28
Février
2008
|
01:00
Asia/Baku

Classe C BlueEFFICIENCY : consommation réduite de 12 %

  • Les mesures d'allègement permettent de gagner jusqu'à 32 kilogrammes

  • Nouveaux pneumatiques présentant une moindre résistance au roulement

  • Cx encore optimisé

  • C 350 CGI en version BlueEFFICIENCY avec injection directe à jet dirigé

Dès le printemps 2008, Mercedes-Benz enrichit le programme Classe C de trois berlines BlueEFFICIENCY particulièrement sobres. Grâce à un pack de mesures et de technologies intelligentes, les modèles à large diffusion C 180 KOMPRESSOR et C 200 CDI voient leur consommation de carburant encore réduite de 12 % maximum, pour un confort maximal inchangé et un niveau de sécurité digne d'une Mercedes. En version BlueEFFICIENCY, le modèle C 200 CDI de 100 kW/136 ch se contente de 5,1 litres aux 100 kilomètres, tandis que la C 180 KOMPRESSOR (115 kW/156 ch) parcourt 100 kilomètres avec 6,5 litres de Super, ce qui correspond à des rejets de CO2 de l'ordre de 135 et 156 grammes par kilomètre. Mercedes-Benz présente également la C 350 CGI à injection directe en version BlueEFFICIENCY, troisième modèle à bénéficier de ce Pack. Ce six cylindres consomme environ 10 % de moins que le V6 actuel.

Pour les nouveaux modèles BlueEFFICIENCY, les ingénieurs Mercedes utilisent les potentiels issus des bureaux d'études afin de réduire encore davantage le poids, ainsi que la résistance à l'air et au roulement et organiser la gestion de l'énergie à bord des berlines de façon encore plus efficiente. L'ensemble de ces mesures a permis de réaliser des économies de carburant de l'ordre de 0,9 litre aux 100 kilomètres sur la C 180 KOMPRESSOR et de 0,6 litre sur la C 200 CDI, les mesures étant réalisées selon le nouveau cycle mixte européen.

Les experts de Sindelfingen ont perfectionné jusque dans les moindres détails le vaste concept de structure légère de la Classe C en vue de réaliser un gain de poids de l'ordre de 19 à 32 kilogrammes selon les modèles. Parmi les améliorations figure notamment un pare-brise de conception nouvelle en verre feuilleté, plus léger d'environ 1,2 kilogramme par rapport au modèle précédent. Ces allègements ont été obtenus grâce à un transfert de technologie depuis les bureaux d'études de la limousine de luxe Maybach : un nouveau film plastique insonorisant a été inséré entre les vitres afin de neutraliser efficacement les bruits de vent. Les ingénieurs Mercedes ont ainsi pu réduire l'épaisseur du vitrage et obtenir un nouvel avantage en termes de poids, sans dégradation du confort sonore.

Le carénage insonorisant du tablier a également été optimisé en termes de poids grâce à des matériaux spéciaux et à une méthode de calcul évoluée. Mercedes-Benz a recalculé par simulation informatique l'insonorisation du tablier et défini avec une extrême précision l'épaisseur de la mousse de résine insonorisante en fonction du niveau sonore. Cette conception adaptée aux besoins permet d'alléger le carénage de près de 20 %.

Les jantes forgées de conception légère améliorent la charge pondérable du véhicule. Elles affichent près de 1,8 kilogramme de moins sur la balance que les jantes alliage classiques, ce qui a permis d'économiser plus de 7 kilogrammes supplémentaires. Les nouvelles jantes allégées (6 J x 16 ET 39), qui offrent également des avantages en termes d'aérodynamisme, figurent dans la dotation de série des modèles C 180 KOMPRESSOR et C 200 CDI en version BlueEFFICIENCY.

Pneus nouvelle formule : résistance au roulement en baisse de 17 %

Après avoir mis l'accent sur le principe de conception légère, Mercedes-Benz a accordé une attention particulière à une nouvelle réduction de la résistance au roulement et à l'air. En collaboration avec Michelin, les ingénieurs Mercedes ont
développé des pneus légers présentant une résistance au roulement particulièrement faible, qui fêtent aujourd'hui leur lancement en série sur les modèles de la Classe C, contribuant à réduire encore la consommation de carburant.

