Stuttgart,
10
Octobre
2018
|
14:22
Asia/Baku

Driven by EQ : un futur à "zéro émission"

Le tout électrique au service de l'efficience

Résumé

En matière d'électrification automobile, Mercedes-Benz passe la vitesse supérieure. D'ici à 2022, Mercedes-Benz Cars devrait avoir électrifié l'ensemble de sa gamme. Autrement dit dans chaque segment, différentes alternatives électriques seront proposées – de la smart au SUV. Plus de 130 variantes de véhicules électrifiées sont planifiées, des versions 48 V aux véhicules 100 % électriques, en passant par un vaste choix de modèles hybrides rechargeables. Dans le secteur voitures particulières, l'offensive électrique se déploie sous la nouvelle marque haute technologie et produit EQ. EQ signifie « Electric Intelligence » et repose sur deux valeurs centrales de Mercedes-Benz : l'émotion et l'intelligence.

Les premiers modèles hybrides rechargeables de troisième génération commercialisés sous la désignation EQ Power sortent des ateliers pour être livrés dès maintenant et au cours des prochains mois aux clients. Dans ce contexte, Mercedes-Benz mise d'abord sur les Classe C, Classe E et Classe S. La puissante batterie de 13,5 kWh est associée sur les véhicules hybrides à un moteur essence ou, pour la première fois, à un moteur diesel. Autre première mondiale : l'alliance de la technologie hybride rechargeable et d'une pile à combustible sur la nouvelle Mercedes-Benz GLC F-CELL (*) (consommation d'hydrogène en cycle mixte : 0,34 kg/100 km, émissions de CO2 en cycle mixte : 0 g/km, consommation électrique pondérée : 13,7 kWh/100 km)3.

A l'occasion de la première mondiale de la Mercedes-Benz EQC (consommation électrique en cycle mixte : 22,2 kWh/100 km; émissions de CO2 en cycle mixte : 0 g/km, données provisoires)1 Mercedes a présenté il y a quelques semaines le précurseur de sa nouvelle marque EQ. D'ici à 2022, la famille de voitures particulières EQ sera enrichie de plusieurs nouveaux modèles électriques à batterie. smart fait le choix d'aller encore plus loin en termes d'électromobilité : smart est la première marque automobile à engager la transition systématique du moteur thermique à la propulsion tout électrique : Depuis 2017, smart ne propose plus que des véhicules électriques aux Etats-Unis, au Canada et en Norvège, d'ici à 2020, l'Europe leur emboîtera le pas. Les autres marchés suivront peu après.

A cette évolution s'ajoute sous la désignation technologique EQ Boost l'électrification de moteurs thermiques évolués par l'intégration d'un réseau de bord 48 V. Selon la variante de motorisation, l’alterno-démarreur intégré ou entraîné par courroie prend en charge les fonctions hybrides comme la fonction Boost ou la récupération et permet des économies de consommation réservées jusqu'ici à la technologie hybride haute tension. Outre des économies en termes de consommation et de CO2, cette technologie offre un surcroît de confort et de performances.

EQ concentre tout le savoir-faire de Mercedes-Benz Cars en matière de propulsion électrique. Dieter Zetsche, président du directoire de Daimler AG et responsable de Mercedes-Benz Cars a déclaré à l'occasion de la première mondiale de l'EQC. « La propulsion électrique est une étape-clé de la mobilité du futur. C'est pourquoi nous investirons au cours des prochaines années plus de dix milliards d'euros dans les nouveaux produits EQ et plus d'un milliard dans la production de batteries. » D'ici à 2025, les ventes totales de modèles électriques à batterie de Mercedes-Benz Cars devraient se situer autour de 15 à 25 %, selon les préférences des clients et l'évolution de l'infrastructure publique.

