19
Décembre
2018
|
14:19
Asia/Baku

Daimler Trucks se félicite de la procédure VECTO

Résumé
  • Information sur la consommation de carburant et les émissions de CO2 de tous les camions neufs construits à partir du 1er Janvier 2019

  • Calcul réalisé avec l’outil de simulation VECTO - procédure uniforme pour la base de données

  • Les clients ont désormais un outil de comparaison fiable entre les constructeurs

  • Daimler Trucks livre ses camions avec le certificat VECTO depuis Novembre dernier

  • Obligatoire pour de nombreux types de camions dans l’Union Européenne – bus et cars suivront

  • Inclure les technologies de réduction de consommation dans VECTO est souhaitable

  • Stefan Buchner, Head of Mercedes-Benz Trucks : “Nous considérons que VECTO est une condition préalable essentielle à un système de transport encore plus durable et à une meilleure transparence du marché. Les clients et l’environnement en bénéficieront également à long terme.”

Stuttgart – La nouvelle année sera l’aube d’une nouvelle ère pour les constructeurs et l’industrie européenne du véhicule industriel en général. A partir du 1er janvier 2019, les constructeurs livreront à leurs clients européens chaque nouveau camion accompagné d’un certificat mentionnant sa consommation de carburant et ses émissions de dioxyde de carbone. Dans la pratique, Daimler Trucks communiquera ces données au cours de la procédure d’achat. Les acheteurs de camions ont toujours eu un intérêt particulier pour les faibles consommations de leurs véhicules, en raison de leur impact positif sur leur coût total de détention (TCO). Cela va de pair avec une réduction des émissions de CO2. Les chiffres sont calculés individuellement pour chaque camion grâce à l’outil de simulation numérique VECTO (Vehicle Energy Consumption Calculation Tool). La Commission Européenne a développé ce logiciel, avec des procédures de tests et des mesures uniformes, en coopération avec les constructeurs, des scientifiques et des experts. Les clients pourront, pour la première fois, comparer de manière objective les consommations de carburant et les émissions de CO2 de tous les constructeurs européens.

Daimler Trucks a réalisé les premières certifications bien avant l’échéance et livre ses camions avec ce document depuis le mois de Novembre dernier. Depuis cette date, le plus grand constructeur de camions de la planète a livré 1 000 exemplaires de Mercedes-Benz Actros accompagnés de ce certificat.

Stefan Buchner, Head of Mercedes-Benz Trucks: “Nous accueillons avec plaisir cette nouvelle réglementation sur la consommation de carburant et les émissions de CO2 concernant les camions lourds. Nous considérons que VECTO est une condition préalable essentielle à un système de transport encore plus durable et à une meilleure transparence du marché. Nous partageons l’objectif de l’Union Européenne de créer une certaine transparence sur une consommation de carburant toujours en baisse et des émissions de CO2 toujours plus faibles. Les clients et l’environnement en bénéficieront également à long terme.”

“Nous nous sommes toujours engagés à réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2. Selon Dekra, nous avons déjà réduit la consommation en carburant de nos véhicules lourds, tout comme leurs émissions de CO2 de 22 % en seulement 20 ans, entre 1996 et 2016 – malgré des normes d’émissions toujours plus strictes. La consommation de carburant de notre dernier Merrcedes-Benz Actros, que nous avons présenté en Septembre dernier, est, une fois de plus, inférieure à celle de son prédécesseur, réalisant des économies allant de 3 % sur autoroute à 5 % sur les nationales. Malgré l’optimisation de la technologie des moteurs à gazole, qui se poursuit inlassablement, nous atteignons ses limites physiques et techniques malgré de récents et continuels gains. La proposition actuelle de réduire les émissions de CO2 des camions, formulée par l’Union Européenne et fixant des priorités erronées, nous parait aller bien au-delà de ce qui est réalisable techniquement et économiquement” précise Mr. Buchner.

