08
Juin
2012
|
02:00
Asia/Baku

Classe E 300 BlueTEC HYBRID et les championnes de l'efficience

Mercedes-Benz poursuit sur sa lancée hybride : la nouvelle E 300 BlueTEC HYBRID est la voiture de luxe la plus économique au monde (4,2 l aux 100 km, 109 g de CO2/km). Simultanément, les championnes de l'efficience que sont les SLK 250 CDI, S 250 CDI, ML 250 BlueTEC 4MATIC et SL 350 BlueEFFICIENCY démontrent à l'envi que la marque assume son rôle de pionnier dans l'amélioration des véhicules à moteur thermique, quelle que soit la catégorie. Toutes ces solutions de mobilité écologique ont une chose en commun : leur impressionnante efficience, sans compromis d'aucune sorte.

Des voitures économiques et respectueuses de l'environnement, incarnant sans compromis les qualités de sécurité, de confort et de plaisir de conduire serein qui ont fait la réputation de Mercedes-Benz : tel est l'objectif stratégique de la marque de Stuttgart. Aux côtés de moteurs à combustion interne particulièrement efficients, les systèmes de propulsion hybride forment aujourd'hui une gamme intelligente de solutions de mobilité conformes aux besoins et aux normes environnementales. Après le lancement de la S 400 HYBRID en 2009, Mercedes-Benz relève à présent la barre dans la catégorie des voitures exécutives de luxe avec la E 300 BlueTEC HYBRID.

Ce modèle diesel hybride sera commercialisé sur le marché européen en version berline et break à partir de juin 2012. Parallèlement, une E 400 HYBRID mue par un moteur électrique et un V6 à essence fera son apparition d'abord sur le marché américain, ensuite dans d'autres pays comme le Japon et la Chine.« La technologie hybride modulaire prépare une extension rapide de la propulsion hybride à d'autres familles de modèles », déclare le Prof. Dr. Thomas Weber, membre du Daimler Executive Board for Group Research et directeur de Mercedes-Benz Cars Development. « Par la prise en compte de la diversité des besoins sur les marchés du monde, nous sommes en mesure de proposer à nos clients les modèles qu'ils attendent. » Le concept hybride intelligent et modulaire présente en effet un avantage majeur : la caisse de carrosserie ne nécessite aucune modification. Le module hybride s'implante facilement dans d'autres séries. Non contente d'offrir le choix entre diesel et essence, la marque proposera aussi des conduites à droite.

L'hybridisation liée à la demande intervient à différents stades de développement, de la fonction start/stop ECO jusqu'à l'hybride purement électrique. Mais dans son souci de mobilité durable pour demain, Mercedes-Benz s'attache aussi à optimiser ses véhicules à combustion interne à l'aide des toutes dernières techniques : baisse de cylindrée, suralimentation, injection directe, réduction des frottements et BlueTEC. Les voitures font aussi l'objet d'optimisations ciblées sur le plan de l'aérodynamique, de la légèreté et de la gestion énergétique (BlueEFFICIENCY). Des modèles essence et diesel à la fois puissants et économiques sont disponibles à tous les niveaux de la gamme. Les championnes de l'efficience que sont les SLK 250 CDI, S 250 CDI, ML 250 BlueTEC 4MATIC et SL 350 BlueEFFICIENCY relèvent la barre dans leurs segments respectifs.

E 300 BlueTEC HYBRID : 4,2 l de diesel aux 100 km, 109 g de CO2/km

La E 300 BlueTEC HYBRID combine la consommation modique du quatre cylindres à essence sur les longues distances (autoroutes, liaisons interurbaines) avec les avantages de la propulsion hybride dans un trafic urbain dense. Elle fait preuve d'une efficience impressionnante et sans compromis : la compacité du concept hybride évite toute restriction en termes d'espace, de confort et de sécurité.Sur la E 300 BlueTEC HYBRID, Mercedes-Benz a associé le quatre cylindres à essence de 2,2 litres, qui développe 150 kW (204 ch), avec un puissant module hybride. Disposé entre le moteur à combustion interne et la boîte automatique à 7 rapports, le moteur électrique de 15 kW épaule le diesel en accélération (effet ‘boost'). En mode alternateur, il récupère l'énergie du freinage. Au besoin, il permet aussi la conduite en tout électrique.

