06
Juillet
2007
|
02:00
Asia/Baku

La smart fortwo micro hybrid drive (mhd) : encore plus économique et respectueuse de l'environnement grâce au système « stop & start »

Une version particulièrement économique de la fortwo 52kW/71 ch va bientôt être mis en production sur les chaînes de l'usine smart de Hambach. Son nom ? smart fortwo mhd. Cette fortwo sera disponible en fin d'année dans les deux carrosseries et les trois finitions habituelles de la gamme. Auparavant, une série limitée de fortwo mhd sera lancée lors du Salon de Francfort en septembre prochain.

La smart fortwo mhd utilise un système très simple afin de gagner en consommation comme en pollution, y compris sonore : dès que la voiture s'arrête, le moteur est coupé. Nulle appréhension possible pour les conducteurs : grâce à la transmission séquentielle à mode automatique, de série sur la fortwo, ils pourront facilement se familiariser avec ce système. D'autant plus que les statistiques dévoilent que dans le trafic urbain quotidien, une voiture a pour habitude de s'arrêter tous les 1,3 kilomètre !

Un alterno-démarreur

Le cœur du système réside donc dans un alterno-démarreur qui distribue assez de puissance électrique à la voiture pour qu'elle redémarre instantanément. Ce système permet de remettre en route le moteur en une fraction de seconde dès que le conducteur ôte son pied de la pédale de frein. La consommation combinée baisse ainsi de 8 % selon le récent cycle New European Driving Cycle (ou NEDC), soit 0,4 litre aux 100 kilomètres (de 4,7 litres à 4,3 litres). Si le trafic est dense voire très dense, l'appétit de la smart fortwo mhd descend de 13 % pour atteindre les 4 litres aux 100. Côté émissions polluantes, le résultat est aussi palpable : de 112 grammes de Co2 par kilomètre, cette fortwo « tombe » à 103 (données provisoires).

Ce système « mild hybride drive » a été développé en coopération avec Valeo et la société Gates Corporation. Ce système mécanique utilise les services d'un starto-générateur de marque Valeo de type STARS 137. Celui-ci développe une puissance de 42 Nm pour un courant maximum de 120 ampères à 14 volts, puissance nécessaire et suffisante pour un redémarrage sans souci, y compris à des températures atteignant les moins 25 °C. Pour assurer une durable et efficace coopération entre le démarreur originel et le starto-générateur, les composants ont été évidemment adaptés alors que la pompe à eau se trouve désormais elle aussi entraînée par le système. C'est une courroie à six nervures en matériau type « Poly-V » de la firme Gates qui assure la transmission de la puissance nécessaire au bon fonctionnement du système.

La tension de cette courroie est évidemment importante en raison des changements incessants de charge lors des phases d'arrêt et de redémarrage. Un amortisseur, installé entre l'alterno-démarreur et le moteur lui-même, permet aussi d'absorber les mouvements mécaniques inhérents à ce système.

Unité de contrôle électronique

Le système est contrôlé par une unité électronique séparée installée juste derrière le bac à batterie, sous les pieds du passager. Cette unité communique via un « bus CAN » avec la gestion électronique classique du moteur. Un câble triphasé transmet la puissance du générateur même au-delà de 120 ampères. La batterie utilisée sur la fortwo mhd est de type AGM - construction en « glass matt » - et permet de conserver l'énergie nécessaire pour faire fonctionner les instruments électriques de la voiture malgré la présence de l'alterno-démarreur. Ce type de batterie est plus résistant que les classiques et habituelles batteries utilisées dans l'automobile surtout dans les phases de charge/décharge (en particulier comparées aux batteries conventionnelles à acide).

L'alterno-générateur coupe le moteur lorsque la fortwo mhd est à l'arrêt (à un feu, un croisement, etc). Afin d'assurer une efficacité maximale en terme de réduction de la consommation et de la pollution, le moteur stoppe dès que la fortwo descend à 8 km/h et lorsque le conducteur exerce une pression sur la pédale de frein, signalant ainsi qu'il va s'arrêter. Le moteur redémarre dès que le conducteur ôte son pied de la pédale, sans temps mort ou inertie quelconque. Le système « stop & start » peut être désactivé en cas de besoin via un bouton installé devant le levier de vitesse.

Principales données techniques

 

Moteur  

3 cylindres en ligne, 12 soupapes

Cylindrée   

999 cm3

Alésage x course

72 x 81,8 mm

Puissance maxi 

52 kW/72 ch à 5 800 tr/mn

Couple maximum

92 Nm à 4 500 tr/mn

0/100 km/h

13''3

Vitesse maxi

145 km/h (bridée électroniquement)

Consommation   

4,3 litres aux 100 km (données provisoires)

Economies de carburant

 

 

8 % selon cycle NEDC

13 % en cycle urbain chargé

(données provisoires)

Emissions de CO2

103 gremmes/km (données provisoires)