23
Septembre
2020
|
14:50
Asia/Baku

Innover dans l’univers de la construction avec les nouveaux Mercedes-Benz Arocs

Résumé
  • De superbes économies : le système Predictive Powertrain Control optimise la consommation notamment sur les routes secondaires
  • Sûr comme aucun autre : les toutes dernières générations d’assistance dans l’Arocs
  • Convivialité : le Multimédia Cockpit fait figure de pionnier
  • Toujours en mouvement : la mise en réseau assure une disponibilité maximale
  • Vaste gamme : des configurations adaptées à chaque application

Stuttgart - La construction appelle une approche pratique. C’est un travail difficile qui exige du personnel robuste. Le nouveau Mercedes-Benz Arocs possède toutes les qualités requises pour être le partenaire idéal dans les transports liés au BTP : des moteurs puissants, des configurations de chaîne cinématiques variées et un châssis robuste pour le carrossage idéal adapté à tous les métiers. L’Arocs propose une vaste gamme permettant aux clients de choisir le camion qui répond à leur besoin. Mais aujourd’hui, le transport de marchandises pour la construction exige davantage que cela. Chaque opération est un chef-d’œuvre de logistique, souvent réalisé dans des conditions extrêmes et faisant appel à une technologie de pointe. Exactement le type d’innovation apportée au chantier par le nouvel Arocs. Se prévalant de la dernière génération de développements technologiques comme le Predictive Powertrain Control (PPC), le Sideguard Assist, l’Active Brake Assist ou des premières dans le segment comme la MirrorCam ou le Multimedia Cockpit, sans oublier la plateforme de connectivité qu’est le Truck Data Center (TDC), les Arocs établissent la norme en matière d’efficience, de digitalisation, de sécurité et de connectivité.

Innovant et efficace grâce au moderne Predictive Powertrain Control

Le Mercedes-Benz Arocs bénéficie désormais des bénéfices du système de management de la chaîne cinématique Predictive Powertrain Control. Le PPC a donc aussi trouvé sa raison d’être dans le trafic interurbain et les Arocs qui naviguent fréquemment sur les routes de campagne vont désormais offrir des baisses de consommations de carburant. En plus d’un système de positionnement basé sur le GPS, la nouvelle génération de PPC utilise des cartes routières numériques qui contiennent des données précises sur la topographie, les virages, la géométrie des intersections et des ronds-points, sans oublier les panneaux de signalisation. Non seulement les Arocs sont toujours capables de trouver le bon rapport et la vitesse appropriée pour la consommation lors des déplacements en montée et en descente, mais aussi lors de la navigation sur les routes sinueuses entre villes et villages.

Des professionnels chevronnés ont précisé que c’était effectivement le cas. A image de Felix Amann, chauffeur de l’entreprise Meichle + Mohr. Il a déjà eu l’occasion de tester l’Arocs sur les petites routes bucoliques autour du Lac de Constance (Allemagne) et se réjouit du soutien apporté par le système. "Grâce au nouveau Predictive Powertrain Control, je peux conduire plus confortablement grâce à ce régulateur de vitesse." Roland Maier, gestionnaire de la flotte de Meichle + Mohr, ajoute : "Même un conducteur hautement qualifié ayant une excellente connaissance de l’itinéraire n’atteint pas des niveaux de consommation de carburant dans le trafic interurbain comme ceux du nouvel Arocs avec le Predictive Powertrain Control." Sur la route, le nouvel Arocs est jusqu’à 5 % plus économe en carburant que les modèles non équipés du système. Le PPC est désormais disponible pour les camions jusqu’à 120 tonnes, les véhicules à traction intégrale et ceux équipés de l’Hydraulic Auxiliary Drive (HAD) ou du TRC – à l’exception des toupies à béton. Couplé à la MirrorCam, les économies e carburant sont encore meilleures grâce à l’aérodynamique optimisée de ces caméras montées sur le haut de la cabine. Celles-ci remplacent les traditionnels rétroviseurs extérieurs sur le nouvel Arocs. Le système comprend deux caméras dirigées vers l’arrière dont les images apparaissent sur deux grands écrans de 15 pouces installés à l’intérieur de la cabine sur les montants A. L’Arocs est le seul camion dédié aux chantiers à proposer tel système.

Sécurité maxi grâce à la MirrorCam et à d’innovants systèmes d’assistance

L’aérodynamique optimisée n’est qu’un des “plus” offerts par la MirrorCam. La technologie des caméras présente également des avantages dans les domaines de la manipulation et de la sécurité. Cela facilite le travail, sur les sentiers battus et en dehors, des chauffeurs dans un monde où les clients et fournisseurs sont souvent nombreux.

