25
Juillet
2008
|
02:00
Asia/Baku

Daimler Trucks envisage de prendre une participation dans le russe Kamaz

  • Daimler en négociations exclusives avec Troika Dialog pour acquérir 42 % des actions de Kamaz

  • La Russie est déjà le plus grand marché de camions en Europe

Dans sa stratégie de développement dans les marchés de croissance (Brésil, Russie, Inde et Chine), Daimler Trucks examine actuellement les diverses possibilités de pénétrer le marché russe, à fort potentiel de volume. Outre l'idée de construire une nouvelle usine d'assemblage local de camions Daimler Trucks, la division considère la possibilité d'acquérir une part du fabricant de camion russe Kamaz qui permettrait aux deux entreprises de combiner leur expertise en matière de développement, de production et de vente. Daimler apporterait son savoir-faire technologique en tant que leader mondial du secteur, tandis que Kamaz détient les équipements de production et les structures de vente adéquates, ainsi qu'un bon réseau de réparateurs en Russie.

Au second trimestre de 2008, Daimler avait entamé des négociations avec la société de placement Troika Dialog, qui souhaitait vendre 42 % des actions de Kamaz. C'est lors d'un appel d'offres impliquant divers industriels que Daimler a été choisi comme partenaire exclusif des négociations. Peu après, Daimler s'est empressé d'évaluer tous les facteurs pertinents en vue d'une éventuelle participation de l'entreprise.

La décision finale de Daimler trucks relative à sa stratégie pour la Russie est attendue pour la fin de l'année.

Grâce à son potentiel de croissance dynamique, le marché des camions en Russie est généralement considéré comme l'un des plus grands marchés de ventes de véhicules industriels à l'avenir. La Russie est déjà le plus grand marché de camions d'Europe, avec un total de ventes enregistrées en 2007 de plus de 154 000 camions de plus de 6 tonnes PTC. Il est attendu que les ventes de nouveaux camions en Russie vont augmenter d'environ 20 % sur les deux prochaines années. Ce développement repose en particulier sur la demande en poids lourds de gros tonnage.

Kamaz est actuellement le leader en matière de vente de camions en Russie. L'an dernier, l'entreprise a vendu plus de 53 000 véhicules, pour un chiffre d'affaires de 3,8 milliards de dollars et une part de marché de 30 %. À l'heure actuelle, elle exporte déjà 25 % de sa production – principalement au Kazakhstan, en Ukraine et en Asie.

Daimler Trucks a vendu 1 300 nouveaux véhicules en Russie l'an dernier, ce qui constitue une augmentation de 58 % par rapport à 2006. Avec une part de marché de 25 %, les marques Mercedes-Benz, Fuso et Freightliner appartenant au groupe Daimler Trucks, sont leaders sur le segment des camions d'occasion importés. Afin d'assurer la continuité de ce développement exceptionnel, la division entreprend actuellement une expansion massive de ses ventes et de son réseau de service en Russie, où le nombre de réparateurs agréés Mercedes-Benz va passer de 30 actuellement à 48 en 2010.


Pour plus d'informations sur Daimler, rendez-vous sur le site : www.media.daimler.com

