Stuttgart/ Munich,
11
Juillet
2019
|
12:00
Asia/Baku

Conduite autonome : lancement de la coopération de développement entre Daimler et BMW

Contrat signé

Résumé

Daimler AG et BMW Group lancent une coopération de développement à long terme pour la conduite autonome

· Objectif initial : développer des technologies pour les systèmes d'aide à la conduite, la conduite hautement autonome sur autoroute et le stationnement automatisé (jusqu'au niveau 4)

· Mise sur le marché de véhicules de série prévue pour 2024

· Les partenaires mettront en œuvre les technologies de façon indépendante dans leurs véhicules de série respectifs

· Plus de 1 200 développeurs spécialisés travaillent en coopération à Sindelfingen et Unterschleissheim

Daimler AG et BMW Group lancent leur coopération dans le domaine de la conduite autonome : les représentants des deux entreprises ont signé aujourd'hui un accord de coopération stratégique à long terme. Celui-ci se concentrera sur le développement conjoint de technologies de nouvelle génération pour les systèmes d'assistance à la conduite, la conduite autonome sur autoroute et le stationnement automatisé (tous de niveau 4). En outre, d'autres discussions sont prévues pour étendre la coopération à des niveaux plus élevés d'automatisation dans les zones urbaines et les centres-villes, ce qui souligne le caractère durable du projet qui s'étendra pour englober une plate-forme évolutive pour la conduite autonome. La coopération, non exclusive, est également ouverte à d'autres OEM (Original Equipment Manufacturer/Fabricant d’Equipement d’Origine) et partenaires technologiques, tandis que les résultats seront mis à la disposition d'autres OEM par le biais de licences.

L'un des principaux objectifs de cette coopération est de lancer rapidement ces technologies, qui devraient être intégrées dans les systèmes de voitures particulières à partir de 2024. Les deux sociétés les mettront en œuvre indépendamment dans leurs modèles de série respectifs. Plus de 1 200 spécialistes travailleront ensemble dans le cadre de cette coopération, souvent au sein d'équipes mixtes. Ils seront basés au Mercedes-Benz Technology Centre (MTC) à Sindelfingen, au Daimler Testing and Technology Centre à Immendingen et au BMW Group Autonomous Driving Campus à Unterschleissheim, près de Munich. Les travaux porteront essentiellement sur le développement des fonctions et des logiciels, ainsi que sur la mise au point d'une architecture évolutive pour les systèmes d'aide à la conduite. Cette dernière comprendra également les capteurs, ainsi qu'un centre de données commun pour le stockage, l'administration et le traitement des informations.

Priorité à la sécurité pour la conduite autonome

Aptiv, Audi, Baidu, Continental, Fiat Chrysler, HERE, Infineon, Intel, Volkswagen, le groupe BMW et Daimler ont publié un livre blanc intitulé Safety First for Automated Driving. Non content de couvrir toutes les solutions de sécurité appropriées pour la conduite automatisée de niveau 3/4, le document introduit un système de suivi qui va de l'objectif principal - une conduite plus sûre que celle d’un conducteur lambda - jusqu'aux impératifs de sécurité individuels des différents composants. Le livre blanc a été publié le 2 juillet 2019.

La conduite autonome chez Daimler AG :

Daimler AG a travaillé sur des projets de développement en série non seulement pour des véhicules spécifiques de niveau 3, mais aussi pour les niveaux 4 et 5. Longtemps leader dans le domaine des systèmes de sécurité active, l’entreprise a dès le début conçu en grande partie ses systèmes en interne. L’année 2019 marquera le lancement, en collaboration avec Bosch, de son premier programme pilote sur les véhicules autonomes (niveaux 4/5) en milieu urbain à San José, dans la Silicon Valley. Une nouvelle étape dans le cadre de la coopération existante entre les deux partenaires, et qui se poursuivra comme prévu. Au début de la prochaine décennie, Daimler lancera sur le marché non seulement des véhicules hautement automatisés (niveau 3), mais aussi des véhicules entièrement autonomes (niveau 4/5). L’entreprise se positionne ainsi comme le seul équipementier au monde à être aussi bien positionné pour proposer la conduite autonome dans tous les domaines concernés, qu’il s’agisse des voitures particulières et des utilitaires, ou d’autobus et de camions. Le tout en s’appuyant sur des solutions évolutives pour proposer une conduite automatisée.

La conduite autonome au sein du groupe BMW :

Le groupe BMW travaille sur la conduite hautement automatisée depuis 2006. L’entreprise a mis en place une plateforme non exclusive avec des spécialistes de la technologie, des fournisseurs et des équipementiers pour la déployer sur des modèles de série. Depuis 2017, les travaux dans ce domaine se sont intensifiés sur le Autonomous Driving Campus d'Unterschleissheim, au nord de Munich, et l'industrialisation de la technologie est en cours avec le soutien de partenaires. La modularité unique de la technologie, qui va du niveau 2 au niveau 4, permet à la fois d’offrir une flexibilité élevée et d’assurer la pérennité. Le campus met à profit le développement de logiciels flexibles à la pointe de la technologie pour accélérer le déploiement de la plate-forme, et établir de nouvelles normes dans l'industrie. Dans le monde entier, plus de 70 véhicules d'essai évaluent les dernières technologies. Ils collectent des données afin d'améliorer l'apprentissage automatique par l'intelligence artificielle grâce à des simulations, et ils testent de nouvelles fonctions de niveaux 2 à 5 sur route. La génération de technologies actuellement en cours de développement entrera en production dans des modèles de série en tant qu'automatisation de niveau 3 en 2021 avec la BMW iNEXT. Elle sera également prête pour le niveau 4 dans le cadre de projets pilotes.