L’absence de rétroviseurs a, d’une part, considérablement amélioré la visibilité panoramique. Le chauffeur dispose d’une excellente visibilité, même en diagonale devant le camion, angle dissimulé par le boîtier du rétroviseur. Et il n’est plus possible que le chauffeur règle mal ses rétroviseurs. Car, quel que soit le point de vue, la camera montre la même image complète.

Le MirrorCam fournit de plus une série de fonctions auxiliaires. Par exemple, l’affichage pour l’intérieur du virage pivote de manière à ce que le conducteur ait toujours une vue optimale sur l’ensemble de la semi-remorque. En manœuvre ou en cas de changement de voie, la matérialisation de lignes de distance sur l’écran aide le chauffeur à estimer la distance qui le sépare des véhicules qui le suivent. "Les écrans installés sur les piliers A sont placés dans le champ de vision de manière à vous permettre de mieux percevoir ce qui se passe autour du véhicule. Vous voyagez plus en sécurité grâce à la MirrorCam !," précise Felix Amann le chauffeur de chez Meichle + Mohr.

La MirrorCam fonctionne main dans la main avec le Mercedes-Benz Sideguard Assist. Ce système d’assistance peut contribuer à éviter les accidents côté passager lorsque le véhicule tourne à droite, car il peut avertir le chauffeur visuellement et auditivement avant qu’une collision ne se produise. Sur le nouvel Arocs, le Sideguard Assist est capable de reconnaître et d’avertir les obstacles se trouvant sur le côté droit sur toute la longueur du véhicule. A cette fin, il calcule le balayage de la remorque. S’il est équipé de la MirrorCam, les avertissements du Sideguard Assist sont affichés directement sur l’écran droit. Toutes les informations pertinentes sont ainsi regroupées au même endroit. Daimler Trucks est actuellement le seul constructeur de poids lourd à proposer un tel système d’aide à la conduite, qui plus est entièrement intégré à l’architecture du véhicule.

A partir de Juin 2021, un autre système d’assistance à la sécurité sera disponible sur de nombreuses variantes de l’Arocs : l’Active Sideguard Assist. Ce nouveau système ne se contente plus d’avertir le conducteur de la présence de cyclistes ou de piétons du côté du passager, comme c’est le cas avec le Sideguard Assist, mais peut également déclencher un freinage automatique de 20 km/h jusqu’à l’arrêt complet si le chauffeur n’a pas réagi aux avertissements sonores et lumineux. L’Active Sideguard Assist reconnaît la nécessité de cette intervention via l’angle donné au volant et, idéalement, cherche à éviter toute collision. Mercedes-Benz Trucks est le premier constructeur de véhicules industriels à proposer un tel système avec une fonction de freinage actif, contribuant à réduire encore davantage le nombre de blessures graves ou d’accidents mortels dans ces conditions.

La cinquième génération de l’Active Brake Assist (ABA) contribue aussi à une meilleure sécurité. Le système peut désormais réagir face à la présence d’une personne devant le camion jusqu’à une vitesse de 50 km/h via une combinaison entre radars et caméras. Cela peut être un avantage en matière de sécurité, notamment en agglomération. Qu’il s’agisse d’un véhicule à l’arrêt ou en mouvement, ou d’un usager de la route mal protégé comme un cycliste ou un piéton : l’ABA 5 peut aider à éviter une collision par l’arrière. Si nécessaire, ce système de sécurité peut déclencher un freinage automatique à fond, dans les limites du système, jusqu’à l’arrêt complet du camion. Détail d’importance : l’ABA 5 est un système d’assistance. Le chauffeur continue à être responsable de son véhicule et de sa bonne marche. Cette responsabilité comprend, entre autres, le fait que le conducteur a le contrôle total du camion à tout moment et doit suivre la circulation de près.