VECTO est un des éléments des objectifs de réduction de CO2 de l’Union Européenne

A partir de l’année de base 2019, les données VECTO serviront de données de référence pour les objectifs de réduction de CO2 de l’Union Européenne. Cette base et ces objectifs n’ont pas encore été fixés. En mai 2018, la Commission Européenne a proposé une réduction des émissions de CO2 de 15 % en 2025 et de 30 % en 2030 (sur la base des chiffres de 2019). Cela représente un triplement, voire un quadruplement, de la réduction actuelle des émissions de CO2 et de la consommation de carburant chaque année. En Novembre, le Parlement Européen a voté un projet proposé par la Commission de l’Environnement d’une réduction des émissions de CO2 de 20 % en 2025 et d’au moins 35 % en 2030. Selon Daimler Trucks, une réduction des émissions de CO2 d’environ 1,5 % par an sur les 10 prochaines années serait ambitieuse mais réaliste. Daimler attend maintenant la décision des Etats membres et donc la réunion du Conseil de la Commissions Européenne (Conseil des Ministres) du 20 Décembre 2018, prochaine étape du processus législatif.

La plupart des camions produits en 2019 sont affectés par VECTO – bus et cars suivront

A partir du 1er Janvier 2019, les dispositions légales relatives à VECTO, basées sur le règlement 2017/2400 de la Commissions Européenne, aura déjà une incidence sur une proportion importante des camions fabriqués dans l’Union Européenne : tracteurs 2 et trois essieux tout comme porteurs pour la longue distance et la distribution lourde, soit les camions des classes 4, 5, 9 et 10 (camions de plus de16 tonnes). Début 2020, le règlement européen englobera aussi les camions de distribution légère de plus de 7,5 tonnes. Selon les experts, VECTO sera ensuite étendu aux véhicules de 5 à 7,5 tonnes, bus et cars étant pris en compte dans la foulée.

Vaste acquisition de données pour les calculs VECTO

Dans un premier temps, les constructeurs ont enregistré sur le simulateur VECTO les données concernant la consommation de carburant de leurs camions, en suivant des instructions strictes et avec le soutien d’organisation de tests externes. Ainsi, le coefficient de traînée (la résistance au vent) des différentes variantes de cabines de chaque modèle de camion a été mesuré. Pour VECTO, il faut aussi prendre en compte les différentes consommations de carburant et les émissions de CO2 de chaque motorisation, de chaque boite de vitesse et de chaque variante d’essieux disponibles au catalogue. Ces données, vérifiées par les organismes de tests indépendants, sont ensuite introduites dans le logiciel VECTO. Celui-ci calcule alors consommation de carburant et émissions de CO2 pour chaque type de configuration de camions proposé aux clients, en, tenant compte des profils de route utilisés.

Les chiffres VECTO sont calculés sur des situations standards

Les chiffres VECTO sont calculés sur la base d’un transport type sur une route et une carrosserie du même tonneau (caisse). Tous les types de transport, d’opérations et de chargement ne sont pas pris en compte par le logiciel. Les véhicules ont parfois des consommations et des émissions différentes dans certaines opérations de transport (trafic longue-distance, BTP, livraisons urbaines, etc). VECTO ne prend pas en compte certains types de camions, comme les bennes, les bennes à ordures, qui consomment souvent des montants de carburant bien différents des camions à caisse classique.

De nombreux systèmes de réduction de consommation ne sont pas pris en compte par VECTO

La version actuelle du logiciel VECTO ne prend pas en compte certains systèmes permettant une réduction de la consommation de carburant et des émissions CO2 utilisés par nombre de clients. Ceci inclut par exemple les régulateurs de vitesse prédictifs, les améliorations apportées aux remorques et/ou aux carrosseries, les systèmes start/stop ou de planification efficace d’itinéraires. Autre facteur, le choix de prendre en compte uniquement les remorques standard. Daimler veille donc à ce que tous ces systèmes permettant de réduire les consommations et donc les émissions de CO2 soient pris en compte par VECTO. En raison de ces quelques faiblesses, Daimler estime que les conseils apportés par les professionnels au moment de l’achat restent indispensables.