Montigny-le-Bretonneux (78),
28
Novembre
2018
|
16:41
Asia/Baku

Des monospaces Classe V au service des Bordelais avec KE’OP : solution de mobilité dynamique, partagée et à la demande

Résumé

Bordeaux est la première métropole française à adopter KE’OP, un système de mobilité partagée alternatif utilisant la technologie de pointe développée par la start-up new-yorkaise Via. L’opérateur de transports publics Keolis a lancé le service KE’OP le 7 novembre pour une phase pilote de 18 mois.

Mercedes-Benz Vans, la division utilitaires de Daimler AG, exploite tous les potentiels pour passer du statut de constructeur de véhicules utilitaires à celui de fournisseur de solutions de transport et de mobilité globales.

Via, start-up américaine partenaire du projet, a développé l’application KE’OP. Grâce au puissant algorithme de groupage de courses et d’optimisation d’itinéraires en temps réel de Via, l’application KE’OP garantit un trajet partagé efficace et économique avec prise en charge rapide par un chauffeur professionnel à quelques pas de l’endroit indiqué par le passager.

La ville de Bordeaux est la première métropole française à adopter le système de mobilité alternatif rendu possible grâce à la technologie Via. L’expérience glanée par Keolis aux Etats-Unis et en Australie avec Via apporte une expertise appréciable au nouveau service KE’OP lancé par Keolis qui gère déjà la régie Transports Bordeaux Métropole (TBM).

La référence du transport de personnalités pour 5 € la course !

Dix Classe V 220d sont mobilisées pour la phase test de 18 mois qui a débuté le 7 novembre. Sept véhicules sont mobilisés au lancement avant une montée en cadence à dix véhicules l’an prochain. Bien connue des opérateurs de navettes d’aéroports ou - par exemple – des grands hôtels, la Mercedes-Benz Classe V est le véhicule idéal pour ce service de navettes partagées et « on demand ». Comme l’indique Harry Salamon, Directeur Général Mercedes-Benz Vans, « ces grands monospaces premium offrent huit places dans des fauteuils en cuir individuels et sont équipés de portes arrière coulissant électriquement. » Et d’ajouter que Mercedes-Benz France « ambitionne d’aller plus loin en intégrant sur le même principe l’offre de transport de Keolis dans d’autres grandes métropoles hexagonales avec la vision d’incorporer des vans électriques à l’avenir. »

Une nouvelle façon de se déplacer : pratique, économique et confortable

Le service KE’OP mis en place à Bordeaux permettra de transporter un nombre conséquent de passagers avec beaucoup moins de véhicules et donc de réduire le trafic et les émissions locales grâce aussi aux moteurs très efficients équipant les monospaces Mercedes-Benz Classe V. KE’OP permet aux habitants, étudiants et salariés de la zone couverte par le service de réserver leur course de manière très fluide grâce à l’application dédiée reprenant la technologie Via. 100% digital, ce nouveau service est disponible au prix unique de 5 euros quelles que soient la durée et la distance de la course à l’intérieur de la zone.

La zone couverte par le service KE’OP s’étend sur une cinquantaine de kilomètres carrés et dessert une partie des communes de Mérignac, Le Pessac et Le Haillan, comprenant notamment le campus de Talence-Pessac, l’aéroport de Bordeaux-Mérignac et quelques hôpitaux, soit près de 100 000 habitants. KE’OP facilite ainsi l’interconnexion au réseau de tramway et de bus de la métropole bordelaise.

ViaVan, la joint-venture créée par Mercedes-Benz Vans et Via

Après New-York, Chicago et Washington DC, la technologie Via est en cours de déploiement en Europe grâce à ViaVan, la joint-venture entre Mercedes-Benz Vans et Via. Depuis 2018, ViaVan opère directement à Amsterdam, Londres, Berlin et Milton Keynes. L’objectif est d’adapter en Europe le concept de navettes dynamiques et « on demand » comme mode complémentaire des offres de mobilité existantes.

Pour Clara Fain, Directrice Financière de Via, « La technologie Via intègre de façon optimale des réseaux de navettes dynamiques aux infrastructures de transport public du monde entier, de Singapour à New York, réinventant ainsi la mobilité partagée avec une solution pratique, économique et écologique à la demande. De plus en plus de villes cherchent des solutions innovantes pour compléter et améliorer les offres existantes de transport public. Nous sommes ravis de joindre nos efforts à ceux de Keolis et de Mercedes-Benz Vans pour lancer ce service révolutionnaire dans l’ouest bordelais.»

Keolis lance son nouveau service de mobilité partagée à la demande et en temps réel, KE’OP, dans la région bordelaise

Ce nouveau mode de transport partagé, à la demande et dynamique a été lancé pour la première fois en France le 7 novembre, dans trois communes de la métropole bordelaise. Baptisé KE’OP, ce nouveau service de mobilité dessert le bassin résidentiel et d’activité de l’ouest bordelais, soit une zone d’environ 50 km² incluant notamment le campus universitaire, l’aéroport et plusieurs hôpitaux. Il permet également des connexions au réseau de transport en commun de la métropole, notamment avec les lignes de tram A et B. Grâce à une application dédiée, KE’OP permet aux voyageurs de réserver leur trajet à l’avance et jusqu’en dernière minute, du lundi au samedi de 6h à 21h, pour un prix fixe de 5 euros, de partager leur trajet et de monter et descendre à proximité des adresses qu’ils ont indiquées. Pour développer ce nouveau service, Keolis s’est appuyé sur son expertise en matière de transport à la demande en temps réel et sur son partenariat avec la start-up Via. Le groupe Keolis a déjà mis en service avec succès des solutions similaires en Australie et, plus récemment, aux Etats-Unis. Avec cette expérimentation qu’il finance en totalité, Keolis souhaite démontrer la pertinence de ce nouveau mode de déplacement pour enrichir les réseaux de transport publics existants dans les zones moyennement denses : une offre apportant une meilleure couverture du territoire à moindre coût, plus de souplesse et de proximité pour les voyageurs, favorisant l’usage des transports en commun par une multimodalité efficace et pratique et réduisant la congestion urbaine grâce au partage.

Pour Laurent Kocher, Directeur Exécutif Nouvelles Mobilités de Keolis, « cette nouvelle offre de mobilité partagée, à la demande et dynamique, constitue véritablement un nouveau mode de transport, qui doit nous permettre de mieux répondre aux besoins des Autorités Organisatrices de Mobilité dans les zones dont la densité ne justifie pas la mise en place de lignes structurantes du réseau de transport. »