Mercedes-Benz Trucks est le premier constructeur à proposer un Multimedia Cockpit

Avertir des dangers et présenter au mieux un nombre important d’informations sans accabler le chauffeur a été un aspect important pris en compte lors du développement du nouvel Arocs. Le Multimedia Cockpit joue un rôle-clé sur ce point, remplaçant le classique compteurs à aiguilles. Il présente au chauffeur de façon claire toutes les informations nécessaires à la conduite du camion et à sa mission. Ce qui inclut évidemment l’ensemble des informations concernant les systèmes d’assistance. Autres avantages du Multimedia Cockpit : pas d’éblouissement grâce à un filtre spécial et résolution parfaite. Le Multimedia Cockpit est disponible en deux tailles et inclut toujours un système radio. Le Multimedia Cockpit Interactive optionnel propose un écran de 12 pouces contre 10 pour l’écran standard. Il y a, de plus, deux types d’écrans en option ('Classic' et 'Advanced'), un système de navigation dédié aux poids lourds, le système Remote Online ainsi que le système de reconnaissance des panneaux routiers. Autre point important, le lien étroit entre le Multimedia Cockpit avec la carrosserie du camion.

Plus besoin ainsi de démonter la planche de bord pour satisfaire aux exigences des carrossiers, par exemple en installant des boutons de commande spécifiques. Ces symboles peuvent être aisément configurés à partir d’une bibliothèque existante via un distributeur ou un réparateur agréé en utilisant le système XENTRY. Cinq commutateurs visuels peuvent être choisis librement pour être affichés par le Multimedia Cockpit. Dans ce cas, les interrupteurs avec témoins lumineux intégrés indiquent l’état de fonctionnement de la carrosserie du véhicule – par exemple, si les phares montés sur la carrosserie sont allumés ou si les béquilles d’une grue ont été allongées et mises en place.

Le Multimedia Cockpit inclut un second écran, en supplément du tableau de commande habituel à droite du volant. Ce second écran est tactile. Le chauffeur peut contrôler plusieurs fonctions de manière intuitive et pratique d’une simple pression du doigt, à condition que les conditions de trafic le permettent. Par exemple, jusqu’à cinq interrupteurs virtuels peuvent être utilisés pour actionner des fonctions corporelles sans rapport avec la sécurité. Chauffage, air conditionné et téléphone peuvent ainsi être contrôlés via ce second écran. Cet écran tactile peut aussi être utilisé pour accéder aux applications contenues par le Mercedes-Benz Truck App Portal, afin d’optimiser, entre autres choses, le transport et le management du véhicule. L’écran tactile fournit également au chauffeur des informations sur la pression des pneus ou la charge par essieu alors que quatre caméras peuvent fournir des images. Il est ainsi possible de contrôler l’ensemble du véhicule et de son environnement.

Il existe aussi un panneau de contrôle avec des interrupteurs classiques installé juste en-dessous de l’écran secondaire. Si le nombre de connecteurs fournis s’avère insuffisant, un panneau de contrôle supplémentaire à poser dans le porte-gobelet est disponible en option. Les deux écrans peuvent également être utilisés à l’aide des boutons de commande tactiles – ou « pavés de de navigation au doigt » – installés dans les branches du volant multifonction.

Truck Data Center installé en série facilite le service intelligent service et les services télématiques

Le Mercedes Arocs est toujours en ligne. Ce qui offre aux entreprises des avantages considérables. Le Truck Data Center Module (TDC) est au cœur de ce réseau de véhicules en ligne. Il reçoit des données, par exemple des capteurs et des caméras, et utilise ces informations comme base de communication entre les véhicules et les systèmes externes, tels que Mercedes-Benz Uptime pour l’entretien et la maintenance ou Fleetboard pour la gestion quotidienne.

Le service Uptime vérifie en permanence les messages d’état des systèmes du véhicule équipés de capteurs. Y compris l’état des fluides et des pièces d’usure. Si une réparation ou un entretien est nécessaire, il est immédiatement signalé à Mercedes-Benz Service par le camion lui-même. Les données sont analysées en temps réel et transmises à l’organisme de service avec une recommandation d’action. S’il y a un risque de panne, le contact est pris avec le client et un rendez-vous en atelier est fixé le long de l’itinéraire du camion. Les besoins de réparation et d’entretien sont en outre communiqués au réparateur agrée Mercedes-Benz choisi par le client. Le travail nécessaire est ensuite programmé à une date convenue avec le client en coordination avec son calendrier. Pour le client, faciliter le planning des rendez-vous en atelier permet une meilleure utilisation du camion.

La mise en réseau des véhicules ouvre de nouvelles perspectives pour améliorer l’efficacité des transports. Daimler Trucks propose des applications adéquates via le Truck App Portal. En les utilisant, les gestionnaires de flottes et les dispatcheurs peuvent améliorer l’efficience du nouvel Arocs en utilisant toutes sortes d’outils numériques.

