31
Janvier
2011
|
01:00
Asia/Baku

Coup d'envoi du F-CELL World Drive

A l'occasion de la cérémonie accompagnant le 125e anniversaire de l'invention de l'automobile ce 29 janvier à Stuttgart, la Chancelière, Angela Merkel, et le Président du Directoire de Daimler AG, Dieter Zetsche, ont donné le coup d'envoi symbolique du « Mercedes-Benz F-CELL World Drive ». Trois Mercedes-Benz Classe B dotées d'une pile à combustible « zéro émission » en local quitteront Stuttgart le 30 janvier pour un tour du monde de 125 jours. Les trois Classe B F-CELL traverseront quatre continents et 14 pays, avant de rejoindre leur point d'arrivée à Stuttgart. Avec le F-CELL World Drive, Mercedes-Benz démontre la maturité technologique et l'aptitude à l'utilisation quotidienne de ses véhicules. Parallèlement, l'entreprise insiste ainsi auprès du monde politique sur la nécessité de mettre en place une infrastructure globale de stations-service pour véhicules à pile à combustible.

C'est le 29 janvier 1886 que Carl Benz dépose le brevet de son véhicule à propulsion au gaz sous le numéro 37435, posant ainsi le premier jalon d'une toute nouvelle forme de mobilité. 125 ans plus tard jour pour jour, ce 29 janvier 2011, Daimler AG a saisi l'occasion non seulement de remonter dans le temps et de mettre en lumière les étapes qui ont marqué l'évolution de l'automobile, mais aussi de donner un aperçu concret de l'avenir de la mobilité. C'est pourquoi les organisateurs ont choisi cet événement pour donner le coup d'envoi symbolique du premier tour du monde à bord de véhicules à pile à combustible de série, le Mercedes-Benz F-CELL World Drive.

Les trois Classe B F-CELL qui prendront le départ le 30 janvier ont été amenées sur scène par les pilotes Mercedes-Benz Michael Schumacher, Nico Rosberg et David Coulthard, avant que Dieter Zetsche et Angela Merkel donnent ensemble le coup d'envoi symbolique de ce long périple. Les trois Mercedes-Benz Classe B F-CELL démontreront, sur un circuit de 30 000 kilomètres, qu'elles sont fiables et sûres sur de longues distances, ainsi que dans les situations routières et climatiques les plus diverses. « 125 ans après l'invention de l'automobile, la Classe B F-CELL représente pour nous une forme de réinvention de la mobilité », affirme Dieter Zetsche en soulignant l'importance que revêt cet innovant véhicule à pile à combustible. « Ce tour du monde unique en son genre à bord de véhicules à pile à combustible prêts pour la commercialisation démontre une fois de plus que l'esprit pionnier qui nous anime est encore suffisant pour au moins 125 années supplémentaires d'innovations. »

La pile à combustible : pour une mobilité sans émissions ni compromis

Les véhicules électriques à pile à combustible associent l'avantage d'une autonomie élevée à un temps de remplissage du réservoir particulièrement court. Ils contribuent donc à une mobilité sans émissions locales dans les grands centres urbains comme sur les longs trajets. Par ailleurs, outre son application dans les voitures particulières, la propulsion à pile à combustible peut être utilisée dans d'autres types de véhicules tels que les bus. Ces potentiels ont rapidement été identifiés par Mercedes-Benz, aboutissant dès 1994 à la présentation du premier véhicule à pile à combustible baptisé NECAR 1. Depuis, Mercedes-Benz a réalisé d'énormes progrès dans le développement de cette technologie et acquis une maturité technologique très élevée. Sur la Classe B F-CELL, par exemple, tous les standards de développement et de production applicables à la série ont pour la première fois été appliqués à un véhicule électrique à pile à combustible. L'ensemble des composants F-CELL satisfait aux sévères exigences de Mercedes-Benz en termes de qualité, de fiabilité et de longévité.

