tout indiquées pour ce genre de superstructure.

Le Sprinter propulsion benne-coffre Cabreta avec rehausse en aluminium offrira aux paysagistes un volume maximal de chargement. Il s’agit d’une solution « alu mixte » avec un faux châssis en acier et un fond de benne et des ridelles en aluminium.

Une stratégie carrossiers ambitieuse

Pour mémoire il faut rappeler que plus de la moitié des Sprinter vendus sont équipés d’un aménagement ou d’une carrosserie spécifique. Le taux de transformation atteint en moyenne 25 % dans le cas du Vito et d’environ 20 % pour le Citan. Cette année, l’équipe Relations Carrossiers de Mercedes-Benz France va encore se renforcer. L’objectif est de lancer une offre complète, sous le label « Les Solutions Carrossées Mercedes-Benz ». Il s’agit de solutions complètes véhicule plus carrosserie déjà préconfigurées avec les carrossiers et facilement commercialisables par les vendeurs du réseau Mercedes-Benz Utilitaires. Il s’agit de solutions faisant l'objet d'une forte demande dans différents secteurs d'activité comme les bennes, les caisses à température dirigée ou des solutions pointues comme les nacelles ou les véhicules atelier.

Le programme VanPartner va par ailleurs se poursuivre. Il intègre des carrossiers contrôlés et certifiés par Mercedes-Benz France. Le carrossier endosse ici le rôle de partenaire commercial pour ses fournitures et prestations. Les clients peuvent se rendre sur le portail d'information www.vanpartner.com pour s'informer et contacter directement les carrossiers référencés. A ce jour, les carrossiers français suivants sont certifiés VanPartner : Lamberet, Cabreta, JPM, Cavime, ECP, Klubb France, Ancy Groupe. Ce label leur donne en particulier le droit d’utiliser la charte graphique Mercedes-Benz VanPartner sur leurs supports de communication et les salons.

Le nouveau Sprinter connecté d’usine

Avec son boitier Hermes livré de série, le nouveau Sprinter inaugure une nouvelle ère digitale dans la catégorie avec huit packages de services gratuits jusqu’au printemps 2019. Il est disponible en France à la commande dans le réseau Utilitaires, les premières livraisons étant prévues fin juin. Après le lancement européen suivront les autres marchés. Les nouvelles versions traction avant permettent de proposer un véhicule plus bas de 80 mm, offrant 50 kilos de charge utile supplémentaire et un tarif plus accessible. Et c’est en 2019 que sera présentée la version électrique baptisée eSprinter.

2,5 milliards d’euros au total ont été investis dans le nouveau Sprinter. Cela concerne le développement du produit, les usines, la vente et l’après-vente. Ce total inclut 300 millions pour le site de Düsseldorf qui construira aussi le eSprinter et 150 pour Ludwigsfelde qui assemble les versions châssis. En outre, entre 2017 et 2025, Mercedes-Benz Vans investira plus de 200 millions d'euros dans le développement de la production intelligente et a expérimente déjà un projet de production selon le process RFID à Ludwigsfelde.

Lancées respectivement en 1995 et 2006, les deux premières générations de Sprinter ont été vendues en cumul à plus de 3,4 millions d‘exemplaires dans 130 pays. Pour sa dernière année pleine, le Sprinter « II » a même battu en 2017 son record avec 200 500 ventes l’an passé.