Bilan CO2 : garder une vue d'ensemble

Le développement et la construction de véhicules est un challenge permanent. Avec l'essor de l'électromobilité, l'industrie automobile fait face à de nouveaux défis. En tant que constructeur Premium, Mercedes-Benz a l'ambition de développer des produits qui s'avèrent particulièrement éco-compatibles dans leur segment de marché. Pour ce faire, tous les moyens doivent être mis en œuvre. De l'extraction de matières premières écoresponsables et socialement acceptables au recyclage ou au remanufacturing, en passant par des techniques de production et des procédés respectueux de l'environnement : l'entreprise adopte une approche globale et analyse les émissions et la consommation de ressources de ses véhicules très en amont, ainsi que sur l'ensemble de leur cycle de vie.

Le développement durable, véritable carte maîtresse de la marque

Seule une analyse de l'ensemble du cycle de vie des véhicules peut fournir une vue réaliste du bilan écologique de la propulsion électrique. Dans ce contexte, le bilan environnemental en termes d'émissions de CO2 pour les modèles hybrides rechargeables s'avère dès aujourd'hui positif. Malgré la complexité nettement plus élevée pendant la phase de fabrication, la propulsion hybride rechargeable peut éviter le rejet d'une grande partie du CO2 habituellement dégagé sur toute la durée de vie du véhicule et va jusqu'à représenter, dans le meilleur des cas, environ 45 % des émissions totales. L'investissement dans plus d'émissions de CO2 lors de la fabrication est donc plus que compensé.

EQ Power : la propulsion hybride rechargeable est une technologie-clé

Le lancement commercial de la troisième génération de modèles hybrides rechargeables constitue une nouvelle étape dans le cadre de l'offensive électrique de Mercedes-Benz. Ces véhicules offrent un double avantage aux clients : en ville, ils roulent en mode tout électrique et sur les longs trajets, ils profitent de l’autonomie du moteur thermique. Ils accroissent encore l'efficience du véhicule en récupérant d'une part l'énergie et en veillant d'autre part à un fonctionnement du moteur thermique dans des conditions de service favorables. L'EQ Power garantit en outre un dynamisme élevé. Actuellement, les modèles suivants sont sur la voie de la production en série :

La Mercedes-Benz C 300 de Berline et Break (consommation de carburant en cycle mixte : 1,6 l/100 km, émissions CO2: 42 g/km, consommation électrique en cycle mixte : 19,1-18,7 kWh/100 km)2 est un vecteur particulièrement dynamique de la technologie hybride rechargeable de troisième génération de Mercedes-Benz. Celle-ci est combinée pour la première fois sur la Classe C avec le moteur diesel quatre cylindres ultramoderne OM 654. La puissance système est de 225 kW/ 306 ch. Le résultat est un véhicule capable de parcourir une distance de 57 km maxi (NEDC) sans émissions locales en mode 100 % électrique. Grâce à la boîte hybride à 9 rapports 9G-TRONIC, la combinaison des moteurs diesel et électrique offre un confort de marche exemplaire, des reprises souveraines et une efficience élevée. La livraison des premiers modèles est planifiée pour la mi-2019.

La Mercedes-Benz E 300 e Berline (consommation de carburant en cycle mixte : 2,0 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 45 g/km, consommation électrique en cycle mixte : 14,5 kWh/100 km)3 et la E 300 de Berline et Break (consommation de carburant en cycle mixte : 1,6 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 44-41 g/km, consommation électrique en cycle mixte : 19,7-18,7 kWh/100 km)2 s'adressent à un groupe-cible important des véhicules confortables de la catégorie supérieure Mercedes-Benz : les grands voyageurs qui, d'une part, attachent une grande importance au confort longue distance et d'autre part, souhaitent évoluer en centre-ville en mode 100 % électrique sans émissions locales. Autre plus : les modèles hybrides rechargeables Mercedes-Benz Classe E offrent une charge remorquée élevée de l'ordre de 2 100 kg maxi.

La Mercedes-Benz S 560 e (consommation de carburant en cycle mixte : 2,6-2,5 l/100 km, émissions CO2: 59-57 g/km, consommation électrique en cycle mixte : 20,2-20,0 kWh/100 km)2 a été le premier modèle à être doté de la technologie de la génération hybride rechargeable actuelle. Les composants perfectionnés et les nouvelles fonctions anticipatives de la gestion d'entraînement intelligente offrent au client une performance électrique accrue et, du fait de temps de charge réduits, un plus en termes de confort. Dans la berline de luxe, l'efficience de la boîte hybride 9G TRONIC et la nouvelle batterie lithium-ion garantissent une autonomie en mode 100 % électrique de 50 km maxi (selon NEDC). La propulsion hybride de la S 560 e associe un moteur V6 essence de 270 kW (367 ch) à l'EQ Power de 90 kW.