Outre une mobilité zéro émission en local, la Classe B F-CELL offre toutes les caractéristiques propres à la marque : sécurité, confort, puissance souveraine et fonctionnement exemplaire, le tout associé à une parfaite aptitude à l'utilisation quotidienne et à un plaisir de conduite illimité. Mercedes-Benz souhaite démontrer avec le F-CELL World Drive le haut degré de maturité atteint par la technologie de la pile à combustible et mettre en évidence le potentiel de cette dernière à l'échelle mondiale.Ce tour du monde constitue aussi un défi de taille : l'infrastructure d'approvisionnement en hydrogène. « Pour que cette forme de mobilité devienne possible à un niveau global, le développement d'un réseau adapté de stations-service d'hydrogène est indispensable. Nous devons unir nos forces pour y parvenir », déclare Thomas Weber, Membre du Directoire de Daimler AG, Responsable de la Recherche au niveau du groupe et du Développement au sein de la division Mercedes-Benz Cars. « Nous avons rempli notre mission : la Classe B F-CELL illustre avec brio la contribution que les véhicules électriques peuvent apporter dès aujourd'hui à la mobilité de demain. Elle permet une conduite sans émissions locales, tant sur des trajets courts que sur de longues distances. Et nous en ferons la démonstration au cours du F-CELL World Drive », ajoute-t-il.

4 continents, 14 pays et 30 000 kilomètres en 125 jours

Le voyage débutera le 30 janvier à Stuttgart en direction du sud via Paris, Barcelone et Madrid avant de rallier la capitale portugaise Lisbonne, où les véhicules quitteront le sol européen et poursuivront leur périple en avion, destination la côte est des Etats-Unis. De Fort Lauderdale (Floride), les Classe B F-CELL traverseront le continent nord-américain d'est en ouest, le long du Golf du Mexique, jusqu'à Los Angeles (Californie). Le périple se poursuivra ensuite vers le nord, le long de la côte ouest des Etats-Unis, jusqu'à Vancouver (Canada). Après un voyage d'environ un mois et plus de 7 500 kilomètres, les véhicules laisseront derrière eux l'Amérique du Nord pour sillonner l'est de l'Australie. Partant de Sydney, les Classe B F-CELL parcourront plus de 5 000 kilomètres le long de la côte sud du continent, en faisant escale à Melbourne et Adéla ï de, avant de rejoindre Perth. Le dernier transfert de ce tour du globe mènera le F-CELL World Drive sur le continent asiatique, à Shanghai (Chine).

Sur une distance de plus de 10 000 kilomètres, les véhicules à pile à combustible traverseront le continent eurasien jusqu'à Moscou, en passant par la capitale chinoise Pékin, ainsi que les villes du Kazakhstan Almaty et Astana. Un circuit que Mercedes-Benz connaît particulièrement bien : en 2006, 33 Mercedes-Benz Classe E ont déjà parcouru ces régions dans l'autre sens, de Paris vers Pékin, dans le cadre du rallye « E-Class Experience ». Les dernières étapes de l'itinéraire mèneront les véhicules à travers le nord de l'Europe. Partant de Saint-Pétersbourg en Russie, ils rejoindront la capitale suédoise Stockholm via la Finlande. Le F-CELL World Drive passera également à Oslo en Norvège, avant de regagner l'Allemagne par le Danemark, en faisant notamment escale à Hambourg. A l'issue d'un voyage de 125 jours, dont 70 jours de conduite, le circuit s'achèvera début juin à Stuttgart.

Plus de 20 escales

Pendant le F-CELL World Drive, Mercedes-Benz ne mise pas seulement sur la démonstration de la performance de ses véhicules, mais profite également de ce tour du monde pour attirer davantage l'attention sur le potentiel de la technologie de la pile à combustible à l'échelle mondiale. Des activités locales réparties sur plus de 20 jours seront organisées à différentes étapes de l'itinéraire, afin de permettre des échanges intensifs sur le thème de l'électromobilité. Le monde politique et des partenaires du constructeur automobile de Stuttgart seront également intégrés à ces actions.

Les participants au tour du monde rendront notamment visite au projet de mobilité car2go développé dans la ville texane d'Austin, qui a été la première ville non européenne à mettre en œuvre – avec un franc succès – ce concept de mobilité novateur. Quelques jours plus tard, à Vancouver (Canada), les participants se rendront chez Automotive Fuel Cell Cooperation, qui a notamment développé le stack de piles à combustible utilisé sur la Classe B F-CELL. Cette société fondée en 2007 compte Daimler comme actionnaire majoritaire (50,1 %). Ses autres partenaires sont Ford Motor Company (30 %) et Ballard Power Systems (19,9 %). A Vancouver, les participants au tour du monde auront également la possibilité de rencontrer l'aventurier et chercheur Mike Horn et de découvrir en direct l'expédition PANGAEA, dont Mercedes-Benz est le principal sponsor. Cette expédition lancée en octobre 2008 sillonne tous les continents, ainsi que le pôle Nord et le pôle Sud. A l'occasion de ce périple autour du monde, Mike Horn, responsable de l'expédition, organise des projets écologiques et sociaux avec des jeunes du monde entier. Par ailleurs, le F-CELL World Drive sera présent en Chine pendant plusieurs jours sur l'« Auto-Shanghai », le plus grand salon de l'automobile en Asie.

