18
Août
2021
|
20:00
Asia/Baku

18 Août 1896 : Daimler présentait le 1er camion motorisé de l'histoire

Juste à temps pour le 125è anniversaire du camion : 275 ans d’histoire du camion en route vers l’Angleterre !

Stuttgart/Milton Keynes (Grande-Bretagne) – Le 18 août 1896, Gottlieb Daimler présentait le tout premier camion motorisé au monde. Daimler l'a vendu à British Motor Syndicate, une société automobile de Londres. Exactement 125 ans plus tard, une semi-remorque arrive à Londres en provenance de Stuttgart : le très actuel Mercedes-Benz Actros transporte deux camions historiques à son bord, et, alors qu’il fête lui-même son 25e anniversaire, ce sont 275 ans d'histoire des véhicules utilitaires qui roulent ensemble ! Ce voyage est une exposition itinérante de Mercedes-Benz Trucks fêtant le 125e anniversaire du camion et celui de l'Actros. L'exposition comprendra la réplique exacte du premier camion fabriqué par Daimler en 1896, qui ressemblait à une voiture avec un moteur. Cette réplique du premier camion a été construite en 1990 et a coûté environ 100 000 marks allemands de l’époque.

Le camion de 1896 était équipé d'un moteur, appelé "Phoenix", un bicylindre de quatre chevaux installé à l'arrière, d'une cylindrée de 1,06 litre, et provenant d'une voiture. Daimler le reliait à l'essieu arrière au moyen d'une courroie. Des ressorts protégeaient également le moteur sensible aux secousses. Les roues du véhicule sont en effet en fer !

Le deuxième camion historique est un véhicule original qui se trouvait autrefois au musée des transports de Dresde. En 1898, Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach ont déplacé le moteur Phoenix à deux cylindres, initialement installé à l'arrière, sous le siège du conducteur pour ce véhicule d’une puissance de six chevaux, la transmission par courroie à quatre vitesses étant également transférée vers l'essieu avant. Toutefois, cette solution laissait encore un peu à désirer. La même année, le camion a donc reçu une architecture mécanique qui prévaut aujourd'hui encore sur les camions modernes et qui ouvrait alors la voie à une augmentation de la puissance et de la charge utile : le moteur est donc placé à l'avant, juste devant l'essieu. Il transmettait sa puissance de dix chevaux par l'intermédiaire d'une courroie à quatre vitesses et d'un arbre et d'un pignon longitudinal avant-arrière à des couronnes internes aux roues arrière.

Tout comme son prédécesseur historique, l'Actros choisi pour transporter les camions historiques a débuté son voyage vers Londres depuis Stuttgart-Bad Cannstatt, l’usine initiale de Daimler.