23
Décembre
2021
|
15:00
Asia/Baku

Il y a 70 ans : le premier Mercedes-Benz Unimog équipé d’une lame de déneigement

L'Unimog U 2010 de Mercedes-Benz avec une lame à neige K1. Le mécanisme de levage et d'abaissement mécanique du premier Unimog pour le déneigement était actionné par un volant à main situé à la base du capot.

Stuttgart/St. Blasien - Il y a exactement 70 ans, débutait le succès de l'Unimog dans le domaine du déneigement. Alfred Schmidt, un jeune ingénieur qualifié de St. Blasien, en Forêt-Noire, a eu la bonne idée de monter une lame à neige sur un Unimog. Son client Alfred Hitz, de Falkenau, dans la même région, avait besoin d'un tel accessoire pour son nouveau Mercedes-Benz Unimog 2010. La largeur de déblaiement de 2 200 mm et la hauteur de la lame de 1 100 mm devaient être coordonnées avec l'Unimog de 1 630 mm de large et son moteur de 18 kW (25 ch). Schmidt a conçu la "lame de déneigement K 1" qui, à l'époque, était abaissée ou relevée mécaniquement à l'aide d'une roue à main via une chaîne. Ce fut le signal de départ de la carrière unique de l'Unimog en tant que véhicule de déneigement. À ce jour, environ 100 000 Unimog ont été équipés de la technologie de service hivernal Schmidt. En outre, de nombreux autres carrossiers du service hivernal ne jurent que par l'Unimog comme véhicule de base.

Aujourd'hui, l'Unimog se décline en deux séries de modèles : l'" Unimog porte-outils " - que l'on voit généralement peint en orange avec un chasse-neige en hiver ou une faucheuse en été - comprend les modèles U 219 à U 535 et se charge des tâches les plus diverses dans les domaines des travaux communaux, de l'agriculture et de la logistique. En tant qu'Unimog « tout-terrain extrême" (U 4023 et U 5023), il présente d'excellentes propriétés de conduite sur terrain accidenté, comme celles requises par l'industrie pétrolière, la lutte contre les incendies de forêt ou le sauvetage d'urgence.