18
Mars
2003
|
01:00
Asia/Baku

DaimlerChrysler reprend 43% des parts de Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation (MFTBC)

  • Une étape décisive dans l'application de la stratégie mondiale des véhicules industriels

  • Un accès direct à l'Asie, un des marchés de véhicules industriels affichant la croissance la plus rapide

  • Des capacités de synergie élevées grâce à un développement commun et à un échange de composants et d'agrégats

Comme prévu, DaimlerChrysler AG a acquis, en participation directe, 43 % de la division Véhicules industriels de Mitsubishi Motors Corporation créée en janvier 2003 et baptisée Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation (MFTBC). Mitsubishi Motors Corporation détient désormais 42 % des parts et les autres sociétés Mitsubishi, les 15 % restants. Takashi Usami, ancien directeur de la division Véhicules industriels de Mitsubishi Motors Corporation, a été nommé président du directoire de la nouvelle entreprise et Wilfried Porth en est le PDG.

La participation de DaimlerChrysler au capital de MFTBC s'élève à environ 710millions d'euros, soit quelque 50 millions d'euros de moins que l'investissement de 760 millions d'euros prévu initialement. Ceci est dû aux fluctuations du cours du change.

Eckhard Cordes, membre du directoire de DaimlerChrysler et responsable de la division Véhicules Industriels explique: "L'acquisition des parts de Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation représente un grand pas pour notre implantation en Asie et ceci nous aidera beaucoup à assurer, à long terme, notre position de leader sur le marché mondial."

L'Asie: un marché en expansion!

L'Asie est le marché dont la croissance est la plus rapide au monde pour les véhicules industriels. A l'heure actuelle, environ 50 % de tous les véhicules sont vendus sur ce continent. Grâce à ces titres de participation, DaimlerChrysler intervient directement au niveau du potentiel de croissance de ces marchés.

Selon Eckhard Cordes: "Grâce à cette expansion en Asie, nous pourrons encore mieux pratiquer notre stratégie de "turning scale into profit" qui consiste à réduire les coûts grâce à une production unitaire élevée". Il poursuit: "Nous analyserons sérieusement les avantages qui résulterons de notre production et de notre présence dans le monde entier en insistant autant que possible sur certains points:

  • travailler en étroite collaboration dans le domaine du développement,

  • utiliser des composants et des agrégats communs

  • et les mêmes pièces partout dans le monde."

Mitsubishi Fuso Truck and Bus Corporation (MFTBC)

Grâce à la participation de DaimlerChrysler, MFTBC peut renforcer son positionnement de leader au Japon et sur les marchés asiatiques d'exportation. En outre, MFTBC pourra réduire ses coûts de façon remarquable et profiter directement de la force innovatrice de DaimlerChrysler et de sa suprématie en matière de technologie.

M. Cordes explique: "Nous avons analysé les excellentes perspectives économiques et technologiques de MFTBC. C'est pourquoi nous avons acquis des titres de participation directe dans cette nouvelle société. MFTBC est, avec un pourcentage de 30 %, leader du marché japonais et jouit d'un positionnement de choix sur les marchés clés d'Asie du Sud-Est. Cette étape accélère et facilite l'exploitation des capacités considérables de synergie."

Prochaine étape: "Daimler Hyundai Truck Corporation" (DHTC)

DaimlerChrysler atteindra dans quelques semaines un autre but à travers la création de "Daimler Hyundai Truck Corporation" (DHTC), division Véhicules industriels de Hyundai Motor Company, dont DaimlerChrysler détient 50 %, soit une participation de 400 millions d'euros environ. La joint-venture déjà existante fera partie de la nouvelle société qui produira des camions, des bus et des agrégats.

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations et informations prévisionnelles sur des évolutions futures reposant d'une part sur les convictions de la direction de DaimlerChrysler AG et d'autre part sur les hypothèses et informations dont celle-ci dispose actuellement. C'est dans ce sens que les mots: "espérer", "estimer", "supposer", "envisager", "planifier", "devraient" et "projeter" ou des expressions similaires utilisées dans ces documents soulignent le caractère prévisionnel des déclarations qui sont exposées à certains facteurs imprévisibles. Les résultats réels du groupe DaimlerChrysler peuvent donc s'éloigner singulièrement des prévisions en raison de plusieurs facteurs qui influent sur de telles perspectives. Il s'agit par exemple de changements dans la situation économique mondiale et surtout d'une possible récession économique en Europe ou aux Etats-Unis et au Canada; de fluctuations des cours du change et des taux d'intérêts; de lancements sur le marché de produits concurrentiels; du mauvais accueil de nouveaux produits ou services auprès de nos clients, sans oublier la pression croissante de la concurrence à travers les réductions de prix par exemple; de changements concernant la date et les résultats prévus pour la restructuration de Chrysler et de Freightliner, surtout en ce qui concerne la croissance prévue des bénéfices et des capacités de production ainsi que la baisse des coûts; de l'application réussie du plan de restructuration par Mitsubishi Motors; et d'une baisse des prix de revente des voitures d'occasion.

Au cas où un de ces facteurs imprévisibles ou d'autres impondérables entraient en jeu, ou que les hypothèses soutenant nos prévisions se révélaient fausses, nos résultats pourraient différer considérablement par rapport à nos prévisions. DaimlerChrysler AG n'a pas l'intention de réactualiser constamment de telles déclarations et informations prévisionnelles et ne prend aucun engagement dans ce sens. Nos prévisions et informations se basent sur les circonstances au moment de la publication. Ces deux opérations sont soumises à l'approbation de l'organisme chargé du respect de la loi sur les cartels et aux négociations portants sur les entente et les conditions conclues.