La résistance au roulement est avant tout induite par la déformation du pneu au contact de la chaussée. Le véhicule s'en trouve freiné et doit déployer un surcroît d'énergie pour surmonter cette résistance à la déformation. C'est pourquoi le principe suivant s'applique : plus la résistance au roulement est importante, plus la consommation de carburant est élevée. Jusqu'à environ 100 km/h, la résistance au roulement a un impact plus marqué sur la consommation de carburant que la résistance à l'air. A l'intérieur de la ceinture des pneus de conception nouvelle qui chaussent la Classe C, une garniture multicouches en acier haute résistance garantit des déformations plus faibles. Par ailleurs, celle-ci est plus légère que les structures conventionnelles, de sorte que près de 1,7 kilogramme a encore pu être globalement économisé sur chaque jeu de pneus. Mais c'est plus encore la composition chimique des nouveaux pneus qui joue un rôle déterminant : le mélange de gommes de la bande de roulement et des flancs a été adaptée de manière à réduire la résistance au roulement de 17 % au total pour une maniabilité et des qualités au freinage toujours aussi satisfaisantes.

Aérodynamique dans le moindre détail : nouveau Cx record de 0,25

A 120 km/h, la résistance à l'air de la carrosserie représente déjà près de 50 % de toutes les résistances à l'avancement subies par une voiture particulière. C'est pourquoi Mercedes-Benz s'engage depuis de nombreuses années dans le domaine de l'aérodynamique et a réalisé des progrès considérables induisant des effets positifs sur la consommation des automobiles à l'étoile.

Avec un coefficient de pénétration dans l'air (Cx) de 0,27, la Classe C compte parmi les berlines trois volumes les plus aérodynamiques de sa catégorie. Ce résultat repose sur une foule de solutions de détail intelligentes. Parmi ces innovations, il convient de citer les feux arrière avec fentes de ventilation : ceux-ci réduisent la résistance à l'air en canalisant le flux d'air le long des flancs et en le divisant de façon ciblée de façon à éviter qu'il ne tourbillonne à l'arrière du véhicule. Les feux arrière de la Classe C remplacent ainsi les habituels déflecteurs.

Sur les nouveaux modèles C 180 KOMPRESSOR et C 200 CDI BlueEFFICIENCY, les ingénieurs Mercedes sont parvenus à réduire encore le Cx déjà très performant de la Classe C grâce à des mesures de détail supplémentaires :

  • Le revêtement lisse du soubassement permet aux flux d'air de s'écouler sous la carrosserie sans remous. Le carénage complet du compartiment moteur et du soubassement des modèles diesel est également compris dans la dotation de série de la C 180 KOMPRESSOR en version BlueEFFICIENCY.

  • L'habillage partiel de la calandre réduit le volume d'air qui pénètre dans le compartiment moteur et accroît la résistance à l'air. Le refroidissement adéquat des moteurs quatre cylindres reste parfaitement garanti.

  • L'étanchéité des jointures entre le capot moteur et les phares, ainsi qu'entre le pare-chocs et les blocs optiques, assure une circulation encore optimisée des flux d'air autour de la partie avant.

  • Les boîtiers des rétroviseurs extérieurs ont été développés en soufflerie et se distinguent par un design particulièrement favorable à l'écoulement de l'air.

  • L'abaissement de la carrosserie de 15 millimètres réduit la résistance à l'air et produit avant tout des effets positifs à vive allure.

  • Le design des nouvelles jantes de conception légère répond également aux exigences aérodynamiques et améliore l'écoulement latéral de l'air le long de la carrosserie.

Grâce à cette série de mesures aérodynamique, le Cx des nouveaux modèles BlueEFFICIENCY est en baisse de 7 % à 0,25 et contribue ainsi pour une large part aux économies de carburant réalisées.

Gestion efficiente de l'énergie : régulation adaptative de la direction assistée

La conception légère intelligente, les pneus à faible résistance au roulement et l'excellent aérodynamisme ne sont pas les seuls éléments capables d'accroître la rentabilité et la compatibilité avec l'environnement des voitures particulières modernes. La gestion adaptée à la pratique des organes auxiliaires et la réduction des pertes dues aux frottements y contribuent également de façon essentielle.

