10
Juin
2010
|
02:00
Asia/Baku

Daimler AG fête les dix ans de DeutschMobil et remet les clefs de dix nouveaux Viano.

  • Daimler AG et Mercedes-Benz France soutiennent depuis 2000 l'initiative de la Fédération des Maisons Franco-Allemandes.

  • DeutschMobil est un succès : le choix de l'allemand comme Langue Vivante 1 et 2 augmente respectivement de 25 et 50%.

Daimler AG et Mercedes-Benz France sont particulièrement fiers et heureux de célébrer aujourd'hui le dixième anniversaire du programme DeutschMobil et de lui remettre les clefs de ses nouveaux Viano Mercedes-Benz. La cérémonie officielle s'est déroulée le 10 juin 2010, sur l'Esplanade des Invalides à Paris, en présence de S.E. Reinhard Schäfers, ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne, de Madame Cornelia Pieper, Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères de la République Fédérale d'Allemagne, de Monsieur Raphaël Müller, du Ministère de l'Education Nationale de la République Française, de Monsieur Reinhard Lyhs, président de Mercedes-Benz France, du Dr. Peter Theiner, directeur du département Relations Internationales Europe de l'Ouest, Amérique, Turquie, Japon, Inde de la Fondation Robert Bosch, de Monsieur Kurt Brenner, directeur-fondateur de DeutschMobil et de Monsieur Till Meyer, président de la Fédération des Maisons Franco-Allemandes.

Depuis janvier 2001, au fil des années scolaires, la petite flotte de Mercedes-Benz Viano a visité plus de 7 500 écoles primaires, collèges et de plus en plus souvent des lycées, touché plus de 460 000 élèves, parcouru près d'un million de kilomètres. Ces grands monospaces sont mis à la disposition de jeunes lectrices et lecteurs travaillant dans des Maisons Franco-Allemandes et des Instituts Goethe pour faciliter leur déplacement dans le cadre de leur mission : promouvoir, améliorer et approfondir l'enseignement de la langue allemande et la connaissance de l'Allemagne.

Pour Reinhard Lyhs, président de Mercedes-Benz France, « une entreprise ne peut ignorer la dimension sociale et éthique de ses activités et de sa réussite économique. Les bonnes relations entre la France et l'Allemagne, tant sur les plans humain, politique et économique, nous tiennent particulièrement à cœur. Et pour une bonne entente mutuelle, rien n'est aussi important que comprendre la langue de son interlocuteur. En tant que filiale d'un groupe de dimension mondiale, nous voulons continuer à susciter l'intérêt pour l'Allemagne, à promouvoir sa langue et sa culture auprès des élèves français ».

L'opération DeutschMobil a démarré en décembre 2000, initiée par la Fédération des Maisons Franco-Allemandes avec le soutien de la Fondation[T1]Robert Bosch et de Daimler AG. Elle entend répondre au recul du nombre d'élèves choisissant l'allemand comme Langue Vivante 1 (LV1) ou Langue Vivante 2 (LV2). Pour promouvoir la langue de Goethe, l'idée est simple et novatrice : au volant de Viano, de jeunes lectrices et lecteurs visitent des établissements scolaires. Ils y apportent des jeux, des livres, des vidéos ou du matériel d'information. De manière ludique, authentique et vivante, ils s'emploient à faire vivre la langue et à mieux faire connaître leur pays d'origine. Selon l'âge des enfants, ils proposent ainsi une animation d'une heure au cours de laquelle on joue, on répond à des quizz, on traduit les paroles des chansons de Tokio Hotel[T2], le célèbre groupe de rock allemand très populaire auprès des jeunes. Et le concept a du succès : après le passage de DeutschMobil, les écoles visitées enregistrent en moyenne 25 % d'élèves en plus qui choisissent l'allemand en LV1 et 50% en plus qui optent pour l'allemand en LV2.

Les lecteurs et lectrices peuvent également intervenir en dehors du milieu scolaire en participant à diverses manifestations culturelles autour de la coopération franco-allemande. C'est ainsi que les DeutschMobil sont régulièrement présents à la Foire internationale du Livre de Francfort et à celle de Leipzig.

Aux côtés de la Fondation Robert Bosch, Daimler AG soutient ce projet depuis sa création en fournissant les véhicules DeutschMobil. « C'est un projet culturel qui m'intéresse. On va faire cela », lançait en 2000 Dieter Zetsche, à l'époque directeur de la division Utilitaires Légers de Mercedes-Benz, aujourd'hui président de Daimler AG. Ils étaient quatre au début et, en janvier 2003, à l'occasion du 40ème anniversaire du traité de l'Elysée, furent rejoints par deux autres modèles. Le projet associatif devient un projet d'Etat, reconnu par les hautes autorités de chacun des deux pays, toujours placé encore aujourd'hui sous le haut patronage du ministre de l'Education Nationale et du plénipotentiaire allemand pour les affaires culturelles avec la France. En 2004, un septième DeutschMobil s'implante à Metz puis Nancy pour sillonner les routes de la Lorraine. Au fil des ans, le réseau DeutschMobil tisse sa toile dans les régions françaises: Midi-Pyrénées (8ème véhicule), Aquitaine (9ème véhicule) et enfin Rhône-Alpes pour la 10ème unité. Rappelons que les véhicules utilisés dans le cadre de cette opération sont remplacés chaque année par des modèles neufs.

L'engagement de Daimler AG et de Mercedes-Benz France, renouvelé en ce dixième anniversaire de l'opération, est la marque d'un engagement quotidien pour une Europe concrète et de la volonté d'une efficacité pratique pour encourager les rencontres et le dialogue entre les hommes.

Le projet DeutschMobil et son équivalent FranceMobil en Allemagne (créé en septembre 2002) se sont vus décerner en janvier 2004, à Berlin, le prix De Gaulle-Adenauer.

 

Plus d'informations sur Mercedes-Benz disponibles sur Internet à l'adresse suivante :

www.media.mercedes-benz.fr

et

www.media.daimler.com