Conduire avec prévoyance et économie : l'assistant ECO aide le conducteur des modèles EQ et EQ Power Mercedes-Benz à mettre en œuvre cette stratégie efficiente, d’une part grâce à des consignes lui indiquant quand retirer son pied de la pédale d’accélérateur, par exemple pour anticiper une limitation de vitesse, et d’autre part grâce à des fonctions spécifiques, telles que le mode croisière et la récupération ciblée de l’énergie. Pour ce faire, le système de gestion rapproche et exploite les données de navigation, la détection des panneaux de signalisation et les informations fournies par les assistants de sécurité intelligents (capteurs radar et caméra stéréo). Pour la première fois, la régulation thermique du moteur à combustion interne et les fonctions de post-traitement des gaz d'échappement telles que la régénération du filtre à particules diesel sont gérées de manière à minimiser la consommation et les émissions en fonction de l'itinéraire.

Les caractéristiques des modèles hybrides rechargeables en un coup d'œil :

 

C 300 de2

E 300 e3

E 300 de2

S 560 e2

Nombre de cylindres/ Disposition/ Type

4/en ligne/Diesel

4/en ligne/Essence

4/en ligne/Diesel

6/V/Essence

Cylindrée (cm3)

1 950

1 991

1 950

2 996

Puissance nominale du moteur thermique (kW/ch à tr/min)

143/194 à 3 800

155/211 à 5 500

143/194 à 3 800

270/367 à 5 500-6 000

Couple nominal du moteur thermique (Nm à tr/min)

400 à 1 600-2 800

350 à 1 200-4 000

400 à 1 600-2 800

500 à 1 800–4 500

Puissance nominale du moteur électrique (kW)

90

90

90

90

Puissance système (kW/ch)

225/306

235/320

225/306

350/476

Couple système (Nm)

700

700

700

700

Accélération 0-100 km/h (s)

5,6 (5,7)

5,7

5,9

5,0

Vitesse maxi (km/h)

250

250

250

250

Vitesse maxi en mode électrique (km/h)

Plus de 130

Plus de 130

Plus de 130

Plus de 130

Consommation en cycle mixte (l/100 km), à partir de

1,6-1,4 (1,6-1,5)

2,0

1,6

2,6-2,5

Emissions de CO2 en cycle mixte (g/km), à partir de

42-38 (42-39)

45

44-41

59-57

Capacité totale de la batterie (kWh)

13,5

13,5

13,5

13,5

Consommation électrique en cycle mixte (kWh/100 km)

18,7 (19,1)

14,5

18,7 (19,7)

20,2-20,0

Autonomie en mode électrique (km)

jusqu'à 57 (56)

50

jusqu'à 54 (52)

jusqu'à 50

Valeurs entre parenthèses : Break

Une double propulsion électrique : batterie et pile à combustible sur le GLC F-CELL

Le Mercedes-Benz GLC F-CELL est un hybride rechargeable bien spécial, car il associe pour la première fois deux technologies d’avant-garde : la pile à combustible et la propulsion électrique sur batterie. Elle consomme non seulement du courant provenant de la prise de courant, mais aussi de l’hydrogène pur. L’interaction intelligente de la batterie et de la pile à combustible, l’autonomie élevée et les temps de charge courts permettent en outre au GLC F-CELL de se prêter parfaitement à un usage quotidien, entièrement électrique, sur de courts et de longs trajets. Disposant de 4,4 kg d’hydrogène à bord, le SUV produit suffisamment d’énergie pour offrir une autonomie atteignant jusqu’à 478 km 1 en cycle mixte. La batterie lithium-ion grand format fournit jusqu’à 51 km1 d’autonomie supplémentaire dans le nouveau cycle mixte européen. D’une puissance de 155 kW, ce système de propulsion garantit dynamisme et sensations de conduite des plus plaisantes, sans émissions locales. L’introduction sur le marché débutera fin octobre.

