08
Juillet
2013
|
02:00
Asia/Baku

Blocage des immatriculations des Classe A, B, CLA, et SL par l'administration française depuis le 12 juin 2013

Les Mercedes-Benz Classes A, B, CLA et SL ont toutes été régulièrement homologuées par le KBA (Kraftfahrt-Bundesamt)*. Cette homologation, valide dans toute l'Europe, est reconnue par les autorités de tous les marchés européens à l'exception, et ce depuis le 12 juin 2013 seulement, de l'autorité française compétente. Par conséquent, les modèles Mercedes-Benz cités ci-dessus et fabriqués après le 12 juin 2013 ne peuvent plus, à l'heure actuelle, être immatriculés en France via le Système d'Immatriculation SIV. Des discussions ont été engagées par le Groupe Daimler AG avec l'administration française afin de trouver rapidement une solution mettant fin à cette situation. Mercedes-Benz France reste confiante dans la reconnaissance par la France de l'homologation des modèles Mercedes-Benz concernés, puisque les homologations par type étendues** sont conformes à toutes les dispositions légales applicables en Europe et les autorités françaises les ont parfaitement validées jusqu'à présent pour des constructeurs autres que Mercedes-Benz.

Mercedes-Benz et le groupe Daimler au niveau européen mettent tout en œuvre auprès des autorités françaises pour qu'elles délivrent les immatriculations pour ces voitures, régulièrement homologuées au niveau européen. 

Des solutions de mobilité gratuites adaptées pour chaque client

Dans l'attente d'un règlement administratif de cette situation, Mercedes-Benz France, avec l'aide de son réseau de distribution, met en place des solutions de mobilité individuelles : chaque client concerné par ce retard d'immatriculation est suivi personnellement par son Distributeur et une solution individualisée gratuite lui est proposée afin de lui conserver l'intégralité de sa mobilité pendant la période concernée (véhicules de prêt ou de remplacement, prolongation des contrats de Location, etc.).

Au sujet des tests Daimler sur le gaz de climatisation R1234yf

Plusieurs séries de test menées par Daimler AG ont démontré que, dans un compartiment moteur chaud, le gaz réfrigérant R1234yf est facilement inflammable et peut par conséquent, en cas d'accident, entraîner un incendie qui se propage à tout le véhicule. La sécurité de ses clients étant la principale préoccupation de Mercedes-Benz, l'entreprise continue donc d'utiliser le gaz réfrigérant R134a, notamment sur ces Classe A, B, CLA et SL, objet de la contestation par l'administration française. A moyen et long terme, comme d'autres constructeurs de la VDA***, Daimler a choisi de développer des systèmes de climatisation au CO². Cette solution est aujourd'hui considérée comme la solution la plus prometteuse car elle est à la fois sûre et plus respectueuse du climat.

•         * KBA : L'équivalent allemand du Service des Mines français

•         ** « homologation par type étendue » le processus d'homologation retenu par Daimler pour les classes A, B, CLA et SL.

•         *** Association des Constructeurs Automobiles Allemands

 

À propos de Mercedes-Benz France

Avec plus de 80 000 véhicules particuliers, utilitaires, camions et bus vendus en 2012 en France, Mercedes-Benz est une des marques leader du marché haut de gamme en voitures particulières et un des tous premiers importateurs de véhicules industriels.

Mercedes-Benz France distribue les marques Mercedes-Benz, smart, et Fuso (Canter). Elle a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 3,17 milliards d'euros et emploie directement près de 3 000 personnes au sein de son siège et de ses filiales.

Mercedes-Benz France s'appuie sur plus de 400 points de vente/après-vente exploités par ses filiales et une centaine d'investisseurs privés, ce qui permet d'assurer un maillage complet du territoire.

Mercedes-Benz France et sa maison-mère, Daimler AG, affirment aussi leur engagement économique sur notre territoire à travers trois sites de production/transformation - dépendant de Daimler AG - (smart à Hambach, EvoBus à Ligny en Barrois et Mercedes-Benz à Molsheim), et trois centres de logistique dépendant de la filiale française (Etoile-sur-Rhône, Valenciennes et Hatten) au rayonnement international.

Au total, les forces de vente et d'après-vente du réseau de distributeurs et réparateurs agréés, les salariés de Mercedes-Benz France et des sites de Daimler implantés en France représentent près de 15 000 salariés.

Pour en savoir plus sur Mercedes-Benz : www.mercedes-benz.fr