Le défi de l'infrastructure

La mise en place d'une infrastructure étendue de distribution d'hydrogène pour les véhicules électriques à pile à combustible est un facteur essentiel de la réussite commerciale de cette technologie. Jusqu'à présent, il n'existe dans le monde qu'environ 200 stations-service permettant l'approvisionnement des véhicules à pile à combustible. Le maillage encore faible du réseau d'alimentation en hydrogène constitue donc un défi logistique majeur pour le ravitaillement des véhicules du périple.

Le partenaire exclusif de Mercedes-Benz durant le F-CELL World Drive est Linde Group, dont le savoir-faire en matière d'hydrogène et la présence à l'échelle internationale permettront d'assurer le ravitaillement des véhicules tout au long de leur tour du monde. Une unité d'approvisionnement mobile développée en collaboration sur la base d'un Mercedes-Benz Sprinter accompagne la caravane et garantit ainsi la distribution d'hydrogène sur les tronçons reculés du parcours. Ce véhicule conçu tout spécialement pour l'approvisionnement des Classe B F-CELL remplit plusieurs exigences : outre une pression d'alimentation de 700 bars, il affiche des dimensions compactes permettant d'assurer son transport aérien.

En-dehors du F-CELL World Drive, Daimler et Linde travaillent également en étroite collaboration pour répondre, dans les années à venir, à une demande d'hydrogène croissante liée au nombre toujours plus important de véhicules à pile à combustible mis en circulation. Dans le cadre de l'initiative « H2-Mobility » par exemple, les deux entreprises se sont engagées depuis 2009 en faveur du développement global d'une infrastructure d'hydrogène en Allemagne, en collaboration avec d'importants fournisseurs d'énergie, des grandes entreprises de l'industrie pétrolière et d'autres partenaires.

Vers une mobilité durable

Au cours des dernières années, Daimler a clairement affirmé sa position de pionnier dans le domaine des propulsions alternatives. Sur la route de la mobilité durable, le groupe poursuit résolument un programme qui explore plusieurs voies : les trois principaux axes de développement concernent l'optimisation de véhicules dotés de moteurs thermiques ultramodernes, l'amélioration continue de l'efficience grâce à une hybridation sur mesure et adaptée aux besoins, ainsi que le déploiement de véhicules électriques zéro émission en local, alimentés par des piles à combustible ou des batteries.

A cet égard, l'entreprise mise volontairement sur plusieurs concepts d'électromobilité. Ainsi, le véhicule alimenté par batterie est développé comme solution zéro émission pour le trafic urbain, tandis que les véhicules à pile à combustible se prêtent également aux trajets interurbains grâce à une autonomie élevée et un temps de remplissage du réservoir limité. Avec la Classe B F-CELL, la Classe A E-CELL, la smart fortwo electric drive et le Vito E-CELL, l'entreprise est en mesure de présenter dès à présent quatre véhicules non polluants, aptes à la production de série.

Système modulaire E-Drive pour une efficience maximale

Afin d'obtenir une commercialisation rapide de voitures électriques de série tout en atteignant une efficience maximale en termes de coûts, Mercedes-Benz a recours au système modulaire E-Drive développé par ses soins. Ce concept intelligent permet d'utiliser une proportion importante de pièces identiques dans les véhicules électriques les plus divers – qu'ils fonctionnent avec une batterie ou une pile à combustible. L'utilisation de composants uniques pour l'ensemble du groupe permet de réduire les temps et les coûts de développement, tout en assurant une production plus restreinte.

Tous les composants essentiels des véhicules électriques se prêtent à cette modularisation, qu'il s'agisse du moteur électrique, de la boîte de vitesses, de la batterie, du concept de sécurité et du câblage haute tension ou encore des logiciels. Dans le cas des versions F-CELL, des composants spécifiques tels que les stacks ou les réservoirs d'hydrogène peuvent être mis en œuvre à l'identique dans des véhicules très divers, en faisant par exemple varier leur nombre en fonction des besoins : l'autobus à pile à combustible Mercedes-Benz roule ainsi avec deux systèmes conçus pour les voitures particulières, du type de celui qui équipe la Classe B F-CELL. En outre, le moteur électrique de la Classe B F-CELL est le même que celui de la nouvelle Classe A E-CELL.