En matière de gestion de l'énergie : sur les modèles BlueEFFICIENCY de la Classe C, la direction est pilotée de façon adaptative, ce qui se traduit par des économies d'énergie supplémentaires. La direction assistée livrée de série sur la Classe C comprend une vanne additionnelle qui désactive la pompe de direction assistée dès que celle-ci n'est plus nécessitée. Alors que sur les systèmes de direction conventionnels, cette pompe fonctionne en permanence quelle que soit la situation de conduite, la nouvelle vanne interrompt le flux d'huile lors des trajets rectilignes prolongés et désenclenche ainsi la servopompe. Avantage : le moteur n'a pas à fournir de l'énergie pour entraîner la pompe de direction et affiche de ce fait un fonctionnement plus sobre. Grâce à cette technique, la consommation de carburant selon le nouveau cycle mixte européen diminue de 0,14 litre aux 100 kilomètres – soit 2,5 % de la consommation d'une C 200 CDI selon le nouveau cycle mixte européen.

 

Dans un souci de réduction accrue du poids et des frottements, les berlines BlueEFFICIENCY ont été dotées d'un tout nouveau différentiel arrière qui se distingue entre autres par des roulements encore perfectionnés, des pignons de compensation forgés et une conception légère évoluée. Grâce à ces mesures, les frottements induits dans le différentiel sont minimisés ; le moteur peut donc dépenser moins d'énergie pour contrer ces forces. Les rapports de pont arrière plus longs des versions BlueEFFICIENCY contribuent à économiser du carburant.

Les valeurs :

  • C 180 KOMPRESSOR : 2,87 (au lieu de 3,07)

  • C 200 CDI : 2,47 (au lieu de 2,65)

Les deux modèles C 180 KOMPRESSOR et C 200 CDI sont équipés de série d'une boîte de vitesses mécanique à six rapports surmultipliée. Pour une démultiplication de 0,838 ou 0,828, le sixième rapport abaisse nettement le régime moteur et crée ainsi les conditions favorables à une conduite économique.

 

Affichage de passage des rapports et de la consommation

Un tout nouvel affichage de passage des rapports dans le combiné d'instruments indique au conducteur la nécessité de changer de rapport pour réaliser des économies de carburant. Les expériences accumulées lors du « stage de conduite économique » Mercedes-Benz montrent que les automobilistes peuvent économiser en moyenne jusqu'à 15 % de carburant grâce à un style de conduite économique et axé sur les économies d'énergie – sans dégradation du plaisir de conduire. Le « stage de conduite économique » est quasiment intégré dans la dotation des futurs modèles Classe C BlueEFFICIENCY : outre les recommandations relatives aux passages des rapports, le combiné d'instruments affiche un tout nouvel indicateur de consommation momentanée. Ce dernier se présente comme un affichage à segments d'une grande clarté situé au centre du compteur de vitesse. Un coup d'œil sur le visuel suffit à l'automobiliste pour visualiser la consommation actuelle de carburant en litres aux 100 kilomètres. L'indicateur réagit spontanément lorsque le conducteur enclenche le rapport supérieur ou retire le pied de la pédale d'accélérateur pour utiliser la coupure d'alimentation du moteur en poussée. Motorisation C 180 : cylindrée réduite pour la même puissance Sous le capot des nouveaux modèles opèrent des moteurs quatre cylindres éprouvés qui comptent parmi les organes les plus vendus de la Classe C : près d'un quart des acheteurs de la gamme Mercedes optent pour ces quatre cylindres. Mercedes-Benz a ramené la cylindrée du modèle C 180 KOMPRESSOR de 1 796 à 1 597 cm3 tout en lui conférant la même puissance (115 kW/156 ch) et le même couple (230 Nm). Le sous-dimensionnement du moteur (downsizing), en liaison avec l'optimisation de la combustion, du mélange et des frottements, offre un potentiel d'économie de près de 0,35 litre de carburant aux 100 kilomètres. En définitive, le moteur de la C 180 KOMPRESSOR en version BlueEFFICIENCY se contente de 6,5 litres de Super aux 100 kilomètres selon le nouveau cycle mixte européen, soit 0,9 litre ou 12 % de moins que le modèle de série. Sur le moteur CDI, la cylindré, la puissance et le couple restent inchangés. Grâce aux différentes évolutions techniques, la consommation de carburant de la C 200 CDI en version BlueEFFICIENCY est réduite de 0,6 litre (10,5 %) pour tomber à 5,1 litres aux 100 kilomètres selon le nouveau cycle mixte européen, ce qui correspond à des rejets de CO2 de l'ordre de 135 grammes par kilomètre.