Marchandises en vrac, matériaux de construction, pierres de carrière – un camion pour chaque travail

Le Mercedes-Benz Arocs est aussi individuel que les travaux qu’il doit réaliser dans le monde du BTP. Grâce à un large choix de cabines, de moteurs efficaces – dont les puissances s’échelonnent de 175 kW/238 ch) à 460 kW/625 ch – comme le grand nombre de variantes d’essieux, il répond à tous les profils et à toutes les exigences. Qu’il s’agisse de marchandises en vrac, de matériaux de construction, de béton de de transports de machines de travaux publics même lourdes – l’Arocs est conçu pour réaliser toutes ces tâches.

Il n’est pas nécessaire que ce soit toujours le modèle le plus robuste. Le système enclenchable Hydraulic Auxiliary Drive (HAD) des roues avant a considérablement réduit la charge de travail de tous ces véhicules qui roulent la plupart du temps sur route et seulement parfois sur des terrains plus mous et moins carrossables. L’Hydraulic Auxiliary Drive (HAD) fonctionne jusqu’à 30 km/h et propose la traction nécessaire pour faire face, par exemple, à un terrain glissant. 40 kW de puissance additionnelle sont ainsi disponibles sur chaque roue. Comparé à un système de transmission intégrale, les avantages en matière de coût, de poids, de consommation ou d’entretien sont notables. "Le HAD nous convient car nous n’avons généralement besoin d’une traction intégrale que pour de courtes périodes. Et nous avons 500 kilos de charge utile supplémentaire grâce à ce système," explique l’entrepreneuse Doreen Trabert, qui prend régulièrement le volant des camions de son entreprise. Par rapport à un système de traction intégrale enclenchable, l’avantage en poids est toujours de 350 kilos.

Autre accessoire d’importance, le TRC. Cette combinaison entre un embrayage hydraulique et un ralentisseur en un seul élément permet une conduite et des manœuvres aisées à petite vitesse et même avec de très lourdes charges. En tant que ralentisseur primaire, il développe une puissance de freinage de 350 kW/476 ch. Associé à la puissance de 475 kW/646 ch du puissant High Performance Engine Brake, ce TRC offre une efficacité redoutable. "La transmission manuelle automatisée combinée au TRC facilite nettement la conduite," rapporte David Ewan chauffeur de l’entreprise écossaise McIntosh Heavy Logistics.

Rien n’est impossible avec l’Arocs. La gamme Arocs est très large avec des configurations d’essieux allant du 4x2 au 4x4 aux tri-essieux 6x2, 6x4 to 6x6. Les 4 essieux sont disponibles en 8x2 avec essieu traînant, comme en 8x4, 8x4 avec essieu traînant, 8x6 et 8x8. La gamme propose aussi des suspensions classiques ou à air, des châssis différents types, adaptés aux travail sur route ou en tout-terrain, diverses cabines ainsi que 3 systèmes de transmission intégrale. Véhicules spéciaux et pour charges lourdes sont aussi disponibles. Des modèles préconfigurés facilitent le choix des clients. Comme tracteur deux essieux ou toupie à béton, l’Arocs Loader profite d’un poids à vide réduit et d’une charge utile élevée. De son côté, l’Arocs Grounder est un véhicule extrêmement robuste taillé par des travaux difficiles. Le tracteur SLT avec 3, 4 ou 5 essieux est taillé pour les transport très lourds – jusqu’à 250 tonnes.

Un système d’échappement optimisé laisse plus de place pour la carrosserie et les accessoires

Les ingénieurs ont conçu l’Arocs de façon pointue. Les fonctions du software ont facilité l’adaptation de nombreuses carrosseries alors que la mise à jour du véhicule facilite l’adaptation. Par exemple, un système d’échappement vertical est disponible en montage usine pour toutes les versions à quatre essieux. De quoi offrir de l’espace pour le montage d’équipement sur le côté du cadre du châssis, comme des réservoirs ou des boîtes de rangement ou d’accessoires. Autre avantage de cette solution par à l’ancien montage de l’échappement avec tuyau sur le côté : le poids.

« Pour un travail mixant route goudronnées et chantiers boueux, le nouvel Arocs est le meilleur véhicule dans lequel j’ai pris place. Systèmes d’assistance, interfaces utilisateurs, performances – ici le conducteur a tout ce que la technologie d’aujourd’hui peut offrir," conclut Peter Wedhorn, qui conduit pour l’entreprise de Doreen Trabert depuis plus de 23 ans. Un type dur mais pétri de savoir-faire. Tels que les aime l’industrie.