31
Août
2020
|
14:00
Asia/Baku

La recherche en accidentologie, gage d’avance technologique

Résumé
  • Depuis près de 50 ans, la recherche sur les accidents chez Mercedes-Benz Trucks n’a cessé d’établir de nouvelles normes
  • De nombreuses innovations dans le domaine de la sécurité installées sur les camions Mercedes-Benz sont issues de la recherche sur les accidents
  • A l’avenir, des accidents réels seront reconstitués en simulation afin d’optimiser encore les systèmes

Stuttgart – Que l’on soit en voiture, à vélo ou à pied - pour ne citer que trois exemples – en cas d’accident impliquant un camion, la collision peut se terminer par des blessures graves, voire mortelles, pour la partie « la plus faible », car celle-ci n’a aucune chance contre le camion, beaucoup plus « fort » en raison de l’énorme différence de sa masse. Mais une collision entre deux camions peut également avoir de graves conséquences pour les personnes concernées. Pour Mercedes-Benz Trucks, la priorité absolue a toujours été d’éviter complètement ce type de scenario, ou, à tout le moins, d’atténuer les conséquences des accidents. C’est pourquoi de nouveaux systèmes de sécurité et d’assistance sont continuellement développés, les systèmes existant étant optimisés spécifiquement pour les camions. Le Commercial Vehicle Accident Research de Daimler Trucks joue un rôle clé dans ces efforts. Grâce à ses analyses d’accidents, il prépare les bases pour l’amélioration continue des véhicules. "Nous considérons que nos études sont indispensables pour évaluer le comportement d’un camion lors d’accidents réels" souligne Kay Morschheuser, Head of Commercial Vehicle Accident Analyses chez Mercedes-Benz Trucks.

Processus de développement continu

Cette procédure est traditionnelle : depuis 1972, les analystes et chercheurs en accidentologie poids lourds de Mercedes-Benz Trucks ont examiné un grand nombre d’accidents impliquant des camions de la marque étoilée sur tout le territoire allemand en utilisant toutes les informations disponibles et vérifiables et en documentant les données sur leur déroulement, le véhicules impliqués et les dommages – complétées par des recherches pertinentes menées par les équipes de secours et les experts de la police. "Nous recherchons aussi les informations indispensables concernant, par exemple, la fréquence des types d’accidents, l’explication de certains schémas d’événements ou les blessures des personnes impliquées" explique Kay Morschheuser. Alors qu’au départ l’accent était mis uniquement sur les systèmes de sécurité passive, comme la structure de la cabine, les systèmes de retenue, les protections anti-encastrement avant, arrière ou latérales, c’est aujourd’hui, en fonction de la technologie des véhicules, vers les systèmes de sécurité active ou intégrale que celui est désormais mis. Ceci implique des systèmes comme l’ABS, l’EBS – Electronic Brake System -, l’ESP, le Proximity Control Assist et le Lane Keeping Assist ou encore l’Active Brake Assist (ABA), le Sideguard Assist ou l’Active Drive Assist.

Sur la base de leurs analyses, les chercheurs en accidentologie élaborent, en étroite collaboration avec le service développement, des mesures de modifications qui aboutissent souvent aux exigences de Mercedes-Benz. C’est ainsi qu’est née, il y a quelques années, l’idée du Sideguard Assist ; il est disponible depuis 2016 sur de nombreux modèles de la marque et, peut contribuer à éviter les accidents avec les piétons et les cyclistes. L’Active Drive Assist qui autorise une conduite partiellement automatique (de niveau 2) ou la MirrorCam en lieu et place des traditionnels rétroviseurs extérieurs sont d’autres exemples plus récents de l’interaction chez Mercedes-Benz Trucks entre la recherche sur les accidents et le développement.

Les crash-tests fournissent également des informations précieuses pour le développement des véhicules en matière de sécurité

Les analyses du groupe Accident Research vont de pair avec les crash-tests systématiquement réalisés depuis des années. Sur ce sujet, les experts en sécurité et les développeurs de Daimler Truck AG ont régulièrement élaboré leurs propres normes et essais, toujours orientés vers les accidents réels, en plus des tests de rigidité obligatoires conformément à la norme EU ECE R 29. L’un des essais de collision essentiels est, par exemple, l’impact d’une maquette de véhicule reproduisant le classique choc arrière typique entre un camion roulant sur autoroute et celui qui le précède. "Nous reconstituerons à l’avenir les accidents réels sur ordinateur en plus des crash-tests" explique Kay Morschheuser. La combinaison entre la simulation et la reconstitution offre la possibilité d’examiner au plus près les accidents et de mieux comprendre le mécanisme qui a abouti à l’accident réel. "Ce sont surtout les circonstances qui aboutissent à l’accident qui nous intéresse" ajoute Kay Morschheuser. Compte tenu d’un futur où la conduite automatisée deviendra la norme, et par là même de la nécessité de disposer de systèmes capables de gérer de manière fiable les conditions de circulations, il s’agit là d’un avantage évident.

Cerise sur le gâteau d’une solide stratégie en matière de développement de véhicules sûrs, les crash-tests forment une expérience incomparable en matière de recherche en accidentologie. Cette approche suit également le concept holistique de “sécurité intégrale” que Mercedes-Benz poursuit plus que jamais, selon lequel les systèmes actifs et passifs installés dans le véhicule peuvent fournir un soutien en quatre phases : premièrement durant la conduite, deuxièmement en cas de danger, troisièmement lors d’un accident, quatrièmement après une collision.

Un coup d’œil aux statistiques générales sur les accidents révèle à quel point ce concept contribue, en particulier, efficacement à la sécurité routière, en même temps que de nombreuses autres mesures. Selon le German Federal Statistical Office, le nombre de décès suite à un accident impliquant un camion en Allemagne a diminué de 60 % entre 1992 et 2018. Le nombre de blessés graves a diminué de 45 % au cours de la même période. Tout cela, malgré une augmentation du trafic routier de 80 %. Les accidents ayant des conséquences graves sont beaucoup plus rares, même si la répartition par type d’accidents est restée pratiquement inchangée. Les collisions par l’arrière, les accidents au carrefour et ceux causés par des véhicules changeant de voie restent majoritaires.

Une longueur d’avance grâce à la recherche

En ce qui concerne le développement fondamental des systèmes de sécurité et d’assistance au conducteur, Mercedes-Benz Trucks joue depuis longtemps un rôle de pionnier. Comme le montre le tableau ci-dessous, de nombreux systèmes ont été installés sur les camions étoilés avant qu’ils ne deviennent obligatoires.

Système

Anti-lock braking system (ABS)

Traction control (ASR)

Telligent roll control + braking system

Lane Keeping Assist + Adaptive Cruise Control

Telligent Stability Control (ESP)

Proposé par Mercedes-Benz Trucks en

1981

1986

1996

2000

2001

Imposé légalement en

1996

2000

2015 (Lane Keeping Assist)

2012

Système

Active Brake Assist 1

Active Brake Assist 2

Active Brake Assist 3

Active Brake Assist 4 + Sideguard Assist

Active Brake Assist 5 + Active Drive Assist (ADA)

Proposé par Mercedes-Benz Trucks en

2006

2010

2012

2016

 

2019

(2021 ADA 2 with emergency braking function

Imposé légalement en

2015

2015

2022/24 (Sideguard Assist)