À partir du principe modulaire mis au point par Mercedes-Benz, ce diesel hybride inaugure une nouvelle ère dans les systèmes de propulsion hybride. La consommation de carburant de la E 300 BlueTEC HYBRID se situe à 4,2 litres aux 100 kilomètres (CO2 : 109 g/km). Avec la boîte 7G-TRONIC, un embrayage de démarrage humide et la batterie lithium-ion, le système modulaire hybride et intelligent se distingue par son encombrement limité. Il pèse environ 70 kilos. Comme sur tous les modèles hybrides Mercedes-Benz, les éléments hybrides réunissent toutes les propriétés du ‘concept de sécurité à 7 étages'.Juste avant son arrivée sur le marché en juin, la E 300 BlueTEC HYBRID se verra décerner le certificat environnemental ISO TR 14062. L'homologation par les experts indépendants de ‘TÜV Süd' confirme la volonté de la marque : mettre en place une protection complète de l'environnement, traduite dans des directives opérationnelles destinées à l'ensemble du groupe Daimler. Dans cette perspective, l'entreprise prend les effets environnementaux du véhicule en compte durant tout le cycle de vie, du développement, en passant par la production et l'utilisation, jusqu'à l'élimination finale.

Championnes de l'efficience : des économies exemplaires à tous les niveaux de la gamme

À tous les niveaux de la gamme, Mercedes-Benz propose des modèles essence et diesel à la fois puissants et économiques. Suralimentation et injection directe améliorent les performances tout en réduisant la consommation et les émissions de CO2. Ces ‘championnes de l'efficience' sont particulièrement attrayantes sur les marchés où la fiscalité automobile dépend des émissions, ainsi que pour les entreprises et les gestionnaires de parc. Voici en résumé les caractéristiques des championnes de l'efficience :

SLK 250 CDI : le couple d'un V8 musclé, la consommation d'une compacte. Le cabriolet diesel le plus économique au monde (4,9 l/100 km) et en même temps le plus puissant (150 kW/500 Nm) ;

S 250 CDI : la ‘Classe S à cinq litres aux cent', un exemple de confort au long cours ;

ML 250 BlueTEC 4MATIC : un SUV à part entière, à l'aise sur la route comme ailleurs, une consommation voisine de six litres aux 100 km et 158 g de CO2 par km ;

SL 350 BlueEFFICIENCY : consomme 29 pour cent de moins que le modèle précédent, notamment grâce à son moteur BlueDIRECT, à la légèreté de sa construction (-140 kg) et à une excellente aérodynamique.L'institut ‘ÖkoTrend' déclare que la S 250 CDI BlueEFFICIENCY et le ML 250 BlueTEC 4MATIC sont les voitures les plus écologiques de leur catégorie. C'est ce qui explique la décision du magazine professionnel AUTO TEST, qui a décerné ses récompenses ‘Winners in Green' à ces deux modèles Mercedes-Benz en décembre 2011.


Mercedes-Benz E 300 BlueTEC HYBRID

La nouvelle E 300 BlueTEC HYBRID est prête à faire son entrée sur le marché. Ses concurrentes n'ont qu'à bien se tenir : 4,2 litres de diesel aux 100 km et 109 g CO2 de km, un couple en hausse et une puissance accrue, voilà une efficience qui ne sera pas facile à égaler. Le concept hybride modulaire avec batterie lithium-ion ne limite aucunement l'espace intérieur. L'expérience de la conduite est impressionnante : start/stop, freinage à récupération d'énergie, effet boost, mode tout électrique et ‘sailing' (croisière). Disponible en version berline ou break, la nouvelle E 300 BlueTEC HYBRID est la voiture la plus sobre de tout le segment luxe.