Les principales caractéristiques moteur, les performances routières et les valeurs de consommation en un coup d'œil :

C 180 KOMPRESSOR BlueEFFICIENCY

C 200 CDI BlueEFFICIENCY

Cylindrée

1 597 cm³

2 148 cm³

Puissance

115 kW/156 ch à 5 200 tr/min

100 kW/136 ch à 3 800tr/min

Couple maxi

230 Nm à 3 000–4 500tr/min

270 Nm à 1 600-3 000tr/min

0- 100 km/h

9,5 s

10,4 s

Vitesse maxi

230 km/h

220 km/h

Consommation en cycle mixte*

6,5 l/100 km

5,1 l/100 km

Emissions de CO2

156 g/km

135 g/km

* selon le nouveau cycle mixte européen

C 350 CGI : gain de consommation de 10 % grâce à l'injection directe

A la fin de l'année 2008, le programme BlueEFFICIENCY de la Classe C s'enrichira d'un moteur essence à injection directe à jet dirigé. Au Salon de Genève, Mercedes-Benz présente la nouvelle C 350 CGI BlueEFFICIENCY qui, en dépit d'une puissance supérieure et d'un couple optimisé, consomme environ 10 % de moins que la berline C 350 dotée du V6 actuel. La version C 350 CGI propose ainsi sur ce segment de véhicules une combinaison inédite entre puissance, agilité, sécurité, sobriété et respect de l'environnement.

Le moteur CGI déploie 215 kW/292 ch et mobilise un couple maximal de 365 Nm à 3 000 tr/min, une progression de 15 kW/20 ch en termes de puissance et de 15 Nm en termes de couple par rapport au moteur V6 actuel avec injection dans le canal d'admission. Grâce à cette technologie moteur ultramoderne, la consommation en cycle mixte de la C 350 CGI BlueEFFICIENCYest abaissée à 8,4 litres aux 100 kilomètres environ (données provisoires), soit environ un litre de moins que l'actuelle C 350. Le nouveau six cylindres contribue donc également à la réduction des émissions de dioxyde de carbone. L'amélioration significative des valeurs de puissance et de consommation est obtenue sans modification de la qualité du carburant : la C 350 CGI fait le plein de supercarburant (IOR 95), particulièrement économique.

Outre des valeurs inégalées en termes de rentabilité et de respect de l'environnement, le moteur CGI offre des sensations de conduite inédites : 6,2 secondes suffisent à la C 350 CGI BlueEFFICIENCY pour passer de 0 à 100 km/h et elle affiche une vitesse maximale (limitée par bridage électronique) de 250 km/h (valeurs provisoires).

Mercedes-Benz a été la première marque automobile à proposer de série l'injection directe à jet dirigé en 2006. Cette technique surpasse largement le procédé de combustion à guidage par les parois adopté par d'autres constructeurs. Compte tenu de son meilleur rendement thermodynamique, la technologie Mercedes permet de mieux exploiter l'énergie du carburant, avec, à la clé, une consommation et des émissions réduites.

C'est en mode stratifié que le six cylindres se montre le plus avantageux : le moteur est suralimenté en air, ce qui lui permet de se révéler très économique. Grande première pour ce moteur Mercedes à injection directe : le fonctionnement en mélange pauvre à charge stratifiée est également possible dans les plages de régime et de charge supérieures. En effet, les chambres de combustion du moteur sont alimentées en carburant successivement à chaque étape du processus à un rythme de quelques fractions de secondes, permettant ainsi une nette amélioration de la qualité du mélange, de la combustion, et donc de la consommation. Si ce mode de fonctionnement n'était jusqu'à présent possible qu'à l'intérieur d'une fourchette définie de plages de charge partielle, le six cylindres CGI permet quant à lui une utilisation en charge stratifiée sur une plage de régime plus étendue.