Services : rouler l'esprit tranquille, y compris avec la technologie haute tension

Après avoir longtemps été un constructeur automobile au sens strict du terme, Mercedes-Benz est devenu aujourd’hui un prestataire de services de mobilité. EQ offre une gamme de services complète signés Mercedes me dédiée à l’électromobilité d’aujourd’hui et de demain. Les fonctions et services intelligents vont, selon le modèle, de la planification d’itinéraires jusqu’à la gestion conviviale de la recharge, en passant par la préclimatisation du véhicule et de nouvelles fonctions d’assistance. Grâce au système de navigation EQ optimisé, les clients Mercedes-Benz peuvent désormais, à commencer par l'EQC, trouver rapidement des bornes de recharge publiques, bénéficier d’un accès facilité aux bornes de recharge de différents exploitants grâce à Mercedes me Charge et profiter d’une fonction paiement intégrée avec facturation simplifiée, également sur les bornes IONITY, le réseau européen de bornes de recharge rapide. L’objectif : des voyages détendus et sans complications grâce à une gestion transparente et une planification parfaite.

Solutions de recharge : flexibles, rapides, sans complications

Que ce soit à domicile sur un boîtier mural, lors des emplettes, au travail ou en express, par exemple sur une aire d’autoroute, les possibilités ne manquent pas pour recharger les véhicules électriques. Dans son approche globale, la nouvelle marque produit et haute technologie EQ intègre également des solutions de recharge connectées intelligentes axées sur les besoins de mobilité des clients et un confort d’utilisation maximal. Les véhicules électriques Mercedes-Benz et smart sont équipés de la technologie de recharge adaptée à leur concept véhicule et leur profil d'utilisation.

Les modèles hybrides rechargeables Mercedes-Benz, le GLC F-CELL et l’EQC disposent de série d’un chargeur embarqué refroidi par eau d’une puissance de 7,4 kW. Ils sont donc parfaitement équipés pour être rechargés sur courant alternatif tant à domicile que sur les bornes de recharge publiques. Les modèles EQ de la marque smart démarrent avec un chargeur embarqué de 4,6 kW et peuvent être équipés en option d'un chargeur rapide sur courant alternatif particulièrement performant de 22 kW.

Recharge rapide lors des voyages au long cours : Mercedes me Charge autorise également, avec le lancement commercial de l'EQC, l’accès aux bornes de recharge rapide du réseau paneuropéen de IONITY. Le réseau utilise le standard de recharge européen Combined Charging System (CCS). La puissance de charge de 350 kW maxi (dans une perspective plus lointaine) par point de charge permettra aux véhicules conçus de manière correspondante de bénéficier d'un temps de charge nettement réduit par rapport aux systèmes disponibles aujourd'hui.

Production : des usines EQ sur trois continents

Daimler et Mercedes-Benz Cars planifient aussi la stratégie en amont de manière globale. Les modèles électriques de la marque produit et haute technologie EQ seront appelés à être intégrés les uns après les autres à la production de série des différentes usines Mercedes-Benz Cars existantes. Ceci a été rendu possible par l’adoption précoce d’un système de production extrêmement flexible à l’échelle mondiale et l’investissement dans des équipements de très haute technologie intégrant des solutions d’avenir relevant du concept usine 4.0.

Le GLC F-CELL est produit avec le soutien du partenaire EDAG à Brême. L'EQC voit également le jour dans l'usine de Brême. Outre l’usine de Brême, la société de production germano-chinoise Beijing Benz Automotive Co. Ltd. (BBAC) se prépare elle aussi au démarrage de la production de l’EQC pour le marché local chinois. BBAC est intégrée au réseau de production international de Mercedes-Benz Cars. Les autres sites sélectionnés pour la production des futurs modèles Mercedes-Benz EQ sont les usines Mercedes-Benz de Rastatt (Allemagne), Sindelfingen (Allemagne), Tuscaloosa (Etats-Unis) ainsi que le site de Hambach (France).

