Stuttgart,
23
Février
2021
|
17:00
Asia/Baku

La nouvelle Classe C : Berline et Break

La zone de confort peut être source d'inspiration

Résumé

Saviez-vous que...

… la Classe C était le modèle le plus vendu de Mercedes-Benz au cours de la dernière décennie ? Depuis le lancement de l'actuelle génération en 2014, la marque à l’étoile a écoulé plus de 2,5 millions de berlines et de breaks. Depuis 1982, plus de 10,5 millions de Mercedes-Benz de cette gamme ont été livrées aux clients.

… la Chine est le premier marché de diffusion de la Classe C depuis 2016 ? Au cours des dix dernières années, les Etats-Unis, l'Allemagne et la Grande-Bretagne ont été les premiers marchés de la Classe C Berline et Break. En Allemagne, deux Classe C sur trois sont un break.

les passagers avant comme les passagers arrière profitent des dimensions extérieures en légère hausse de la nouvelle génération de modèles ? L'espace aux coudes a pu être accru de 22 mm pour le conducteur et de 15 mm pour les passagers arrière par rapport au modèle précédent. A l'arrière, la garde au toit a augmenté de 13 mm (break :11 mm). Grâce à un espace aux genoux en hausse de 35 mm maxi sur la deuxième rangée de sièges, les voyages sont encore plus agréables pour les passagers arrière.

la Classe C franchit une nouvelle étape décisive en termes de digitalisation et d'impression haut de gamme ? L'intérieur reprend les points forts de la nouvelle Classe S tels que le concept d'affichage et de commande et en offre une interprétation sportive. Les éléments d'orientation du conducteur y contribuent pour une large part : la planche de bord avec son écran central est légèrement inclinée de 6° vers lui.

la domotique et les appareils ménagers peuvent être pilotés avec l'assistant vocal « Hey Mercedes » de MBUX ? Grâce à la fonction maison intelligente, ceux-ci peuvent être connectés au véhicule et commandés à distance.

… la lumière est réfractée et redirigée par 1,3 million de micro-miroirs dans chaque phare DIGITAL LIGHT ? La résolution par véhicule est donc supérieure à 2,6 millions de pixels. DIGITAL LIGHT est disponible en option avec la fonction projection[1]. Ce système peut sécuriser la conduite en projetant des lignes de guidage, des symboles et des animations.

… le diamètre de braquage est réduit de plus de 40 cm à moins de 11 m grâce à la direction de l'essieu arrière ? Avec cette option, l'angle de braquage à l'essieu arrière est de 2,5°.

[1] Toutes les fonctions de projection sont disponibles en fonction des conditions d'homologation locales, dotation partielle aux Etats-Unis, dans l'UE, en Chine et dans les Etats du Golfe.

Communiqué de presse en version courte (découvrez la version longue en téléchargement en haut à droite de la page)

La direction de Mercedes-Benz à propos de la nouvelle Classe C

« La Classe C est notre modèle à succès au cœur du marché mondial »

 Ola Källenius, Président du Directoire de Daimler AG et Mercedes-Benz AG

« Nos clients adorent la Classe C depuis toujours car celle-ci n'a cessé d'incarner à leurs yeux le meilleur du confort, de la technologie, de l'habitabilité et du design. C'est ce que démontrent les quelque 10,5 millions d'exemplaires vendus depuis 1982. Avec notre nouvelle édition et ses multiples nouveautés telles que ses éléments numériques novateurs dans l'habitacle, ainsi que ses nouveaux modèles hybrides rechargeables, nous poursuivons résolument notre route sur la voie d'un avenir digital et durable. En version berline ou break – nos clients ont la possibilité de personnaliser la Classe C pour la transformer en zone de confort très personnelle. »Britta Seeger, membre du Directoire de Daimler AG et Mercedes-Benz AG, responsable de la distribution.

« Rouler en mode électrique au quotidien et utiliser la propulsion hybride sur les longs trajets : la nouvelle Classe C est un modèle flexible qui préserve les ressources et, en version hybride rechargeable avec une autonomie électrique de près de 100 km, s'impose comme une référence claire. » Ce benchmark s'inscrit dans la perspective de notre programme Ambition 2039, sur la voie de la neutralité climatique. »Markus Schäfer, membre du Directoire de Daimler AG et Mercedes-Benz AG ; responsable de la recherche du groupe Daimler et Mercedes-Benz Cars COO

« Après son lancement sur la Classe S, la deuxième génération de MBUX fait déjà son apparition sur la nouvelle Classe C. Elle offre toutes les possibilités de commande intuitive et de personnalisation de la version précédente auxquelles s'ajoute l'orientation conducteur, une nouveauté spécifique à la gamme : La planche de bord et l'écran central sont légèrement inclinés vers le conducteur, ce qui souligne la sportivité de la Classe C et représente une première sur une voiture particulière Mercedes-Benz. »Georges Massing, responsable du département Digital Vehicle and Mobility, Mercedes-Benz AG

« Grâce au style maison incarnant la 'pureté sensuelle', nous avons créé la plus stylée et la plus exclusive des Classe C. Nous suscitons la convoitise grâce à une esthétique raffinée mariant surfaces sensuelles, proportions sport confinant à la perfection et atmosphère unique dans l'habitacle. » Gorden Wagener, Chief Design Officer du groupe Daimler

« La nouvelle Classe C redéfinit son segment à de multiples égards : grâce à l'espace confortable disponible à l'arrière, ainsi qu'à la qualité perçue dans l'habitacle et à la finition haut de gamme. Il convient d'y ajouter les détails d'équipement et de confort des gammes supérieures tels que la direction de l'essieu arrière ou DIGITAL LIGHT. »Prof. Uwe Ernstberger, responsable Groupe de produit Classe S et C

Brève interview de Christian Früh, ingénieur en chef Mercedes-Benz Classe C

« De fascinantes innovations dans chaque équipement »

Christian Früh est ingénieur en chef Classe C depuis avril 2009. Ce natif d'Heidelberg a d'abord dirigé le développement des systèmes d'assistance avant de devenir chef du projet Mercedes-Benz SLR McLaren. Früh est devenu ingénieur après des études de génie mécanique aux universités de Karlsruhe et de Darmstadt.