Des batteries lithium-ion performantes

Daimler s'est associé à des partenaires pour développer de manière ciblée des batteries lithium-ion à la pointe de la modernité. C'est sur cette base que voient le jour des solutions sur mesure pour un portefeuille produits unique au monde, qui satisfait à tous les besoins de mobilité. A cet égard, Daimler s'appuie sur son propre savoir-faire, issu de longues années de recherche. A ce jour, l'entreprise a déposé plus de 750 brevets portant sur des véhicules à batterie – dont plus de 380 dans le domaine de la technologie lithium-ion. Des collaborations efficaces avec des partenaires compétents permettent de garantir le respect optimal des exigences spécifiques aux véhicules et aux applications, en termes de systèmes de batterie.

Citons par exemple la société Deutsche Accumotive GmbH & Co. KG, joint venture de Daimler AG et Evonik Industries AG, spécialisée dans l'intégration-système, le développement et la production, ainsi que la recherche et la distribution de systèmes de batterie reposant sur la technologie lithium-ion. L'incorporation de ces batteries autoproduites dans des véhicules Daimler est planifiée à partir de 2012.

 

La Mercedes-Benz Classe B F-CELL à pile à combustible

La première voiture électrique parfaitement apte à une utilisation quotidienne, dotée du dynamisme et du confort de conduite d'une version essence deux litres

Avec la Nouvelle Classe B F-CELL, Mercedes-Benz lance son premier véhicule électrique à propulsion par pile à combustible fabriqué en série. La production en petite série de cette voiture électrique écologique a déjà démarré. En 2010, les premiers des 200 véhicules prévus ont été livrés aux clients en Europe et aux Etats-Unis. L'élément central de la Classe B F-CELL est la nouvelle génération de propulsion électrique à pile à combustible, compacte, performante, sûre et parfaitement adaptée à l'utilisation quotidienne. La pile à combustible produit le courant de traction à bord sans aucune émission polluante, la seule substance dégagée durant ce processus étant de l'eau. Les principaux composants de la propulsion sont logés dans le plancher sandwich, ce qui les protège et permet de préserver l'intégralité du volume de l'habitacle et du coffre. Offrant une autonomie significative de près de 400 kilomètres et ne demandant que peu de temps pour faire un plein, la Classe B F-CELL conjugue mobilité localement propre, aptitude à parcourir de longs trajets et performances routières convaincantes. Avec une puissance de 100 kW/136 ch et un couple souverain de 290 Nm, le moteur électrique offre un plaisir de conduite et une dynamique comparables à ceux d'un moteur essence de 2,0 litres de cylindrée. La Classe B F-CELL affiche une consommation de seulement 3,3 litres de carburant (équivalence diesel) aux cent kilomètres selon le nouveau cycle mixte européen.

Sur le plan technique, la propulsion de la Classe B F-CELL repose sur une version optimisée du système de pile à combustible de la toute dernière génération. Ainsi, par rapport à la Classe A F-CELL de 2004, le système est plus compact (près de 40 % ) et il développe une puissance en hausse (+ 40 %) pour une consommation moindre (- 30 %). Les principaux composants de la propulsion sont :

· Le stack de pile à combustible, de taille particulièrement compacte

· La batterie performante lithium-ion

· Trois réservoirs sous pression accueillant l'hydrogène comprimé à 700 bars

· Le moteur d'entraînement compact et léger au niveau de l'essieu avant

Démarrage à froid possible jusqu'à - 25 degrés Celsius

Le module de piles à combustible de la Classe B F-CELL se caractérise par une très bonne capacité de démarrage à froid (jusqu'à - 25 °C). Le système dispose d'un nouveau système d'humidification à fibres creuses. Ainsi, contrairement aux premières générations de pile à combustible, l'eau ne peut plus geler dans le stack, ce qui rendait les démarrages à froid plus difficiles. Aujourd'hui, même à une température de - 15 degrés Celsius, le temps de démarrage de la Classe B F-CELL est comparable à celui d'un véhicule équipé d'un moteur diesel moderne. Une stratégie de fonctionnement spécifique garantit que le stack de la pile à combustible atteint aussi rapidement que possible sa température de fonctionnement optimale (environ 80 degrés Celsius) après le démarrage du véhicule. Grâce au système de refroidissement performant et à la gestion intelligente de la température, cette valeur idéale est maintenue constante dans toutes les conditions d'utilisation.