Savoir-faire en termes de batterie : un réseau de productions interdépendantes mondial pour les batteries

La production locale des batteries est un facteur de succès important et l’un des éléments de l’offensive commerciale lancée par Mercedes-Benz Cars dans le domaine de la propulsion électrique. Elle permettra de satisfaire la demande mondiale de véhicules électriques avec réactivité et efficacité. Le réseau de productions interdépendantes mondial de Mercedes-Benz Cars pour les batteries misera donc sur huit usines implantées sur trois continents, lesquelles pourront réagir avec souplesse et efficacité à l’évolution de la demande sur le marché. Chacun des sites alimente la production locale de véhicules et est prêt à exporter sa fabrication au besoin. Au total, l’entreprise prévoit d’investir plus d’un milliard d’euros dans son réseau de production de batteries international qui comptera cinq usines en Allemagne, dont deux à Kamenz, en Saxe, deux à Stuttgart-Untertürkheim (Allemagne) et une à Sindelfingen (Allemagne), une usine à Pékin (Chine), une à Tuscaloosa (Etats-Unis) et une à Bangkok (Thaïlande).

Le réseau de compétences de la pile à combustible

Pour la technologie de la pile combustible, Daimler travaille également avec un réseau mondial. Le stack des piles à combustible voit le jour au sein de Mercedes-Benz Fuel Cell (MBFC) à Barnaby, près de Vancouver. La filiale de Daimler NuCellSys a développé l'intégralité de l'organe à pile à combustible et le système accumulateur d'hydrogène. La membrane de la pile à combustible recouverte d'électrodes provient d'Untertürkheim, les réservoirs sont eux issus de Mannheim.

Transport électrique : camions, autobus/autocars et VUL intègrent également le réseau

Daimler accumule une précieuse expérience en matière de camion électrique depuis 2010 et a commercialisé et livré l'an dernier son premier camion 100 % électrique produit en série : le camion de faible tonnage Fuso eCanter. Dans le segment Autobus/autocars, les premiers Mercedes-Benz eCitaro seront livrés à partir de la fin de l'année, puis mis en service dans le cadre d'un protocole d'essais chez le client. Dans le secteur Utilitaires légers, l'eVito de Mercedes-Benz Vans peut être commandé depuis novembre 2017. Il sera suivi en 2019 par le eSprinter. Et en août 2018, l'étude « Concept Sprinter F-CELL » a montré comment la technologie de l'hydrogène du GLC F-CELL pouvait être mise en œuvre sur un camping-car. Les véhicules de Daimler Trucks, Daimler Buses et Mercedes-Benz Vans couvrent ainsi l'ensemble du trafic des centres-villes avec des véhicules électriques. Et le 17 septembre, Mercedes-Benz Trucks a démarré les essais pratiques sur son camion de gros tonnage 100 % électrique eActros. 20 clients au total issus de secteurs très différents intégreront le camion électrique dans leur flotte.

1 Les données sur la consommation d’électricité et les émissions de CO2 sont provisoires. Elles ont été déterminées par le Service Technique. Les données sur l’autonomie sont elles aussi provisoires. Une homologation du type CE et un certificat de conformité présentant les valeurs officielles ne sont pas encore disponibles. Des différences entre les données et les valeurs officielles sont possibles.

2 Valeurs calculées d’après la méthode de mesure prescrite. Il s’agit de valeurs « CO2 NEDC » au sens de l’art. 2 nº 1 du règlement d’exécution (UE) 2017/1153. Les valeurs de consommation de carburant sont calculées sur la base de ces valeurs.

3 Les données sur la consommation de carburant, la consommation électrique et les émissions de CO2 sont provisoires. Elles ont été déterminées par le Service Technique pour la procédure de certification conformément à la procédure WLTP et corrélées en valeurs NEDC. Une homologation du type CE et un certificat de conformité présentant les valeurs officielles ne sont pas encore disponibles. Des différences entre les données et les valeurs officielles sont possibles.

(*) Le GLC F-CELL n'est pas commercialisé en France.

Retrouvez le communiqué intégral en cliquant sur le pdf en haut à droite.