17
Octobre
2011
|
02:00
Asia/Baku

DeutschMobil, l'initiative franco-allemande pour la promotion de l'allemand en milieu scolaire, a démarré son 12e « Tour de France » à Montpellier

  • Daimler AG et Mercedes-Benz France soutiennent depuis l'An 2000 l'initiative de la Fédération des Maisons Franco-Allemandes.

  • Dix Mercedes-Benz Viano sillonnent la France aujourd'hui pour promouvoir l'apprentissage de l'Allemand

  • Coup d'envoi du 12e Deutschmobil à Montpellier, dans le cadre des 50 ans de son jumelage avec Heidelberg

Le vendredi 30 septembre dernier, dix Mercedes-Benz Viano se sont donné rendez-vous Place de la Comédie à Montpellier pour le coup d'envoi de la douzième tournée annuelle Deutschmobil. Lancée en 2000, Deutschmobil est une initiative commune de la Fédération des Maisons Franco-Allemandes et de la Robert Bosch Stiftung, avec le soutien de Mercedes-Benz France et de l‘Office allemand d‘échanges universitaires. La jeune équipe de lectrices et de lecteurs allemands a reçu les clés de ses monospaces des mains de Till Conrad, président de Mercedes-Benz France. De nombreux élèves montpelliérains ont aussi pu découvrir une animation ludique autour d'une exposition sur les Länder allemands.

Cet évènement s'est déroulé dans le cadre des festivités du 50ème anniversaire du jumelage de Montpellier avec la ville de Heidelberg, lors de la 9ème Semaine Allemande en Languedoc-Roussillon, avec le soutien du Ministère allemand des Affaires étrangères.

Deutschmobil : apprendre l'Allemand est un jeu d'enfant

Depuis janvier 2001, au fil des années scolaires, la flotte de Mercedes-Benz a visité plus de 8 000 écoles primaires et collèges, sans oublier quelques lycées. L'opération a permis de toucher plus de 500 000 élèves alors que les véhicules Mercedes-Benz ont parcouru depuis le lancement du projet plus d'un million de kilomètres sur les routes françaises.

Les Mercedes-Benz Viano mis à la disposition des jeunes lectrices et lecteurs travaillant dans des Maisons Franco-Allemandes et des Instituts Goethe de l'hexagone facilitent leur déplacement dans le cadre de leur mission : promouvoir, améliorer et approfondir l'enseignement de la langue allemande et la connaissance de l'Allemagne.

Pour Till Conrad, président de Mercedes-Benz France, « Les bonnes relations entre la France et l'Allemagne, tant sur les plans humain, politique et économique, nous tiennent particulièrement à cœur. Et pour une bonne entente mutuelle, rien n'est aussi important que comprendre la langue de son interlocuteur. En tant que filiale d'un groupe de dimension mondiale comme Daimler AG, nous voulons continuer à susciter l'intérêt pour l'Allemagne, à promouvoir sa langue et sa culture auprès des élèves français. Cette action très concrète au quoditien permet de promouvoir la construction de l'Europe en encourageant les rencontres et le dialogue entre les hommes ».

Des résultats probants

L'opération DeutschMobil a démarré en décembre 2000, initiée par la Fédération des Maisons Franco-Allemandes avec le soutien de la Fondation Robert Bosch et de Daimler AG. Elle entend répondre au recul du nombre d'élèves choisissant l'allemand comme Langue Vivante 1 (LV1) ou Langue Vivante 2 (LV2) au cours de leur scolarité. Pour promouvoir la langue de Goethe, l'idée est simple et novatrice : au volant de Viano, de jeunes lectrices et lecteurs visitent des établissements scolaires. Ils y apportent des jeux, des livres, des vidéos ou du matériel d'information. De manière ludique, authentique et vivante, ils s'emploient à faire vivre la langue et à mieux faire connaître leur pays d'origine. Selon l'âge des enfants, ils proposent ainsi une animation d'une heure au cours de laquelle on joue, on répond à des quizz, on traduit les paroles des chansons de Tokio Hotel, le célèbre groupe de rock allemand toujours très populaire auprès des jeunes. Et le concept a du succès : après le passage de DeutschMobil, les écoles visitées enregistrent en moyenne 25 % de hausse des inscriptions en allemand LV1 et même 50% en LV2.

Les lecteurs et lectrices peuvent également intervenir en dehors du milieu scolaire en participant à diverses manifestations culturelles autour de la coopération franco-allemande. C'est ainsi que les DeutschMobil sont régulièrement présents à la Foire internationale du Livre de Francfort et à celle de Leipzig.

Daimler AG aux côtés de Deuschmobil depuis le début

Aux côtés de la Fondation Robert Bosch, Daimler AG soutient ce projet depuis sa création en fournissant les véhicules DeutschMobil. « C'est un projet culturel qui m'intéresse. On va le faire », lançait en 2000 Dieter Zetsche, à l'époque directeur de la division Utilitaires Légers de Mercedes-Benz, aujourd'hui président de Daimler AG. La flotte Deutschmobil comptait alors quatre monospaces, rejoints par deux autres en janvier 2003, à l'occasion du 40ème anniversaire du traité de l'Elysée. Le projet associatif devint alors un projet d'Etat, reconnu par les hautes autorités de chacun des deux pays et toujours placé sous le haut patronage du ministre de l'Education Nationale et du plénipotentiaire allemand pour les affaires culturelles avec la France. En 2004, un septième véhicule DeutschMobil s'implante à Metz puis Nancy pour sillonner les routes de Lorraine. Au fil des ans, le réseau DeutschMobil tisse sa toile dans les régions françaises : Midi-Pyrénées (8ème véhicule), Aquitaine (9ème véhicule) et enfin Rhône-Alpes pour la 10ème unité.

Le projet DeutschMobil et son équivalent FranceMobil en Allemagne (créé en septembre 2002) se sont vus décerner en janvier 2004, à Berlin, le prix De Gaulle-Adenauer.