Injection multipoint quasi instantanée par injecteurs piézoélectriques

Les injecteurs piézoélectriques rapides et ultraprécis sont les constituants principaux de l'injection directe d'essence de la deuxième génération. Pratiquement tous les progrès réalisés dans le processus de combustion à jet dirigé découlent de leur invention. Les soupapes piézoélectriques écartent leurs buses d'injection, formant ainsi une fente de quelques micromètres qui génère un jet de carburant régulier en forme de cône creux. Grâce à un cadencement en millisecondes, les injecteurs piézoélectriques permettent également l'injection multiple propice au fonctionnement en mélange pauvre et contribuent ainsi de manière essentielle aux valeurs de consommation exemplaires du moteur. L'alimentation en carburant et le dosage précis sont assurés par une pompe haute pression, un distributeur placé en aval et une soupape de pression. Cette technologie permet, avec une pression maximale de 200 bars, d'obtenir une pression de carburant environ 50 fois supérieure à celle générée par le système d'injection traditionnel dans le canal d'admission.

Le système de combustion développé par les ingénieurs Mercedes, caractérisé par des injections multiples se succédant rapidement à l'intérieur de chaque cycle, s'avère également favorable à la régularité de marche et au bilan du moteur V6 en termes d'émissions polluantes. Des mesures ont mis en évidence une baisse de plus de la moitié des émissions brutes (hydrocarbures) dans la phase de mise en température. Par ailleurs, le pilotage ciblé de l'injection et de la combustion permet d'atteindre des températures plus élevées dans le collecteur d'échappement, assurant une mise en température plus rapide des catalyseurs.

Aperçu des caractéristiques moteur et des performances de la nouvelle C 350 CGI BlueEFFICIENCY :

Cylindrée

 3 498 cm3

 Alésage/course

 92,9/86,0 mm

 Compression

 12,2

 Puissance

215 kW/292 ch à 6 400tr/min

 Couple maxi

365 Nm à 3 000-5 100tr/min

0-100 km/h

6,2*

Vitesse maxi

250 km/h**

 Consommation en cycle mixte

 8,4 l/100 km*

*données provisoires

**bridage électronique

Distribution à quatre soupapes, arbre à cames à calage variable pour l'admission et l'échappement, tubulure d'admission bi-étagée, arbre d'équilibrage et la gestion thermique intelligente via un thermostat à commande cartographique sont autant de particularités techniques du moteur à injection directe directement issues du C 350 qui utilise quant à lui l'injection dans le canal d'admission. Le bloc-cylindres et la culasse sont conçus en aluminium ; les cylindres sont équipés de chemises en alliage d'aluminium-silicium à faible friction, à la fois indéformable et léger.

Mesures visant la réduction de la consommation

La technologie BlueEFFICIENCY dont bénéficie le modèle à injection directe intègre d'autres mesures contribuant à réduire la consommation de carburant. Parmi les améliorations figurent notamment un pare-brise de conception nouvelle en verre feuilleté, plus léger d'environ 1,2 kilogramme par rapport au modèle précédent, des jantes forgées de conception légère et des pneus présentant une résistance au roulement particulièrement faible. La C 350 CGI est équipée de série d'une direction assistée pilotée de façon adaptative, ce qui se traduit par des économies d'énergie supplémentaires. Enfin, Mercedes-Benz utilise des boîtiers de rétroviseurs extérieurs qui se distinguent par un design particulièrement favorable à l'écoulement de l'air, et qui permettent d'abaisser encore le Cx déjà très favorable de la berline.

D'un seul coup d'œil : Classe C BlueEFFICIENCY

Conception légère

  • Vitrage feuilleté optimisé en termes de poids, issu de la technologie Maybach

  • Isolation du tablier avec différentes épaisseurs de matériau

  • Jantes forgées à structure légère

  • Pneus de conception nouvelle avec garniture en acier haute résistance

Aérodynamisme

  • Revêtement complet et lisse du soubassement

  • Calandre avec habillage partiel

  • Jointures étanches au niveau des phares

  • Boîtiers de rétroviseurs de conception aérodynamique

  • Jantes de conception légère avec design favorable à l'écoulement de l'air

  • Carrosserie abaissée

Résistance au roulement

  • Pneus de conception nouvelle avec résistance au roulement en baisse de 17 %

Gestion de l'énergie

  • Gestion de la pompe de direction assistée favorable aux économies d'énergie

Motorisation

  • Moteur essence à quatre cylindres avec cylindrée réduite pour une puissance identique

  • Boîte de vitesses mécanique à six rapports avec caractéristique Overdrive

  • Différentiel arrière avec roulements et pignons de compensation sans frottements

  • Rapport de pont arrière rallongé

Concept d'affichage

  • Affichage des passages de rapports et de la consommation instantanée dans le combiné d'instruments