Mercedes-Benz inaugure un nouveau chapitre dans le segment historique de la marque, celui des voitures exécutives de luxe : la E 300 BlueTEC HYBRID, disponible en version berline ou break, affiche des performances tout à fait impressionnantes. Le moteur diesel à 4 cylindres délivre non moins de 150 kW

(204 ch) et un couple de 500 Nm. Le bloc diesel unit ses efforts avec un moteur électrique de 20 kW et 250 Nm pour produire un concept total homogène.

Le nouveau modèle n'impose aucune contrainte aux passagers, qui bénéficient toujours du même espace, dans l'habitacle comme au niveau du coffre. En France, la E 300 BlueTECHYBRID est positionnée seulement 2 900€ au dessus d'une E250 CDI équipée de la boite automatique. Le lancement est prévu pour juin 2012. Pour un client particulier, cette différence peut être effacéedès l'achat par les 2 000€ de bonus (si < 110g) et aussi par la gratuité de la carte grise dont peuvent bénéficier tous les clients (particulier + société) dans certaines régions. Pour ce prix, le client bénéficie de 27ch supplémentaires, d'une baisse de consommation significative, d'une fiscalité (carte grise, Bonus/Malus, TVS) moindre, d'incitations fiscales spécifiquesaux hybrides et d'une voiture plus respectueuse de l'environnement lui donnant une image valorisante.

Nouvelle ligne " Business"

Afin de proposer une offre toujours plus compétitive aux entreprises pour le CO2 (109g/km) et pour le rapport prix/équipements (avantage client), une ligne "Business" est lancée en France, réservée à la clientèle professionnelle. La ligne "Business" reprend les équipements de la ligne "Business Executive" sans le Pack SportExtérieur. Par conséquent, le design extérieur d'une ligne "Business" sera le même qu'une Avantgarde Executive, à l'exception des jantes qui seront des 16" à 5 branches double. Cela permet d'atteindre un niveau record de CO2pour la catégorie, soit 109g de CO2/km.

L'objectif : améliorer l'efficience sans transiger sur le confort
ou la fonctionnalité

La E 300 BlueTEC HYBRID s'inscrit dans la stratégie de réduction d'échelle de la marque. Il s'agit d'améliorer considérablement les performances des modèles traditionnels sans sacrifier ni le confort, ni la facilité d'utilisation. Les ingénieurs de Mercedes-Benz ciblent prioritairement la consommation de carburant dans le trafic ordinaire plutôt que la consommation standard ou NEDC en cycle combiné. La philosophie ‘Real Life Safety', plus axée sur la sécurité en conditions réelles que sur les essais de collision standardisés, se voit adjoindre le principe ‘Real Life Efficiency'.

Basée sur la E 250 CDI, la E 300 BlueTEC HYBRID progresse en puissance et voit sa consommation reculer de 15 pour cent environ.

E 300 BlueTEC HYBRID – résumé :

Modèle

E 300 BlueTEC HYBRID

Berline

Break

Moteur à combustion interne

4 cylindres en ligne diesel

Cylindrée (cc)

2143

Puissance nominale (kW/ch)

150/204

Couple (Nm)

500

Boîte de vitesses

7G-Tronic PLUS

Batterie

Lithium ion

Puissance/capacité (kW/kWh)

19/0,8

Puissance moteur électrique (kW)

20

Couple moteur électrique (Nm)

250

Autonomie électrique (km)

1,0

eDrive/sailing (km/h)

35/160

Vitesse de pointe (km/h)

242

232

0 - 100 km/h (s)

7,5

7,8

Consommation de carburant NEDC (l/100 km)

4,2 – 4,3

4,4 – 4,5

Émissions de CO2 (g/km)

109 - 112

116 - 119

Sur la route, la E 300 BlueTEC HYBRID fait jeu égal avec la E 300 CDI (170 kW/540 Nm), mais réduit d'environ 35 pour cent sa consommation de carburant et ses émissions de CO2. La E 300 BlueTEC HYBRID est également comparable à la E 300 CDI en termes de poids.

