17
Juin
2021
|
14:00
Asia/Baku

José Seube, le cœur Unimog

Résumé
  • José Seube, mécano passionné d’Unimog
  • Les Hautes-Pyrénées, terre d’Unimog

Montigny-le-Bretonneux/Tarbes – « Tu as réussi une greffe, comme les grands professeurs. C’est un honneur que tu nous fais ». C’est en ces mots que Michel Pélieu, Président du Conseil Départemental des Hautes-Pyrénées, a mis à l’honneur il y a quelques jours José Seube, le chef d’équipe de l’atelier du Conseil Départemental, en présence de représentants de Mercedes-Benz Trucks France et des distributeurs locaux d’Unimog. Magicien de la mécanique, passionné d’Unimog, José Seube a en effet réussi un joli tour de force, en installant sur des Unimog plus anciens du parc du Conseil Départemental des Hautes-Pyrénées, la boîte de vitesse plus moderne des Unimog derniers modèles. Car José a tout compris de la cinématique de cet indispensable accessoire. Une pratique que l’usine a même reconnu. « Un partenariat public/privé efficace et unique réalisé grâce à José Seube » a même précisé Michel Pélieu, par ailleurs amateur éclairé de l’Unimog découvert lors de son service militaire ! Le discret José Seube, de son côté, originaire de Nistos près de Lannemezan, est tombé dans l’Unimog il y a bien longtemps. C’est un amateur éclairé puisqu’il fut durant quelques années propriétaire d’un exemplaire, qu’il regrette aujourd’hui de ne plus posséder !

Les Hautes-Pyrénées, terre d’Unimog

Avec 3 000 kilomètres de routes, dont près de la moitié dite « de montagne », le département des Hautes-Pyrénées (65), dont le chef-lieu est Tarbes, est une terre où l’Unimog est roi. Pour la viabilité hivernale, c’est en effet l’instrument n°1. Dégager les routes est en effet essentiel sur ces terres montagneuses pour que la vie – économique, sociale - puisse se dérouler sans souci. Et lorsque la météo devient plus clémente, l’Unimog est toujours en service, devenant faucheuse ou brosse à laver !

L’Unimog est entré dans le parc du Département au milieu des années 60. Pour ne plus le quitter ! Aujourd’hui, le parc en compte une vingtaine, plus ou moins jeunes (UGN 500, UGE 530, etc), tous équipés l’hiver d’une lame de déneigement, tous passionnément couvés par José Seube et ses équipes.