06
Septembre
2019
|
10:00
Asia/Baku

En famille, toujours en Mercedes

Résumé

Un 1863 rejoint une flotte très largement étoilée

Une entreprise familiale

Saint-Lubin-en-Vergonnois/Montigny-le-Bretonneux – A deux pas de Blois, on roule Mercedes. Depuis toujours. Depuis que Jean-Michel Hernandez a créé l’entreprise qui porte son nom à la fin de l’année 1983. Il ne s’en cache pas : « On est piqués Mercedes. Mon premier camion, ce fut un 1926 acheté d’occasion en décembre 1983 ». Une campagne de betteraves plus tard, le deuxième camion est acheté : un Mercedes, bien sûr ! Un 1938. Depuis, Mercedes a (quasiment) toujours eu le monopole du parc. Douze camions aujourd’hui, 11 Mercedes. Quelques porteurs 6x4 (des 3332 âgés de 10 ans), quelques tracteurs (des 2551 d’ancienne génération), y compris des 6x4. Et le petit dernier, un splendide tracteur 1863. Aux magnifiques couleurs de l’entreprise : bleu ciel avec calandre et pare-chos gris métallisé. A son volant, Jean-Nicolas, le fils de Jean-Michel, qui aime « sa puissance et sa facilité de conduite ».

En famille

Jean-Michel a créé son entreprise en 1983. Et repris six ans plus tard, en compagnie de son épouse, celle que son père avait créée de son côté. Une société spécialisée dans les travaux publics. Aujourd’hui, c’est Jean-Nicolas, le fils, qui est appelé à prendre les rênes de ce qui s’appelle donc les Transports Hernandez depuis 1989. Pour continuer à rouler en frigo, en benne et, bien sûr, en TP, l’une des activités majeures de l’entreprise. Pour la développer encore sous l’œil de ses parents. Et bien sûr pour continer à rouler en Mercedes. « Nous avons un bon service chez notre distributeur. C’est important. Mais comme nous n’avons jamais vraiment eu de soucis avec nos Mercedes… ».