Monsieur Früh, quel est, selon vous, le principal point fort de la nouvelle Classe C ?

Christian Früh : il convient de citer à mon sens la nouvelle génération de modèles hybrides rechargeables avec ses quelque 100 kilomètres d'autonomie (WLTP[1]), son agilité et son coffre aisément utilisable. Nous avons également repoussé les limites en termes de dynamique de marche et de sécurité active : avec la direction de l'essieu arrière, nous établissons de nouvelles références en matière de plaisir de conduire. Mais ce n'est que la pointe de l'iceberg. Si nous examinons maintenant le véhicule en détail, nous trouverons dans chaque équipement de fascinantes innovations et fonctions adaptées à toutes les attentes. C'est finalement cela qui caractérise la Classe C – une voiture n'a pas besoin d'en offrir davantage.

En quoi consistaient les grands axes de développement ?

Früh : L'optimisation de la consommation et le développement durable donnent le ton dans le développement automobile. Le design et les proportions de la nouvelle Classe C, de même que ses réelles qualités routières soulignent le dynamisme du véhicule.

En matière de développement durable, les nouveaux modèles hybrides rechargeables franchissent une étape décisive ?

Früh : Oui, car avec près de 100 km, l'autonomie électrique a plus que doublé par rapport au modèle précédent. Le gain de puissance électrique est de 95 kW. La batterie peut être rechargée à 100 % en 30 minutes. Nos clients ne démarreront pas le moteur thermique pour de très nombreux trajets. Selon le comportement du client et le profil du trajet, le bilan CO2 peut ainsi être aussi bon que celui d'un véhicule électrique à batteries (BEV) – en fonction, bien entendu, du mix d'électricité. Il convient également de citer une aptitude à l'utilisation quotidienne nettement accrue : malgré la capacité de la batterie en hausse brute de 25,4 kWh, le plancher du compartiment de chargement est plat et offre plus de place que le modèle précédent. Mais les versions hybrides rechargeables ne sont pas les seules à s'inscrire dans notre stratégie de propulsion « Electric First », les autres moteurs l'appliquent tout autant. Car chaque modèle Classe C dispose d'une propulsion hybride électrifiée.

Vous êtes un skieur passionné. Après votre carrière active dans l'équipe nationale de ski freestyle, vous avez reçu une proposition de la Fédération allemande de ski et avez failli devenir entraîneur. Le break serait la Classe C idéale selon vous ?

Früh : (rit) Oui, en 1990, il fallait que je décide si je voulais faire du sport mon métier ou poursuivre mes études et jeter les bases de ma future carrière. Vu d'aujourd'hui – en tant qu'ingénieur en chef Classe C – il existe vraiment certains parallèles entre mon activité actuelle et la fonction d'entraîneur : vous devez manager et motiver tout autant votre équipe et vous mesurer aux meilleurs du monde. Vous vous réjouissez aussi des succès et des records, ainsi que de l'intérêt du public et des récompenses remportées. Et quand vous évoluez à un aussi haut niveau que nous avec la Classe C, vous vous battez comme un athlète de compétition pour obtenir les derniers pourcentages d'amélioration. Mais pour répondre à votre question : oui, je suis un fan de ce modèle polyvalent qu'est le break, en particulier en liaison avec 4MATIC. Et peut-être avons-nous prochainement une surprise supplémentaire pour les amis des breaks sport dotés d'une esthétique séduisante et d'une dynamique de marche exemplaire ...

[1] Les données sont provisoires, le véhicule n'est pas encore proposé à la vente. Les valeurs indiquées sont les « valeurs de CO2 WLTP » mesurées au sens de l’article 2 nº 3 du règlement d’exécution (UE) 2017/1153. Les valeurs de consommation de carburant sont calculées sur la base de ces valeurs. La consommation électrique et l’autonomie ont été déterminées sur la base du règlement 2017/1151/UE.

La zone de confort peut être source d'inspiration

Stuttgart. En route vers un nouveau monde encore plus digital et plus efficient, et bienvenue chez vous : la nouvelle Classe C incarne ces deux univers et crée ainsi une zone de confort en prise avec le futur dans toutes les dimensions en ces temps de bouleversements incessants. Grâce à ses modèles semi-hybrides avec technologie 48 V et alterno-démarreur intégré, ainsi qu'à ses versions hybrides rechargeables, la nouvelle Classe C est la première gamme classique de Mercedes-Benz à être entièrement électrifiée. Avec un système de batteries très efficient, sa version hybride rechargeable atteint une autonomie électrique de près de 100 km (WLTP[1]). C'est inégalé dans cette catégorie. Le véhicule établit en outre des références en termes de développement durable. Et parce que la Classe C est l'une des gammes les plus vendues de l'entreprise, cette électrification systématique a une grande incidence sur l'empreinte CO2. Parmi les raffinements techniques figurent par ailleurs des options telles que DIGITAL LIGHT et la direction de l'essieu arrière. Berline et break fêtent simultanément leur première, peuvent être commandés à partir du 30 mars et seront livrés aux partenaires de distribution à l'été 2021.