Autonomie de près de 400 kilomètres avec un plein

L'hydrogène, servant au fonctionnement de la pile à combustible, est stocké à une pression de 700 bars dans les trois réservoirs du véhicule. Ces réservoirs peuvent accueillir près de 4 kilogrammes de carburant gazeux.Ils sont parfaitement hermétiques, rendant impossible tout dégagement d'hydrogène dans l'environnement, même en cas d'arrêt prolongé du véhicule. Grâce au taux de compression élevé, la Classe B F-CELL possède une autonomie importante : près de 400 kilomètres par plein, soit deux fois plus que la Classe A F-CELL. Un système standardisé de remplissage des réservoirs permet de s'approvisionner en hydrogène aisément et rapidement, en moins de trois minutes.

Une consommation équivalent à 3,3 litres de diesel aux 100 kilomètres

Le moteur électrique, de type synchrone à aimant permanent, délivre une puissance maxi de 100 kW/136 ch et un couple maxi de 290 Nm, élevé comme pour tout moteur électrique mais disponible dès les premiers tours. La Classe B F-CELL affiche ainsi des possibilités particulièrement remarquables et offre des performances dynamiques élevées, parfois même nettement supérieures à celles d'une version essence deux litres. Et pourtant, ce moteur électrique « zéro émission » à pile à combustible ne consomme que l'équivalent de 3,3 litres de carburant (équivalence diesel) aux 100 kilomètres (nouveau cycle mixte européen).

Batterie compacte lithium-ion à capacité d'accumulation élevée

Le courant est emmagasiné dans une batterie lithium-ion haute tension très performante. Celle-ci, disposant d'une puissance énergétique de 1,4 kWh, est refroidie par l'intermédiaire du circuit climatique du véhicule. Mercedes-Benz a appliqué à la batterie de la Classe B F-CELL les enseignements tirés de la technologie lithium-ion développée pour la Classe S 400 HYBRID. La batterie lithium-ion présente plusieurs avantages : dimensions compactes et performances nettement supérieures à celles des anciennes batteries hybrides nickel-métal (NiMH). Par rapport à la technologie NiMH, elle offre 30 % de densité énergétique et 50 % de densité de puissance en plus. En outre, elle se distingue par un rendement de charge élevé et une longévité exemplaire.

Gestion intelligente de la transmission pour une efficience optimale

Lors du développement de la Classe B F-CELL, Mercedes-Benz a optimisé la stratégie de fonctionnement de la propulsion électrique à pile à combustible. Lors de démarrages à froid à des températures extérieures particulièrement basses, le moteur électrique est approvisionné en énergie électrique non seulement par la batterie lithium-ion, mais aussi par le système de pile à combustible se mettant en route. A des températures extérieures plus élevées, le courant de la batterie suffit, et la pile à combustible ne s'enclenche que plus tard selon les besoins de puissance. Pendant la conduite, la gestion de l'énergie maintient en permanence le système F-CELL dans la plage de fonctionnement optimale. La batterie lithium-ion intervient de manière dynamique pour compenser les écarts par rapport à la puissance électrique requise dans une situation de conduite donnée.

A chaque freinage, et dès que le conducteur relâche la pédale d'accélération, le moteur électrique transforme l'énergie cinétique en énergie électrique stockée dans la batterie (processus de récupération). Lors de manœuvres ou de trajets courts, le moteur d'entraînement électrique fonctionne avec le courant accumulé dans la batterie. Si la capacité d'énergie accumulée est insuffisante, la pile à combustible s'enclenche automatiquement. Selon les besoins, la gestion intelligente de la transmission décide d'utiliser l'énergie électrique de la batterie lithium-ion seule, de la pile à combustible seule ou des deux systèmes en même temps, en vue d'obtenir une efficience optimale et un avantage maximal pour le client.

Parfaite aptitude à une utilisation quotidienne

Les cinq places et le volume du coffre à bagages (416 litres) font de la Classe B F-CELL un véhicule parfaitement adapté à une utilisation quotidienne, y compris par les familles. Les principaux composants de la propulsion électrique à pile à combustible sont implantés dans le soubassement, ce qui constitue un atout pour le centre de gravité du véhicule, l'encombrement et la sécurité. Cette construction présente les avantages suivants :

· L'habitabilité généreuse de la Classe B est préservée dans sa totalité ; aucun compromis n'est consenti au niveau de l'habitacle, du volume du coffre ou de la modularité.

· Le centre de gravité est bas, d'où un comportement routier particulièrement sûr et agile.