 

Il faut ajouter à cela que l'hybridisation améliore le confort du déplacement : la voiture se met en route et évolue dans un silence quasi-total, tandis que le module hybride amortit les vibrations du moteur à combustion interne. Enfin, le contrôle complet de la climatisation reste possible en mode start/stop.

Croisière sur autoroute

La technologie hybride de Mercedes-Benz intègre une panoplie de fonctions complémentaires qui renforcent à la fois le confort et l'efficience. Le conducteur jouit d'une expérience unique qui ne perd rien de son caractère sportif : 

  • À l'arrêt : start/stop ECO. Le moteur à combustion interne se coupe lorsque la voiture croise sur son élan (jusqu'à 160 km/h). En effet, les systèmes auxiliaires (direction, freins, compresseur de réfrigération) fonctionnent à l'électricité. Le moteur redémarre rapidement, sans à-coup, dans un silence à peu près complet.

  • En manœuvre : dans la plupart des situations, la voiture se contente de l'électricité pour manœuvrer et se garer.

  • En accélération : la seule puissance électrique assure la mise en mouvement et le déplacement à faible charge. L'accélération départ arrêté est particulièrement vigoureuse, car tout le couple du moteur électrique (jusqu'à 250 Nm) est disponible immédiatement.

  • Fonction ‘boost' : le moteur électrique assiste le moteur à combustion dans les accélérations, p.ex. en cas de dépassement.

  • En régime de croisière : quand la voiture évolue à vitesse constante, l'unité de commande du moteur adapte les paramètres de fonctionnement pour ramener la consommation de carburant à des niveaux exceptionnellement bas.

  • Sailing : le ‘sailing' est possible jusqu'à 160 km/h. Le moteur à combustion se coupe et la vitesse est maintenue par le moteur électrique seul, jusqu'au moment où la batterie doit être rechargée.

  • Récupération de l'énergie cinétique sur l'erre et au freinage : lorsque la voiture roule sur l'erre (décélération sur l'élan), le moteur électrique joue le rôle de générateur. En cas de pression sur la pédale de frein, le rendement du générateur est d'abord augmenté proportionnellement pour une décélération plus efficace. Il faut une pression plus forte sur la pédale de frein pour que les freins des roues soient effectivement sollicités.

  • Information : une économie supplémentaire intervient après un délai relativement court. En effet, avec le temps, le conducteur fait appel aux fonctions ci-dessus de façon plus judicieuse et efficace. Il est aidé en cela par l'affichage propre aux modèles hybrides : l'écran central renseigne l'automobiliste sur les flux d'énergie du moment et l'état de charge de la batterie.

Le module hybride : compact, intelligent et intégré

L'unité de propulsion hybride s'inscrit dans le fil de la S 400 HYBRID. Il fait appel à la boîte automatique 7G-TRONIC PLUS. On note en particulier l'élimination du convertisseur de couple hydraulique et l'apparition d'un embrayage humide comme on en trouve sur les modèles AMG à hautes performances. Cela a permis d'intégrer le moteur électrique dans la transmission. Résultat : le moteur occupe à peine plus de place que la boîte 7G-TRONIC (+65 mm). La disparition du convertisseur autorise la conduite tout électrique ainsi que le ‘sailing', deux importants facteurs de baisse de la consommation. Le moteur électrique compact, installé dans le carter d'embrayage entre le moteur et la transmission pour gagner de la place, est du type triphasé à CA, magnétique, à rotor interne. Il développe une puissance maximale de 20 kW et un couple atteignant 250 Nm à la tension de service 120 volts.