Ce document contient des déclarations prospectives qui reflètent notre point de vue actuel des événements à venir. Les mots « anticiper », « supposer », « croire », « estimer », « s'attendre », « avoir l'intention », « peut », « planifier », « projeter », « devrait » et autres expressions similaires servent à identifier les déclarations prospectives. Ces déclarations sont sujettes à de nombreux risques et incertitudes, notamment une phase de récession ou de faible croissance économique dans des régions économiques importantes, en particulier en Europe et en Amérique du Nord où les effets de la crise du crédit pourraient résulter en une demande plus faible de nos produits principalement aux États-Unis mais également sur le marché européen. D'autres risques et incertitudes incluent : les changements de taux de change et de taux d'intérêt des monnaies ; l'introduction sur le marché de produits concurrents et le manque éventuel d'acceptation de nos produits et services ; l'augmentation du prix du carburant, des matières premières et des métaux précieux ; l'interruption de la production causée par la pénurie de matériaux ; des grèves du personnel ou l'insolvabilité du fournisseur ; une baisse du prix de revente des véhicules d'occasion ; la situation économique de Daimler Trucks qui pourra être affectée si le marché des véhicules utilitaires aux États-Unis et au Japon subissent une demande plus faible pour une période plus longue que prévue. Ces déclarations prévisionnelles peuvent également être menacées par : la mise en place effective de programmes de réduction des coûts et d'optimisation de l'efficacité ; la situation économique de Chrysler, dans lequel nous avons investi, notamment sa capacité à mener à bien ses plans de restructuration ; la situation économique d'EADS, dans lequel nous avons investi, notamment les effets sur le plan financier des retards et des volumes de livraisons d'avions potentiellement plus faibles ; des modifications dans la législation, les réglementations, ou les politiques des gouvernements, en particulier celles concernant les émissions des véhicules, l'économie du carburant et la sécurité ; la résolution d'enquêtes gouvernementales en instance et le résultat d'actions judiciaires futures en instance ou menacées et d'autres risques et incertitudes, dont certains sont décrits dans la rubrique « Rapport des risques » du rapport annuel de Daimler le plus récent ainsi que dans les rubriques « Facteurs de risques » et « Voie de droit » du rapport annuel de Daimler le plus récent figurant sur le formulaire 20-F déposé à la Securities and Exchange Commission (Commission des titres financiers et des bourses). Si l'un quelconque de ces risques ou incertitudes se réalise, ou si les hypothèses sous-jacentes à nos déclarations prospectives se révèlent incorrectes, il s'ensuit que nos véritables résultats pourront être matériellement différents de ceux que nous avons exprimés ou sous-entendus dans ces déclarations. Nous n'avons pas l'intention et déclinons toute obligation de mettre à jour ces déclarations prévisionnelles. Toute déclaration prévisionnelle n'est valable qu'à la date à laquelle elle a été prononcée.

 

À propos de Daimler

Daimler AG, Stuttgart, avec ses filiales Mercedes-Benz Cars, Daimler Trucks, Daimler Financial Services, Mercedes-Benz Vans et Daimler Buses, est l'un des principaux constructeurs internationaux de voitures particulières et le plus grand fabricant de véhicules utilitaires au monde. La division Daimler Financial Services offre une large gamme de services, notamment le financement de véhicule, la location, l'assurance et la gestion du parc automobile. Daimler vend ses produits dans presque tous les pays du monde et dispose d'équipements de production sur cinq continents. Les fondateurs de l'entreprise, Gottlieb Daimler et Carl Benz, ont continué de faire l'histoire de l'automobile à la suite de l'invention de l'automobile en 1886. En tant que précurseurs dans l'industrie, Daimler et ses employés acceptent volontiers l'obligation d'agir de manière responsable vis-à-vis de la société et de l'environnement et de façonner l'avenir d'une mobilité sûre et durable grâce à des technologies innovantes et des produits de grande qualité. Le portefeuille actuel de Daimler inclut les marques automobiles les plus prestigieuses du monde :
Mercedes-Benz, mais aussi Smart, AMG, Maybach, Freightliner, Sterling, Western Star, Mitsubishi Fuso, Setra, Orion et Thomas Built Buses. La société est cotée en bourse à Francfort, New York et Stuttgart (code de bourse : DAI). En 2007, le groupe a vendu 2,1 millions de véhicules et employé une main-d'œuvre composée de plus de 270 000 personnes, les recettes se sont élevées à 99,4 milliards d'euros et le résultat avant intérêts et impôts à 8,7 milliards d'euros. Daimler est un groupe automobile dévoué à l'excellence visant à atteindre une croissance durable et une rentabilité de leader de l'indu