· Grâce à l'implantation des principaux composants de la propulsion et des réservoirs à hydrogène entre les deux essieux, la sécurité en cas d'accident atteint un niveau maximal caractéristique de Mercedes-Benz.

La Classe B F-CELL offre un plaisir de conduite total et une parfaite aptitude à l'utilisation quotidienne – et ce sans émission polluante au niveau local. En termes d'équipement, cette voiture électrique innovante saura également vous séduire, avec par exemple une peinture spéciale dans le ton argent bonamite et des jantes alliage exclusives à 10 branches. Grâce aux équipements intérieurs, comprenant notamment la sellerie cuir et les sièges chauffants, ainsi qu'un climatiseur automatique et le système COMAND, le niveau de confort offert est remarquable. L'affichage dynamique du flux d'énergie sur l'écran du système COMAND informe à tout moment le conducteur de l'état de charge de la batterie, du mode de fonctionnement du système de pile à combustible, ainsi que des stations d'hydrogène disponibles dans les environs.

La sécurité avant tout : standards au plus haut niveau

Mercedes-Benz applique à la Classe B F-CELL les mêmes standards de sécurité élevés qu'à tous les autres véhicules de série de la marque. Cela est mis en évidence par les remarquables résultats obtenus en cas d'accident, ce véhicule innovant remportant le nombre maximal de points (cinq étoiles) aux tests européens NCAP (New Car Assessment Programme). Le concept de sécurité intégré de la Classe B F-CELL tient compte des caractéristiques spécifiques du système de propulsion innovant. Dans cette optique, ont notamment été mis à profit les enseignements recueillis depuis de nombreuses années par Mercedes-Benz dans le domaine de la propulsion électrique à pile à combustible (Classe A F-CELL), ainsi que de la technologie haute tension avec batterie lithium-ion (Classe S 400 HYBRID).

Les ingénieurs Mercedes-Benz ont testé la sécurité des composants spécifiques du groupe propulseur, y compris du réservoir à hydrogène, dans plus de 30 crash tests effectués sur la Classe B F-CELL. Les réservoirs à hydrogène sont logés dans le plancher sandwich, à l'abri des chocs. Ils contiennent de l'hydrogène comprimé à 700 bars et sont conçus pour supporter toutes les sollicitations imaginables.

En cas de collision, les valves de sécurité ferment les conduites alimentant la pile à combustible en hydrogène, et désaccouplent les réservoirs des autres composants du système. L'hydrogène ne peut donc représenter aucun risque, même après un choc très violent. En cas d'action de la chaleur trop importante suite à un incendie, une valve commandée par le niveau de température permet un écoulement contrôlé du contenu des réservoirs.

Sur la base des enseignements tirés de la technologie hybride de la Classe S 400 HYBRID, la batterie lithium-ion et le système haute tension de la Classe B F-CELL sont donc associés à un vaste concept de sécurité en sept points.

· Tous les câbles sont caractérisés par une couleur spécifique afin de ne pas être confondus et sont munis des consignes de sécurité correspondantes. Ceci empêche les erreurs de montage involontaires au niveau de la production et facilite les contrôles de révision.

· Protection intégrale de l'ensemble du système grâce à une isolation généreusement dimensionnée et à des fiches spéciales.

· La batterie lithium-ion est logée dans un boîtier en acier haute résistance. Autres caractéristiques de sécurité : l'ouverture de décharge avec disque de rupture et circuit de refroidissement séparé. Un capteur électronique interne surveille en permanence la sécurité et signale immédiatement d'éventuelles défaillances.

· Tous les composants haute tension sont reliés entre eux par une boucle électrique. En cas de défaillance, le système haute tension est automatiquement coupé.

· Déchargement actif du système haute tension dès que l'allumage est en position « arrêt » ou que survient une anomalie.

· En cas d'accident, le système haute tension est complètement désactivé en quelques fractions de seconde.

· Contrôle permanent de l'apparition de courts-circuits dans le système.

Grâce à leur haut niveau de sécurité, les véhicules Mercedes-Benz à pile à combustible ne sont soumis à aucune restriction d'accès aux parkings souterrains, aux parkings à étages ou aux tunnels.

 

Contacts:

 

Hervé Poquet, tél.: 01 39 23 54 52, E-Mail: herve.poquet@daimler.com

Aurore Vaillant, tél.: 01 39 23 54 53, E-Mail: aurore.vaillant@daimler.com

 

De plus amples informations sont disponibles sur les sites média international www.media.daimler.com et national www.media.mercedes-benz.fr