Des composants parfaitement intégrés au véhicule

La propulsion électrique est alimentée en énergie par la batterie lithium-ion haute tension spécialement mise au point à l'usage de l'automobile. La batterie produit 19 kW et possède une capacité énergétique de 0,8 kWh. Ces caractéristiques permettent à la Classe E de rouler en tout électrique sur un kilomètre, à la vitesse de 35 km/h.


Son implantation dans le compartiment moteur à la place de la batterie de démarrage traditionnelle réduit l'encombrement. Le généreux espace intérieur – habitable et coffre – reste intact. Non contente de stocker l'énergie à l'intention du moteur électrique, la batterie lithium-ion est aussi reliée – via le convertisseur de tension – au système électrique 12 V du véhicule, qui alimente les consommateurs comme les phares ou les équipements de confort.

Grâce à une intégration avancée, les nombreux composants propres à la propulsion hybride, notamment l'électronique hautes performances du compartiment moteur, trouvent place directement sur le moteur à combustion interne, au bénéfice de la modularité du concept : les modèles hybrides peuvent sortir des mêmes chaînes que leurs homologues traditionnels, sans devoir passer par d'autres lignes. Autre avantage du concept général : il est évolutif et compatible avec d'autres véhicules et moteurs.

Sécurité : à l'égal des modèles précédents

La possibilité d'intégrer les systèmes hybrides sans rien changer à la carrosserie permet de ne pas toucher à l'espace intérieur. De même, la sécurité se situe au niveau des modèles à combustion interne, un aspect très important aux yeux de Mercedes-Benz. Les situations d'accident ont été simulées avec succès dans des essais de collision.

En bref : Les aspects techniques majeurs de la Mercedes-Benz E 300 BlueTEC HYBRID*

Fonction ‘boost' : le moteur électrique assiste le moteur à combustion interne en apportant un supplément de couple quand la voiture doit accélérer, par exemple pour dépasser.

Fonction HOLD : une exclusivité Mercedes, la fonction HOLD interagit avec le système start/stop. Quand la fonction HOLD est activée (en enfonçant entièrement la pédale de frein à l'arrêt), le moteur à combustion interne reste coupé même lorsque le pied du conducteur relâche le frein. Autre possibilité : si la voiture doit rester à l'arrêt, le conducteur place le sélecteur de vitesse en position ‘P' ou serre le frein à main au lieu de garder le pied sur la pédale de frein.

Batterie lithium-ion : la batterie produit 19 kW et possède une capacité de 0,8 kWh. Cela permet à la Classe E de parcourir un kilomètre en tout électrique à la vitesse de 35 km/h. Par rapport à une batterie nickel/métal classique, l'avantage réside dans une meilleure densité énergétique et une efficience électrique accrue. La batterie lithium-ion est aussi plus compacte et légère.

Embrayage de démarrage humide : l'élimination du convertisseur de couple hydraulique autorise l'intégration du moteur électrique dans la transmission, de telle sorte qu'il occupe à peine plus de place que la boîte 7G-TRONIC (+65 mm). L'embrayage de démarrage hydraulique permet aussi la conduite tout électrique ainsi que le ‘sailing', deux importants facteurs de réduction de la consommation.

Récupération de l'énergie cinétique : en décélération sur l'erre ou au freinage. En décélération sur l'erre (sur l'élan), le moteur électrique joue le rôle d'un générateur et renvoie l'énergie cinétique à la batterie haute tension. En cas de pression sur la pédale de frein, le rendement du générateur est d'abord augmenté proportionnellement pour une décélération plus efficace. Il faut une pression plus forte sur la pédale de frein pour que les freins des roues soient effectivement sollicités. Sur la E 300 BlueTEC HYBRID, les freins ont été spécialement optimisés pour la récupération d'énergie.

Sailing : le ‘sailing' est possible jusqu'à 160 km/h. Le moteur à combustion se coupe et la vitesse est maintenue par le moteur électrique seul, jusqu'au moment où la batterie doit être rechargée.